ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST DS9 02x17 Playing God (Démiurge)

ST DS9 02x17 Playing God (Démiurge)

Crédits officiels :
- Histoire : Jim Trombetta
- Dialogues : Jim Trombetta, Michael Piller
- Réalisation : David Livingston


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [50%])

    50%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 2 [50%])

    50%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 4

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 21-06-2015 19:45:50

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST DS9 02x17 Playing God (Démiurge)

8/10

Alors attention à vous, Jadzia Dax c'est moi qui l'ai vue en premier. C'est la femme parfaite. Parfaite. Parfaite.
Une ouverture d'esprit exceptionnelle. Un naturel à tout casser. Des conseils appréciables. Une sympathie, et puis évidemment une beauté éblouissante..
Le passage du dongo avec les Ferengis, le coup de la douche avec son prof du sport, le passage du restaurant klingon avec son patron. Des purs moments.
DS9 a créé un personnage remarquable
Si bien que son histoire de docente est excellente. Ça fait du bien de voir un peu autre chose que de l'humanité

Et en fond une histoire SF de micro-univers vraiment excellente. Du TNG avec des persos plus rentre-dedans.

Dernière modification par IMZADI (21-06-2015 19:46:49)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#3 15-01-2016 12:57:54

McRaktajino
membre du club

Re : ST DS9 02x17 Playing God (Démiurge)

Jadzia Dax, je ne t'aime pas vraiment, mais il ne serait pas honnête de dire que tu n'es pas superbe dans cet épisode.

Arjin n'est pas qu'un prétexte pour faire ressurgir ton passé avant d'être Dax, les questionnements soulevés par son parcours professionnel sont pertinents. La façon dont cela nous renvoie aux soucis de ta confrontation avec Curzon est vraiment bien faite. Sans flashback inutiles, juste une discussion avec ton vieux pote Benjamin.
Cette manière intelligente de briser un peu cette image de femme super parfaite te rend beaucoup plus attachante.

Et tu as du travail, car au passage l'univers est carrément menacé d'être détruit. Heureusement car au début de l'épisode on peut penser que ce qui risque de te servir de quête c'est la dératisation de la station, c'était quand même pas digne de toi.

Excellent.

Dernière modification par McRaktajino (15-01-2016 13:02:53)

Hors ligne

#4 24-04-2018 21:14:45

dl500
TOS Forever

Re : ST DS9 02x17 Playing God (Démiurge)

5.
Bof, bof, bof et re bof...
L'intrigue principale n'a aucun intérêt. Jazdia Dax nous montre quelques autres facettes de sa personnalité (multiple). Et?
C'est l'intrigue secondaire qui elle est intéressante sur un plan éthique et physique. La naissance d'un univers. Verra-t-on son expansion par la suite?
Mais l'ensemble reste trop plan plan.

La série a bien besoin d'un vaisseau pour se développer.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 13-09-2020 20:56:38

SuricateNRV
membre

Re : ST DS9 02x17 Playing God (Démiurge)

Ha dommage que le gars dans la chambre de Dax soit son prof de lutte! Dommage de ne pas avoir profité de la réputation de Curzon pour faire de Dax une femme à la sexualité libre (un Riker au féminin)! Bon, on la voit jouer avec les Ferengui tard le soir, à lutter tôt le matin, à faire de la science dans son labo, c'est top aussi, vous me direz. Mais j'ai comme l’impression d'une occasion ratée!
Bon, on le comprend, elle le dit elle-même, elle n'est pas Curzon. (Mais ça aurait été chouette!) Cela dit, je suis contente, parce que ça nous permet d'en apprendre plus sur Jadzia elle-même, et non sur le mécanisme des hôtes/symbiotes et en même temps, ça nous en apprend plus sur la route à faire pour être acceptés·es en tant qu'hôte. Mais l'intrigue en elle-même ne prend pas, la faute je crois à Arjin qui est d'une plateur incroyable, mou et pas très intéressant.

Et oh punaise, un proto-univers... Je ne m'y attendais pas à celle-là. Genre un univers dans notre univers? Et on le place comme ça, l'air de rien? Je n'arrive pas à le concevoir!

Un correct épisode.


"Qu'arrive-t-il à l'observateur aux yeux écarquillés, lorsque la fenêtre qui sépare réel et irréel explose et que les morceaux de verre commencent à voler en tous sens?" [Stephen King, Vue imprenable sur jardin secret]

Hors ligne

Pied de page des forums