ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Crédits officiels :
- Histoire : Joseph Stefano
- Dialogues : Joseph Stefano, Hannah Louise Shearer
- Réalisation : Joseph L. Scanlan


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  3. 8 (excellent)(voix 4 [36.36%])

    36.36%

  4. 7 (bon)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 11

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 18-01-2012 22:14:44

tamata
Banni(e)

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Cote = 9

Un excellent épisode qui parvient à personnifier "le mal".
Une fin honorable pour un personnage jusque la raté.

La scène des obsèques nous touche dans le cœur et dans l'âme.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#3 30-07-2012 17:02:27

-Setsu-
membre

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Episode qui se devait d'être mémorable de par la mort de Tasha, mais qui ne rempli finalement pas totalement son objectif.
On nous présente "l'essence du mal", très bon point pour ça, on sent vraiment cette obscurité qui sort de cette émanation noiratre, qui peut tout faire car lle n'a pas de limite. La mort de tasha ne m'a pas réellement touché, sa mort est digne du personnage, en combattante. Cependant, puisque jusqu'ici elle n'a jamais été très intéressante, je n'avais pas tissé de lien particulier avec ce personnage, donc ça ne m'a pas particulièrement attristé, je dois avouer que je ne l'a supporte pas vraiment.
Le passage devant sa tombe par contre est bien géré, elle s'adresse à tout le monde avec douceur, c'est assez touchant, surtout ses derniers mot qu'elle tient au capitaine Picard.

Je pense que l'épisode aurait eu plus d'impact si dans les épisodes précédents, Tasha avait eu un meilleur rôle et plus d'importance. Mais l'épisode n'en perd pas moins de qualité.


"Mais quand je pense à tout ce que nous avons traversé ensemble, je me dis que peut-être ce n'est pas la destination qui est importante, mais plutôt le voyage. Et si le voyage dure plus longtemps et que nous faisons ce dont nous sommes intimement convaincus, alors c'est ici et nulle part que je veux être, aux côtés de mes camarades avec qui j'ai tant partagé."

Hors ligne

#4 30-07-2012 18:11:34

dvmy
dvmy shot first

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Le grand moment de l'épisode c'est, tout à la fin, la conversation entre Picard et Data. Superbe

Hors ligne

#5 30-07-2012 21:21:34

-Setsu-
membre

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Oui ce dialogue est vraiment bien, le côté "découverte" de Data est vraiment intéressant, et ici il l'illustre vraiment très bien. J'adore ce personnage, j'ai hâte de le voir évolué dans les futurs saisons.


"Mais quand je pense à tout ce que nous avons traversé ensemble, je me dis que peut-être ce n'est pas la destination qui est importante, mais plutôt le voyage. Et si le voyage dure plus longtemps et que nous faisons ce dont nous sommes intimement convaincus, alors c'est ici et nulle part que je veux être, aux côtés de mes camarades avec qui j'ai tant partagé."

Hors ligne

#6 05-09-2012 22:59:35

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Top franchise. Objectivement ça ne vaut pas 10 mais...

dvmy a écrit :

Le grand moment de l'épisode c'est, tout à la fin, la conversation entre Picard et Data. Superbe

Et c'est étrangement cette conversation qui a fait que je suis tombée amoureuse de ST:TNG à jamais.

Hors ligne

#7 29-09-2012 19:04:43

mypreciousnico
_________

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

J'en gardais un souvenir plus que mitigé, au final c'est excellent, je note un 8 bien senti smile

Le scénario est palpitant, la créature sadique à souhait et Troi est intéressante dans cet épisode lors de ses dialogues avec la créature.
Le point d'orgue c'est bien entendu la mort de Tasha, même si sur le coup c'est assez vite expédié. Mais la scène finale rattrape le tout, c'est émouvant juste ce qu'il faut.

