#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Crédits officiels :
- Histoire : Richard Krzemien
- Dialogues : Herbert J. Wright
- Réalisation : Richard A. Colla


Flash required


The Last Outpost sur Memory Alpha.fr

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  3. 8 (excellent)(voix 0 [0%])

    0%

  4. 7 (bon)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  5. 6 (correct)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  6. 5 (passable)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  7. 4 (insuffisant)(voix 2 [18.18%])

    18.18%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [9.09%])

    9.09%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 11

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 18-01-2012 17:59:43

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Cote= 4

Introduction et confrontation avec les Ferengi. Ce qui aurait du être très intéressant. Malheureusement, le traitement des Ferengi (on dirait des singes surrexcités) est raté.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#3 04-09-2012 20:33:48

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Passable. Le problème de cet épisode est son incommensurable kitscherie. On se croirait dans ST:TOS!

Hors ligne

#4 04-09-2012 21:42:59

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Et ou l'on découvre enfin les Ferengis!

Un épisode correct pour moi, mais les Ferengis de TNG c'est vraiment pas ça...si il y a bien une race du trekverse qui avait besoin d'une redéfinition
c'est bien celle là!

Sinon j'ai bien aimé le portail, tout à fait dans l'esprit TOS. (sa discussion avec Riker sur Sun Tzu, me fait toutours marrer lol )

6/10

Dernière modification par scorpius (04-09-2012 21:44:36)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#5 16-09-2012 09:45:56

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

7/10

Une civilisation disparue, une planète inconnue, des aliens inconnus = une bonne SF exploratrice.

L'alien Portail est une bonne trouvaille question SF, on est face à cette civilisation disparue mais avec une technologie de 1er ordre.

Un côté très trekkien: Riker face à Portail 63. Riker est dès lors pour moi mis en place. Un bon officier, un bon Numéro Un, il sait prendre des initiatives. Heureusement, on nous a épargnés l'officier qui passerait son temps à appeler son commandement (Picard) pour savoir ce qu'il doit faire. Le face à face Riker Portail 63 est très kitsh mais le passé et le futur qui se rencontrent dans leur échange philosophique, de la bonne diplomatie pour Riker.

Les Ferengis: Un sujet sensible. Un autre 7/10 rien que pour eux. ok
Eh ! bien moi les Ferengis de TNG, je les aime bien. Ce peuple avare, cupide, presque dangereux dans son besoin de possession de richesse est une bonne idée et j'apprécie encore plus cette idée à travers une force militaire. Pour eux, mêmes militaires, c'est légal !!! J'aime ! Oui, j'aime, mais sur un point de vue interne, in-universe, ces militaires qui peuvent ainsi se servir tout en protègeant les intérêts de leur peuple, laisse envisager de bonnes confrontations face à une Fédération aseptisée.
je n'aime pas l'idée "simiesque" de leurs mouvements. En faire de parfaits bipèdes dès le départ ne m'aurait pas dérangé.

Dernière modification par IMZADI (16-09-2012 09:48:00)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#6 17-09-2012 15:37:23

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

IMZADI a écrit :

je n'aime pas l'idée "simiesque" de leurs mouvements. En faire de parfaits bipèdes dès le départ ne m'aurait pas dérangé.

C'est le point le plus problématique de l'épisode car leurs déplacements et autres mouvements sont franchement ridicules.

PS (HS): "Au moins 120 secondes doivent s'écouler entre deux messages. Veuillez patienter quelques instants avant d'essayer à nouveau". C'est quoi ce truc???? Une nouveauté?

Hors ligne

#7 24-09-2012 21:34:10

mypreciousnico
_________

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Je lui donne 7.

Un bon épisode séparé en deux partie distinctes. Toute l'intrigue avec la planète, le portail 63…etc…est excellente. Riker qui discute de Sun Tzu, l'ambiance de mystère, Data qui fait le con smile

La partie Ferengis est nettement moins réussie. Soyons honnêtes, la première fois que j'ai vu cet épisode j'avais été cruellement déçu par leur apparence, leurs mouvements…
La suite de TNG les avait un peu racheté et DS9 les avait rendu vraiment intéressants. Mais dans cet épisode bof.
Dommage parce que avant de voir leur visage la partie les concernant était très réussi, pleine de mystère et de suspens.

