ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 05x01 Redemption II (Rédemption II)

ST TNG 05x01 Redemption II (Rédemption II)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Ronald D. Moore
- Réalisation : David Carson


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [20%])

    20%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 3 [60%])

    60%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 1 [20%])

    20%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 5

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 05-08-2013 07:42:30

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 05x01 Redemption II (Rédemption II)

9

Et encore une excellente conclusion du cliffhanger.
Cependant, pas de top franchise pour 2 raisons. En raisonnement pur klingon, Worf aurait du tuer le jeune Duras, chose impossible à la tv américaine, dommage. Et même si c’est tout bon scénaristiquement, (lien avec Yesterday’s Enterprise),  encore un retour sous une forme un peu différente de Tasha, à croire que tout le monde regrette sa mort ratée de la saison une. D’ailleurs…qui était aux commandes pour décider du personnage de Sela ? Denise Crosby qui se rendait compte de son énorme erreur suite au succès de la série ou les scénaristes ?
Politiquement on voit bien les liens étroits et complexes existants entre les klingons et les romuliens, mais ça reste encore bien timide…
Sinon c’est visuellement parfait, totalement maitrisé, et Data y est excellent dans son second rôle.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#3 05-08-2013 09:42:28

dvmy
dvmy shot first

Re : ST TNG 05x01 Redemption II (Rédemption II)

Crosby ne croyait pas au show, tout simplement. Et quand elle s'est aperçue que TNG cartonnait elle s'en est mordue les doigts.

En ligne

#4 05-08-2013 12:16:12

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 05x01 Redemption II (Rédemption II)

dl500 a écrit :

9

Et encore une excellente conclusion du cliffhanger.
Cependant, pas de top franchise pour 2 raisons. En raisonnement pur klingon, Worf aurait du tuer le jeune Duras

Non cela aurait contre la nature du personnage.. Worf n'est pas un pur Klingon . Il a été élevé par des parents Humains, il est ainsi imprégnié par les valeurs humaines (comme la compassion voir ces parents adoptifs dans Family.TNG.4 )  il est aussi un officier de Starfleet dans sa tête .  On sent d'ailleurs que même dans un contexte foncièrement Klingon, il se sent mal à l'aise .On le sent lors du teaser. Il a du mal à entrer dans le coeur de la bataille, là ou son frère Kurn prend tout les risques, les plus dangereux, les plus fous pour emporter la bataille. Aux festivités ! Kurn doit le pousser à profiter du jour présent jusqu'à la lie. Worf ne comprend pas pourquoi Kurn boit avec son ennemi...

Worf est un personnage en quête d'honneur. En tant qu'enfant déraciné, il veut renouer avec ses origines:  l' éternel Klingon.. Il n'y a donc aucun honneur à tuer Toral , c'est un juste ado , un bâtard , un pion entre les mains des soeurs Duras.. C'est pour cette raison qu'il quitte son monde : Il n'y a pas trouvé l'honneur qu'il recherchait.
Je vois Worf comme un Ronin , un samouraï errant qui cherche à servir un  maître qui partage son code de guerrier  , c'est beaucoup plus évidemment dans DS9.

Et même si c’est tout bon scénaristiquement, (lien avec Yesterday’s Enterprise),  encore un retour sous une forme un peu différente de Tasha, à croire que tout le monde regrette sa mort ratée de la saison une. D’ailleurs…qui était aux commandes pour décider du personnage de Sela ?

Quelque part c'est un peu ça.. C'est carrément Denis Crosby qui a créé Sela , tout son background.. Elle a proposé son idée aux scénaristes. D'abord dubitatif, Ronald D.Moore a trouvé le moyen d'intégrer tout ça à son double épisode Rédemption .

Je pense que le casting & la production aimaient bien Denise Crosby ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 30-12-2013 17:00:33

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 05x01 Redemption II (Rédemption II)

8/10

Un épisode qui perd en qualité à cause de Sela. Que l'existence de la comploteuse soit révélée bien sûr, mais de là à se déplacer sur l'Enterprise faut arrêter. La confrontation est nulle et Crosby joue super mal. Via communication c'eut été mieux...

Dommage car le reste est toujours excellent, un petit bémol sur la réintégration assez facile de Worf mais en même temps ça coule de source, il est humain de lait donc sa décision envers le gosse est juste.
Kurn tourne le dos ça présage une nouvelle merdasse

Désormais nous savons par l'existence de Sela que nous sommes dans une chronologie alternative. Une modification qui prendra des décennies et des conséquences presques galactiques mais qui em même temps restent isolés et qui ne changent l'architecture et la technologie de tout un peuple. J'en connais qui auraient dû s'en inspirer...

Dernière modification par IMZADI (30-12-2013 17:02:08)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#6 21-02-2019 13:03:14

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST TNG 05x01 Redemption II (Rédemption II)

J'ai revu ce double épisode hier soir, j'avais oublié à quel point il était magistral.

On a la confrontation de trois voire quatre visions de la klingonnité représentée à travers celle de Worf.

Worf le déraciné avec sa vision déformée et fantasmée de sa propre culture. Son dialogue avec Guinan sur le rire est magique.

La famille Duras pour qui la fin justifie les moyens, quitte à être déshonorable, le pouvoir et donc la force sont plus importants et quand on les possède on peut redéfinir l'honneur.

Kurn et Larg représentent peut être les klingons "typiques", belliqueux, stratèges, honorables et hédonistes à leur façon. « When we meet in battle, we will fight to the death, but here, here we're all warriors, all Klingons. » « It is a time to celebrate, for tomorrow we all may die! Come, let us, the sons of Mogh, live this night as if it were our last. »
Les échanges entre les fils de Mogh sont des bijoux d'écriture.

Il reste Gowron qui synthétise un peu tout ça, si l'on s'attaque publiquement à son honneur il doit régler ça sans attendre, mais l'honneur reste un truc souple qu'on peu tordre en fonction des circonstances et des besoins politiques.

Nous avons là un large panel nuancé d'une même unicité culturelle parfaitement rendue et traité avec subtilité.

Et loin de se contenter d'apporter cette immense pierre à l'édifice de la culture extraterrestre la mieux décrite et la plus richement complexe et nuancée de toute la fiction audiovisuelle, le double épisode nous offre en seulement 1h30 une leçon de géo-stratégie politique avec tous les dilemmes et tous les enjeux qui se rapportent à la complexité d'une situation réaliste. Sans se priver du plaisir de placer à travers les romuliens une critique apartisane de la politique interventionniste états-unienne au moyen-orient (entre-autres) d'une manière qui ne nuit en rien à l'atemporalité du double épisode.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

Pied de page des forums