Un épisode marquant donc à plusieurs niveaux.
Ce qui m'empêche de mettre 9 c'est le design de la créature, vraiment trop limite dans sa forme humanoïde.

dvmy a écrit :

Le grand moment de l'épisode c'est, tout à la fin, la conversation entre Picard et Data. Superbe

D'accord à 100%, le meilleur passage de l'épisode assurément et une conclusion grandiose. Une nouvelle étape dans la quête d'humanité de Data qui regarde effectivement le monde avec des yeux d'enfants.
Le dernier plan de Data sur la colline donne envie d'en tirer une affiche.

Hors ligne

#8 21-10-2012 16:34:17

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

8/10
Tout dans cet épisode nous rappelle TOS, les décors, le fameux "craignos monster" (merci DL) avec des pouvoirs, les problèmes techno-techniques en plus à la TNG. La grande différence un méchant traité à la façon picardienne. Si c'eut été à la sauce kirkienne, il y aurait eu 3 redshirts de sacrifiés et du Armus sur les murs.
Il aurait été intéressant d'augmenter le rythme malgré tout, au moins lorsque c'est Riker qui fait face à Armus. (le visage dans l'essence, un clin d'oeil à SW)

Le rôle de Troi est intéressant puisqu'il sert d'infos pour Picard venu sur la planète, (j'aime quand il quitte la passerelle), mais il aurait été encore plus intéressant de la confronter à l'officier Ben Prietto perdant son contrôle.

Le final holographique, mouais... rolleyes Yar savait qu'elle allait mourir (avec un R) ou quoi ? ça fait 10 mois qu'ils sont en mission et Picard est déjà un "père" pour elle. Elle regrette de ne pas voir grandir Wesley ? c'est quoi le truc, Tasha, t'es une cougar ! mryellow ou quoi ?Envers Beverly ce n'est pas non plus crédible. Envers Troi ça tient la route !

Les 3 plus beaux passages, au niveau relation: son éloge envers Data, extra ! et entre Picard et Data est bon aussi ! Mais the First One est..tadaaaa... l'intro de l'épisode entre Yar et Worf, lorsqu'ils discutent des arts martiaux. Magnifique.
Et ça présente une fois de plus que les femmes sont appréciées à leur juste valeur dans la société klingonne (Mara) même si Worf n'y connaît, il se fie à ses instincts klingons, la valeur de la personne en face de lui par la force. klingon ok

Dernière modification par IMZADI (21-10-2012 16:37:29)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#9 24-06-2013 12:09:57

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

5.
Et nous voilà dans un mauvais épisode (un des pires ?) de la première saison. Des décors en carton pâte, des sfx ratés, un scénario qui tenait sur 20 minutes mais est délayé pour faire le temps imparti, et surtout : le retour d’un « craignos monster » digne de TOS.
J’ai tout de même mis 5 parce que tuer un personnage principal c’est osé. Surtout de cette manière, froidement, sans chichi. C’est net et sans bavure. L’équipage de retour sur l’Enterprise est parfait dans son jeu. Reste la dernière scène, complètement ratée. C’est dommage le début de la cérémonie tenait la route. Mais comment penser que chaque membre enregistre son « testament » au cas où, et surtout de penser à faire une petite phrase pour chaque « ami ». C’est là que ça blesse : il n’y a que le cast principal…on n’y croit pas. Bravo à Data, bien plus "humain" qu'il n'y parait.
La disparition de Yar permettra de redévelopper certains personnages (Worf surtout), quel gachis d’écriture concernant Yar, jamais les scénaristes ne se seront penché sur son cas.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#10 24-06-2013 16:54:00

tamata
Banni(e)

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Je ne crois pas qu'il est dit quelque part que chaque officier enregistre un message pour son entourage au cas où il perdrait la vie.
Dans le cas de Tasha, la chose ne me parait pas si incongrue. C'est une personne qui était parfaitement consciente des risques permanent qu'elle courait.
C'est aussi une personne qui savait qu'elle devait beaucoup à son entourage, notamment d'être devenu officier de Starfleet.
Dès lors, ca ne m'étonne pas de Tasha d'avoir fait ce genre de message funèbre.