Hors ligne

#8 24-05-2013 10:32:23

dl500
TOS Forever

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

5.
Pendant 25 minutes on se dit, ça y est, c'est parti. Les acteurs prennent leurs marques, l'intrigue est interessante.Ca sent bon le ST. Et puis arrivent les ferengis.
Et nous revoilà dans un simili TOS sur la planète. Discours Roddenberrien appuyé (dommage car dans la première partie ça collait), Riker qui fait du Kirk, décors fauchés, sfx ratés, être surpuissant au maquillage tosien, et démarche simiesque des ferengis franchement ridicule.
Morale encore une fois trop appuyée. Le show ne se débarasse pas si facilement de son illustre ainé!


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#9 26-05-2013 05:09:45

yrad
admin

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

A l'instar de nombreux autres opus de la première saison de ST TNG, 01x07 The Last Outpost est à la base un recyclage d'épisode de ST TOS/TAS. Mais chose originale en la circonstance, ce ripoff porte sur deux épisodes à la fois de la série originale (et non un seul), qui se voient ainsi recombinés et "upgradés" : ST TOS 01x02 The Corbomite Maneuver + ST TOS 01x19 Arena (sachant que ce dernier était lui-même le remake d'un épisode antérieur The Outer Limits 1963 01x27 Fun And Games et l'adaptation d'une nouvelle de Fredric Brown).
Ce type de reprise n'est vraiment critiquable que lorsqu'elle est systématique ou alors qu'elle n'apporte aucune plus-value mais beaucoup d'incohérences (cas hélas de ST TNG 01x03 The Naked Now par rapport à ST TOS 01x06 The Naked Time, auquel cas on peut parler de pillage).

La partie de poker que Kirk avait joué contre Balok, Picard la joue contre Daimon Tarr… Mais si les cartes sont également truquées, elles le sont bien différemment : dans ST TOS 01x02 The Corbomite Maneuver, Balok se contentait de tester l'équipage de l'USS Enterprise (dont la vie n'a probablement jamais été en péril), alors que dans ST TNG 01x07 The Last Outpost, le seul maitre du jeu est un outsider encore inconnu, Portal 63.
Dans les deux cas, les équipages auront été confrontés à l'épreuve morale de la perspective d'une mort certaine, mais l'humanité du Big D aura réussi le test avec davantage de stoïcisme, signe de sa "vulcanisation" accrue un siècle après. (Avec pour seule aspérité, le cultissime "merde" de Picard, l'unique mot français que Patrick Stewart sait prononcer sans accent. lol)

Portal 63, Guardian of Tkon Empire, souscrit au même système de pensée que les Metrons de ST TOS 01x19 Arena : s'ingérer dans un conflit entre deux groupes armés de force égale, et les départager non sur le bienfondé de leur litige mutuel mais sur leur seul degré d'évolution (physique, intellectuelle, ou morale).
A cette fin, les Metrons ont imposé ce que l'on nomme en anglais un champion warfare, c'est à dire une forme d'ordalie trouvant ses racines à la fois dans la Bible hébraïque et quelques autres mythologies antiques, et dont la série originale aura fait un usage immodéré durant ses trois saisons.
Tandis que Portal 63 a préféré la voie de l'énigme initiatique, tel un Sphinx faisant honneur à Sun Tzu, ce qui aura eu le mérite d'éviter à l'épisode une interminable joute télédiffusée et d'épargner au vainqueur une pompeuse leçon de morale (oui, j'avoue avoir horreur des "angéliques" Métrons et des God-like en général, à l'exception des Organians et des Q, qui sont des révolutionnaires à leur irritante manière).


