ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Ultime Frontière présente ses meilleurs vœux à ses membres et à ses (nombreux) lecteurs fidèles.
Puisse cette nouvelle année 2020 être réellement un 20/20...
Longue vie et prospérité à toutes et à tous.

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TNG 01x12 Too Short A Season (Un trop court moment)

ST TNG 01x12 Too Short A Season (Un trop court moment)

Crédits officiels :
- Histoire : Michael Michaelian
- Dialogues : Michael Michaelian, Dorothy C. Fontana
- Réalisation : Robert Bowman


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 0 [0%])

    0%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 3 [33.33%])

    33.33%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 2 [22.22%])

    22.22%

  7. 4 (insuffisant)(voix 2 [22.22%])

    22.22%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  9. 2 (raté)(voix 1 [11.11%])

    11.11%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 9

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 18-01-2012 19:26:55

tamata
Banni(e)

Re : ST TNG 01x12 Too Short A Season (Un trop court moment)

cote= 7

Encore une bonne thématique. La vie est parfois bien courte en regard de l'ampleur de certaines tâches que nous souhaitons accomplir.
Ceci dit, l'intrigue n'est pas percutante pour autant.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#3 04-09-2012 21:43:47

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TNG 01x12 Too Short A Season (Un trop court moment)

Passable. Pas très intéressant, et un maquillage raté.

Hors ligne

#4 23-09-2012 09:19:54

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 01x12 Too Short A Season (Un trop court moment)

7/10
Un bon épisode sur la vengeance (un plat qui se mange froid) qui est parfaitement actée ici. Bien exploité et bien joué par les acteurs, Clayton Rohner qui joue mark Johnson est plutôt bon.
Rien à dire au traitement de ce sujet.

Le côté SF est sympa aussi, un rajeunissement grâce à l'elixir de jouvence qui ici permet au "rajeuni" de se venger en profitant de sa jeunesse. J'adore ! Tellement humain. Nous le ferions c'est sûr ! Revenir sur des faits du passé grâce à une nouvelle jeunesse !


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#5 28-09-2012 15:21:30

mypreciousnico
Who ?

Re : ST TNG 01x12 Too Short A Season (Un trop court moment)

7, comme Imzadi.

C'est vrai que le maquillage de l'amiral est raté.
Pourtant cette intrigue de vengeance est plutôt bien écrite, ce qui arrive à l'amiral est assez tragique quand on y pense.
Et puis l'épisode donne une vrai sensation de Background, comme un morceau de l'histoire diplomatique de la fédération, raconté par ceux qui l'ont vécu 45 ans auparavant.
J'aime aussi le fait que Too Short A Season mette en avant le fait que l'histoire officielle ne retient pas toujours la vérité.

Hors ligne

#6 17-05-2020 18:38:09

Ftiqz46d
candidat

Re : ST TNG 01x12 Too Short A Season (Un trop court moment)

Le dirigeant Karnas fait appel à la Fédération. Un groupe terroriste a réalisé une prise d'otages. Ces terroristes ne veulent qu'une seule personne pour négocier : un amiral de Starfleet, Jameson, qu'amène l'Entreprise, un vieillard déjà responsable d'une négociation diplomatique sur cette planète, il y a plus de 40 ans. Mais Karnas piège en fait Jameson. En effet, il y a 40 ans, ce dernier, dans  le cadre d'une opération diplomatique pour Starfleet, a en fait vendu des armes aux deux factions rivales de la planète, dont l'une dirigée par Karnas. A cause de cette décision, que Jameson a volontairement caché à Starfleet, Karnas le tiens personnellement responsable des 40 ans de guerre civile qui ont suivi. Il ne le fait venir sur sa planète que pour le tuer.
Mais cela ne suffit pas : en parallèle de tout ça, Jameson est en plein processus de rajeunissement suite à un traitement visant à soigner une maladie dégénérative. L'étonnement est grand, tant pour sa femme que pour l'équipage...
Encore une fois dans TNG, il y a trop de thèmes dans cet épisode : la dégradation de la vieillesse, la jeunesse éternelle, la prise d'otages, les erreurs diplomatiques, la guerre, la vente d'armes... La question de ce rajeunissement (en fait inutile dans la conduite de cette histoire) vient en fait parasiter toutes les thématiques les plus intéressantes mais dont je soupçonne qu'elles étaient bien trop politiques...
Alors oui, on voit tout de suite que l'amiral est vieilli grace à beaucoup de maquillage ce qui veut dire qu'il va rajeunir (sinon pourquoi ?). Mais, franchement, peu importe. Le plus intéressant n'est pas là.
La question de la prise d'otages est sensible pour les états-unis à la mi-temps des années 80 avec plusieurs prises d'otages au Liban de ressortissants américains. Cette problématique n'est donc pas anodine. Néanmoins, rien dans le traitement ne va "bien loin". C'est dommage d'un coté car il s'agit d'un sujet sensible mais peut-etre trop pour le petit écran.
L'intérêt vient aussi selon moi du dévoilement d'une page sombre de l'histoire de la diplomatie de la Fédération. Une décision, personnelle, occasionnera 40 ans de guerre civile sur une planète.
Il est aussi question de la vente d'armes qui nourrit les conflits toujours pour le pire et de la responsabilité de ceux qui utilisent ces armes, thème également très sensible aux états-unis.
De plus l'épisode prend des accents tragiques peu habituels dans son final.
Un épisode où l'équipage n'est pas au centre de l'histoire et qui montre le poids des responsabilités qui pèsent sur les épaules de Picard par les décisions qu'il peut prendre.
Il y a vraiment quelque chose de fort dans cet épisode. Ce sera un 7.

Hors ligne

Pied de page des forums