Je pense même qu'on devrait tous faire ça car la mort peut si soudainement et si brutalement nous arracher à ce monde qu'il ne nous est pas toujours possible de dire ce que l'on avait à dire. A nos proches surtout.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#11 02-02-2015 16:48:17

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Voilà bien un épisode TNG sous estimé en son temps & qui le sera sans doute pour ceux qui découvriront la série pour la première fois.
C'était pour moi un épisode moyen (6/10 ) qui finalement se bonifie avec le temps .. Dépassant le contexte interne de son histoire ( un prétexte calculé afin de sortir Denise Crosby du show  & satisfaire sa volonté ) pour toucher des thèmes beaucoup plus universels.. ou dirons nous, qui  parle plus aux adultes vieillisant qu'aux jeunes vaillants : La mort  .

Skin Of Evil peut se lire comme une suite officieuse de Wolf In The Fold.TOS.2. Cet épisode ou l' Enterprise était l'otage de l'esprit d'un sérial killer ( rien de moins que Jack The Ripper ). L'équipage finissait par se "défoncer" & envoyer le tueur et son esprit dans l'espace .. On peut faire le rapprochement , dans les idées,  entre Redjac et Armus . Ils sont tout deux des tueurs froids et cruels, manipulateurs, des esprit du mal qui ont traversé le temps .. Armus aurait put être la continuation de Redjac, puisse que lui même fut abandonner dans les même circonstances : Le mal expulsé , abandonné derrière soi.
Le rapprochement est encore plus evident puisse que le scénario de Wolf In the Fold était  signé  Robert Bloch l'auteur de Psycho & celui de  Skin Of Evil est de Joseph Stefano, le scénariste du film Psycho d'Alfred Hichcock.

redjac2.jpgchar_60109.jpg
Redjac et Armus , deux formes pour une seule essence du mal ..

Avec de tels références, il est clair que nous parlons essentiellement de tueur en série , de mal à l'état pur: impardonnable , irrécupérable . Mais une fois de plus, mon esprit n'a pas put s'empêcher de faire le rapprochement avec les tristes événements du 7 janvier 2015.. D'y coller en Armus, les images des meurtriers.. Notamment le fait que la victime soit choisit au hasard, tuer pour provoquer.. Le fait même que l'épisode en entier est batit sur une prise d'otage.. L'idée similaire et troublante qu' Armus se sent en colère parce que rejeter , abandonner par une société hautement civilisé.. Ca donne à réfléchir au contexte d'aujourd'hui..

Mais l'essentiel de cet épisode est et restera le tête à tête avec l'esprit d'un tueur en série particuliérement rancunier.. Les dialogues entre Armus et Deanna Troi sont pertinents et glaçant d'horreur: Armus admettant que le fait de tuer Tasha Yar ne lui avait procuré aucun plaisir,  abonde dans ce sens et rend la mort de la jeune femme encore plus insignifiante ,  bête et stupide .. Morte pour rien ..

Comme un Redshirt serait on tenté de dire .. & si finalement c'était justement ça . & si  la mort insignifiante de Tasha Yar était un vibrant hommage aux braves "Red Shirt" de La Série Originale  tombés bêtement en mission. Tout ces Mallory , Hendorff et d'autre Grant .. Tasha Yar en tant que chef de la sécurité aurait porter le rouge , elle les symbolise tous . De sa personnalité à sa mort .
Redshirt-590x446.jpg TashaYar.jpg

Parce que c'est ça un Redshirt :  " Je Suis Tasha Yar " .. D'apparence, ils semblent tous mourrir bêtement pour rien, la réalité est tout autres.. Ces braves hommes et femmes ne meurent pas pour rien, ils meurent pour quelque chose qu'ils adoraient faire et qu'ils ont choisit de faire : Etre un Starfleet Officer , faire quelque chose de plus grand qu'eux ..
Comme en atteste  le message post mortem de Tasha :

"I have died. It probably happened while I was on duty, and quickly, which is what I expected. Never forget I died doing exactly what I chose to do. What I want you to know is how much I loved my life, and those of you who shared it with me"