Nombreux furent les trekkers à avoir désavoué les Ferengis introduits par ST TNG 01x07 The Last Outpost, et conçus au départ pour être les "méchants récurrents" du show. Une situation qui n'a guère motivé leur créateur Herbert Wright a poursuivre sa contribution à la franchise (la politique étouffante de Gene Roddenberry l'aura fait fuir à la fin de la première saison, mais Rick Berman a tenté de le faire revenir par la suite).
Cette ébauche de Ferengis n'est pourtant pas un ratage, car il faut garder à l'esprit que la première saison de ST TNG souscrivait encore à l'allégorisation des aliens si caractéristique de ST TOS. Du coup, avant de s'incarner en une véritable espèce extraterrestre, avec ses propres culture, histoire, sociologie, et diversité… les Ferengis étaient une métaphore. Et lorsque la métaphore est joyeuse (ou humoristique), elle s'apparente à une caricature.
Oui, ces Ferengis-là étaient simiesques. Et j'irais même plus loin, ils étaient grotesques : ils ressemblaient à des gargouilles, à l'image de celles qui jonchent les arcs-boutants des cathédrales... mais contorsionnées, vociférantes, éructantes, et baveuses. Et pourtant, ces Ferengis étaient technologiquement aussi avancés que le vaisseau-fleuron de l'utopique Fédération. Un paradoxe presque humiliant pour qui est convaincu que l'évolution suit toujours et partout le même chemin…

Mais l'idée de Herbert Wright était de figurer une espèce extraterrestre qui ne "méritait" pas ses moyens technologiques (et son potentiel destructeur), pour ne les avoir pas créés, mais seulement achetés ou volés à d'autres. En somme une métonymie du capitalisme-roi, où le vrai pouvoir est accaparé par les financiers et les marchands au détriment des inventeurs et des philosophes. Le trait était forcé certes, mais c'est bien souvent le cas dans les perspectives allégoriques : il fallait exacerber le contraste évolutionniste entre les "légitimes" héros du Big D et les "imposteurs".

Par la suite, tandis que les Ferengis entameront leur "voyage de crédibilisation" à la façon de toutes les autres espèces aliens récurrentes de la franchise (la fameuse dynamique trekkienne qui part des idées reçues amalgamantes pour arriver à l'empathie de la différenciation), ST TNG renouvellera l'expérience de l'usurpation technologique avec les non moins inénarrables Pakled dans ST TNG 02x17 Samaritan Snare. Et treize ans après, ST ENT déclinera cette thématique sous l'angle du transhumanisme, avec des Sulibans de la Cabal.

Au passage, il convient de noter qu'aucune ligne de dialogue de ST TNG 01x07 The Last Outpost n'établit que les humains n'ont jamais rencontré de Ferengis auparavant. ST TNG 01x07 The Last Outpost établit juste qu'il n'y a jamais eu de premier contact officiel, et que les connaissances sur les Ferengis se bornent essentiellement (mais pas exclusivement) à des rumeurs. Or il faut bien admettre que les bases de donnée du Big D sont remplies d'informations – pertinentes – à leur sujet. Les humains blaguaient même déjà sur leur compte dans le pilote de la série (cf. la découverte de l'humour par Data dans ST Generations). Un premier contact officiel est souvent précédé de rencontres informelles, a fortiori à l'ère des voyages spatiaux à distorsion… Et donc l'incident de ST ENT 01x19 Acquisition (deux siècles avant) n'est pas moins cohérent que celui de ST DS9 04x08 Little Green Men (quatre siècles avant).
Voir aussi ce post.


ST TNG 01x07 The Last Outpost, c'est enfin l'une des thématiques les plus envoûtantes de la SF exploratoire : les vestiges de civilisations disparues, balayées par le vent de l'histoire ou la cruauté des lois naturelles. Plus encore lorsque ces extinctions sont auréolées de mystères (le Tkon Empire vieux de 600 000 ans avait la puissance de déplacer des étoiles mais ne possédait vraisemblablement pas le FTL pour n'avoir pas échappé à une supernova), et lorsque les sites archéologiques abandonnés ne sont pas aussi morts et déserts qu'ils le laissent paraître (des mécanismes automatisés à la survivance de consciences, des malédictions aux rémanences).
ST TOS avait certes déjà accordé la part belle à ces thématiques (notamment via le Guardian of Forever puis Sargon), et ST TNG y reviendra périodiquement (par exemple avec les Iconians puis les Ancient humanoids). Malgré tout, ST TNG 01x07 The Last Outpost se démarque de toutes les autres variantes trekkiennes par son ambiance métaphysique désincarnée, et plus encore par cette impression de mémoire collective devenue forme de vie, telle une entité chtonienne, cyclopéenne, et immémoriale... dans le sillage des Krells de Forbidden Planet et des Grands Anciens de H. P. Lovecraft.
Une seule autre œuvre de SF audiovisuelle aura su reproduire, développer, et même amplifier ce regard, cette sensibilité bien particulière (sans pour autant verser dans le néo-évhémérisme), c'est Babylon 5 (et son spin-off Crusade) : du gardien d'Epsilon III aux ténèbres de Z'ha'dum, sur les traces des indéchiffrables Premiers. Et dans ce processus créatif, ST TNG 01x07 The Last Outpost aura été l'une des sources d'inspiration avouées de J. Michael Straczynski, titre de gloire s'il en est.


ST TNG 01x07 The Last Outpost est décidément un épisode fondateur, à bien des titres.

9/10... bien que je sois tenté de lui accorder subjectivement un top franchise (10/10) pour l'effet qu'il me fait chaque fois que je le revois. joy


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 26-05-2013 12:41:32

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Correct
Revu, il y a quelque mois...
il y a du bon & du moins bon et du surtout trés mauvais..

Le bon :
Culte à son insu.. Première apparition des Ferengi , Armin " Quark " Shimmerman  Nuff said .. Ok ils sont d'un ridicule à faire pleurer de rire  Cheeta.. Bon , je m'dis se sont des militaires Ferengis , le Ferengi n'est pas un guerrier dans l'âme, mais plutôt un pleutre .. Donc pour en faire un militaire, il faut surement les droguer..et que dans The Last Outpost, ils ont sans doute un peu trop forcer sur la dose lol

_ L'empire disparu de Tkon une belle idée _sous exploitée , les références à Sun Tzu..  Brent Spinner qui  tient réellement Data à la perfection.. Patrick Stewart n'ayant pas encore trouvé ses marques..

_ le " merde " ( en Français dans le texte ) lâché par Picard .. lol

Le moins bon
Pillage éhonté de plusieurs épisodes de La Série Originale.. En particulier le cultissisme Arena.TOS.1 ... The Corbomite Maneuver.TOS.1 Yrad ?
Ca me paraît moins evident.. Dans la forme peut être , car dans le fond, c'est néant.. il ne se passe rien sur la passerelle .. Au moins le manque de sang froid de Bailey animait les débats. & la mécanique pour démonter la peur était beaucoup plus efficace..  Riker qui pique une idée de  gag final à Scotty dans The Trouble With Tribbles..
Dire que cette série passe la majorité de sa première saison à se moquer de la " cowboy diplomacy " de TOS .. C'est plutôt raté de ce côté là.. Chaque ripoff ou allusion railleuse tombe à plat roll

Le surtout très mauvais
_ La façon donc Picard gére la possible mort de son équipage est d'une inhumanité assez puante.. Surtout quand Bev' s'inquiète pour son fils,  Picard lui lance un glaçant: " He has the right to meet death awake. ".. Si c'est ça devenir plus intelligent, plus éclairé au 24 ème siècle, c'est à dire perdre son coeur, toute forme de  compassion , je préfére revenir au 23 ème siècle..

Mais il faut bien passer par de tels moment anti-trekien pour savourer à sa juste mesure, le parcours de Picard dans la série.. Au départ produit manufacturé de son siécle , un homme froid , distant, sans coeur : un esprit mécanique , qui se (re)découvre une humanité compatissante & chaleureuse.

Si Picard avait continuer sur cette voie, j'aurais finit par détester TNG..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 26-05-2013 13:54:13

yrad
admin

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Buckaroo a écrit :

Pillage éhonté de plusieurs épisodes de La Série Originale.. En particulier le cultissisme Arena.TOS.1 ...

Si ST TNG 01x07 The Last Outpost est un pillage éhonté de ST TOS 01x19 Arena, alors ST TOS 01x19 Arena est un pillage non moins éhonté de The Outer Limits 1963 01x27 Fun And Games ! La série originale pompe aussi pas mal sur ce qui a été fait avant, et ce n'est pas parce que cet "avant" est hors ST que ça compte moins. L'essentiel est que les emprunts soient respectueux et intelligents. Et sur ce plan (à un ou deux épisodes près), la première saison de ST TNG s'en sort aussi bien que ST TOS.