Si il y avait à choisir un axiome pour résumer la vie et la dévotion d'un Red Shirt , je choisirais sans hésitation les mots touchants de Tasha Yar . Je me plains souvent que TNG prend de haut TOS, mais pour une fois..Cette série rehabilite une composante devenue avec le temps , un cliché , une private joke ..
The-Walking-Dead-Star-Trek-Red-Shirts.jpg

En allant dans ce sens , Armus cette peau du mal à l'état  brut n'a pas gagné, car la mort de Tasha n'a rien d'absurde ou d'insignifiante, la fin d'Armus n'en est que plus pathétique. Très longtemps , la mort de Tasha Yar m'avait laissé indifférent.. Désormais ce n'est plus le cas.  Je pleure à chaude larmes toutes les larmes de mon corps , comme j'en verse à chaque fois à la mort de Spock : Je n'y coupe jamais .. cryblue .. Son oraison funébre demeurera à jamais  bouleversante..

" Au revoir Natasha " en Français et dans le texte.

Une dernière chose que j'ai remarqué de trés subtil. Se sont les points communs entre le tueur et sa victime , entre Armus et Tasha Yar. Tout les deux sont des personnes abandonnés par la vie  ( Tasha est une orpheline ) ils ont évolué dans un monde abandonné , propice à l'hostilité , tout deux en ont garder un profond sentiment de colère . Tasha le dit dans son oraison : "You all know where I came from and what my life was like before. But Starfleet took that frightened, angry young girl and tempered her .
Tout deux partent quasiment de la même origine psychologiques pour des destins différents.. et si le mal était une question de choix ?

dvmy a écrit :

Le grand moment de l'épisode c'est, tout à la fin, la conversation entre Picard et Data. Superbe

Je ne peux qu'être d'accord avec toi .. J'ai revu hier soir cet épisode dans un moment ou je suis moi même frappé par le deuil.. Comme Tasha , une mort inattendue..
ce que dit Data et Picard :


"DATA: Sir, the purpose of this gathering confuses me.
PICARD: Oh? How so?
DATA: My thoughts are not for Tasha, but for myself. I keep thinking how empty it will feel without her presence. Did I miss the point?
PICARD: No, you didn't, Data. You got it. "

C'est juste de la vérité à l'état pur, revoir cette scène , je ne pensais pas que mes yeux pouvaient verser autant de larmes ..
A mon Tonton Maïs ..Paix à son âme . cry


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#12 22-07-2015 23:26:57

Joe Black
candidat

Re : ST TNG 01x23 Skin Of Evil (L'essence du mal)

Etrange épisode. J'étais au courant que Tasha Yar allait disparaître de la série dès la fin de la première saison mais j'ai été interloqué par la mort presque impromptue du personnage durant Skin of Evil. En premier lieu abasourdi par un décès aussi peu héroïque, celui-ci permet finalement de rappeler que chaque membre de l'équipage de l'Enterprise participe à une mission qui comporte des risques réels et que ceux-ci peuvent brutalement conduire à la perte d'un camarade. La partie consacrée à Armus m'a en revanche laissé dans un profond état de perplexité. En effet, je ne crois pas que vouloir personnifier le "mal" soit une idée pertinente et cela l'est d'autant moins si le mal en question est représenté par une créature difforme et hideuse...

Quoiqu'il en soit, comme cela a d'ores et déjà été souligné dans les commentaires précédents, l'ultime scène de l'épisode entre Data et Picard touche au sublime. Les interrogations de l'androïde illustrent toute l'humanité et l'innocence du personnage alors que la douceur de Picard contraste avec l'attitude habituelle du capitaine sur la passerelle. Il existe parfois d'imperceptibles moments dans une oeuvre qui vous font irrémédiablement vous attacher à elle, ce dialogue final m'a à ce titre profondément touché. Je pense que cette scène m'a définitivement fait embarquer dans l'univers de TNG.

Dernière modification par Joe Black (22-07-2015 23:32:21)

Hors ligne

Pied de page des forums