Buckaroo a écrit :

The Corbomite Maneuver.TOS.1 Yrad ?
Ca me paraît moins evident.. Dans la forme peut être , car dans le fond, c'est néant.. il ne se passe rien sur la passerelle .. Au moins le manque de sang froid de Bailey animait les débats. & la mécanique pour démonter la peur était beaucoup plus efficace..

Le (faux) "rien" en question est justement la réponse spécifique que ST TNG 01x07 The Last Outpost apporte à la même problématique de départ que ST TOS 01x02 The Corbomite Maneuver. Si la même réponse avait été apportée à la même question, non seulement il se serait agi d'un rip-off sans valeur ajoutée (donc d'un vulgaire remake), mais c'eut été aussi une négation grossière du facteur temps/histoire.

Buckaroo a écrit :

Riker qui pique une idée de  gag final à Scotty dans The Trouble With Tribbles..

Si l'on veut. Mais la téléportation sauvage d'objets inertes (les chinese finger puzzles) est difficilement comparable à celle d'êtres vivants. A la fin de ST TOS 02x13 The Trouble With Tribbles, c'est carrément à la boucherie que Scotty a envoyé les pauvres Tribbles... et c'est peut-être cette irresponsabilité qui aura valu à leur espèce entière d'être ensuite exterminée par les Klingons ! evil

Buckaroo a écrit :

Dire que cette série passe la majorité de sa première saison à se moquer de la " cowboy diplomacy " de TOS .. C'est plutôt raté de ce côté là.. Chaque ripoff ou allusion railleuse tombe à plat roll

Rien de tel. ST TNG creuse d'emblée l'écart, marque sa différence. Un siècle s'est écoulé, l'UFP a monté plusieurs échelons en terme de maturité (car l'utopie n'est jamais un acquis mais toujours un idéal en construction). Et que les lointains successeurs révèlent un certain mépris pour les us des prédécesseurs, c'est totalement dans l'ordre des choses. Dans un univers vaste, réaliste, et crédible, nul n'a l'obligation de se prosterner devant Kirk (ni devant quiconque), il y en a même qui ne connaissent pas son existence. p

Buckaroo a écrit :

Le surtout très mauvais
_ La façon donc Picard gére la possible mort de son équipage est d'une inhumanité assez puante.. Surtout quand Bev' s'inquiète pour son fils,  Picard lui lance un glaçant: " He has the right to meet death awake. ".. Si c'est ça devenir plus intelligent, plus éclairé au 24 ème siècle, c'est à dire perdre son coeur, toute forme de  compassion , je préfére revenir au 23 ème siècle..

Tu as le droit d'avoir des préférences pour le 23ème siècle, mais ne vient pas prétendre pour autant que l'attitude de Picard n'est pas trekkienne. La maturité, le stoïcisme, l'honnêteté et le courage face à la mort sont l'essence même de la philosophie ST. Et ST TOS n'est pas en reste de ce côté-là. Cf. les insultes hystériques de Dave Bailey qui auraient pu tout aussi bien s'adresser à la passerelle du Big D... et que Kirk n'a pas manqué de sanctionner avec aussi peu de "cœur" que Picard en pareil cas.
La principale différence, c'est qu'il n'y a plus de Bailey dans les vaisseaux de Starfleet du 24ème siècle, et même les gamins savent mieux gérer le rapport à la mort.

Manifestement, Buck, tu sembles retomber dans ton vieux syndrome anti-ENT de l'époque d'Evil-Buck... mais appliqué cette fois à TNG : vouloir absolument que tous les équipage de Starfleet ressemblent à celui de Kirk, sans considération aucune pour la chronologie et l'évolution sociétale.

Buckaroo a écrit :

Mais il faut bien passer par de tels moment anti-trekien pour savourer à sa juste mesure, le parcours de Picard dans la série.. Au départ produit manufacturé de son siécle , un homme froid , distant, sans coeur : un esprit mécanique , qui se (re)découvre une humanité compatissante & chaleureuse.

Si Picard avait continuer sur cette voie, j'aurais finit par détester TNG..

Tu confonds vraiment Starfleet avec les Bisounours, le trekkisme avec la mièvrerie, et le "cœur" avec le pathos. rolleyes

Certes, Picard évoluera (et se remettra en question) au gré de ses expériences. Et il s'ouvrira d'avantage sur le main cast (ainsi que quelques bagatelles de passage)... qui deviendront progressivement ses amis, sa famille même, ce qui par projection donnera l'impression aux spectateurs d'entrer dans l'intimité du grand homme.
Pour autant, il ne faut pas se faire d'illusion : formellement, la froideur professionnelle (et crypto-vulcaine) de Picard demeurera intacte jusqu'à ST Nemesis inclus ! Il suffit juste de voir la façon dont il traite par défaut ceux qui ne font pas partie de son cercle rapproché d'amis, y compris dans les dernières saisons (par ex. Sito Jaxa dans ST TNG 07x15 Lower Decks). Mais être froid ne signifie pas forcément cruel, inhumain, et injuste : Picard sait témoigner d'empathie dans les situations où cela peut faire la différence (Hugh, Ro Laren...).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#12 22-11-2017 07:56:03

Amiboshi
membre

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Petite question sur cet épisode, je l'ai regarder avec mon coloc pas spécialement fana de ST mais qui aime regarder un petit TNG après une dure journée. Il m'a dit que le fait que l'équipage meurt de froid dans le vaisseau est irréaliste car il n'y a pas de perte de chaleur dans l'espace car pas d'oxygène. Quelqu'un à une explication car j'aime à croire que ST à une rigueur scientifique et je n'ai pas su répondre, merci d'avance wink

Hors ligne

#13 22-11-2017 12:40:19

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Amiboshi a écrit :

Petite question sur cet épisode, je l'ai regarder avec mon coloc pas spécialement fana de ST mais qui aime regarder un petit TNG après une dure journée. Il m'a dit que le fait que l'équipage meurt de froid dans le vaisseau est irréaliste car il n'y a pas de perte de chaleur dans l'espace car pas d'oxygène. Quelqu'un à une explication car j'aime à croire que ST à une rigueur scientifique et je n'ai pas su répondre, merci d'avance wink

Si la chaleur avait besoin d'oxygène pour se propager, cela voudrait dire que le soleil ne nous chaufferait pas. Puisqu'il y a une large zone sans oxygène entre le soleil et nous.
Sans être un expert en thermodynamique, je pense que la dispersion thermique se fait (principalement) par rayonnement infrarouge.


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#14 22-11-2017 16:45:08

matou
modérateur

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Sans être un spécialiste, si tu es dans un espace clos, l’air ambiant va prendre ta chaleur corporelle qui doit être renouvelée.
Si les murs de ton espace sont froids, l’air va devenir plus froid et donc prendre encore plus de chaleur.
Les premiers satellites avec des chiennes avait justement un chauffage pour éviter que le froid ne les tue.

Hors ligne

#15 22-11-2017 17:16:52

mbuna
le dormeur doit se réveiller

Re : ST TNG 01x07 The Last Outpost (Le dernier avant-poste)

Pas spécialiste non plus, juste quelques notions qui me restent de mes lointaines études, c'est dur de vieillir mdr

Il y'a 3 modes de propagation de la chaleur : convection (liquide/gaz/solide par différence de densité générant un mouvement et donc un transfert de chaleur => ex l'air chaud qui monte et l'air froid qui descend ou de l'air qui se condense sur une vitre), conduction (pour les solides par transfert d'énergie de proche en proche entre les 2 matières) et rayonnement (comme le dit DrAg0r au dessus, par propagation infrarouge, spectre visible ou dans l'ultra violet).
Pour les rayonnements hors de notre spectre visible, et au delà de transférer de l'énergie (thermodynamique=>thermique) c'est aussi ce qui nous permet de regarder le ciel d'une autre manière.

Petite video de vulgarisation sympa sur le sujet du rayonnement en astronomie :

Flash required


Star Trek, je devais te quitter pour préserver notre amour, mais je vais attendre un peu.

Hors ligne

Pied de page des forums