ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

Crédits officiels :
- Histoire : Lee Erwin, Jerry Sohl
- Dialogues : Lee Erwin
- Réalisation : Herb Wallerstein

Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 1 [10%])

    10%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [10%])

    10%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [20%])

    20%

  4. 7 (bon)(voix 1 [10%])

    10%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 2 [20%])

    20%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [10%])

    10%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 1 [10%])

    10%

  10. 1 (pitoyable)(voix 1 [10%])

    10%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 10

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 26-11-2012 12:46:03

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

2.

Rolala, un gros ratage que cet épisode.
Bof bof et rebof, en grande partie desservie par le cabotinage ridicule de Garth Of Izar presque énervant tant c'est théâtrale mais dans le mauvais sens du terme.
Ca passe encore quand il parle, mais dès qu'il perd son calme et que ça voix part dans les aigus…

Quand au  scénario, il est confus, de même que le montage, avec des cuts bizarres et des actions qui se suivent sans vrai logique, des transitions foirées. Alors soit c'est une vision d'auteur que je ne comprend pas, soit le temps a manqué et le montage a été réalisé à la vas vite.
Alors on peu toujours me dire que comme on est en présence de fous ça sert plutôt bien l'histoire. Je trouve que ça dessert au contraire un propos qui était déjà pas évident à suivre.

Reste l'histoire de la partie d'échec qui reste une excellente idée qui fonctionne très bien. Et, bien entendu, la partie de danse de l'esclave d'Orion héhé.
Deux choses qui m'empêche de noter cet épisode 1.

Hors ligne

#3 26-11-2012 13:28:19

bound
Explorer of the further region of experience

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

mypreciousnico a écrit :

r le cabotinage ridicule de Garth Of Izar presque énervant tant c'est théâtrale mais dans le mauvais sens du terme.

Attention, Buckaroo va te dire que c'est une interprétation géniale!

Hors ligne

#4 26-11-2012 14:05:45

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

bound a écrit :
mypreciousnico a écrit :

r le cabotinage ridicule de Garth Of Izar presque énervant tant c'est théâtrale mais dans le mauvais sens du terme.

Attention, Buckaroo va te dire que c'est une interprétation géniale!

Probablement, vu qu'il aime bien les prestattions très théâtrales, et les personnages fantasques comme Harry Mudd smile

Hors ligne

#5 26-11-2012 16:55:25

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

mypreciousnico a écrit :

Quand au  scénario, il est confus, de même que le montage, avec des cuts bizarres et des actions qui se suivent sans vrai logique, des transitions foirées. Alors soit c'est une vision d'auteur que je ne comprend pas, soit le temps a manqué et le montage a été réalisé à la vas vite.
Alors on peu toujours me dire que comme on est en présence de fous ça sert plutôt bien l'histoire. Je trouve que ça dessert au contraire un propos qui était déjà pas évident à suivre.

" Qui les dieux veulent détruire , en premier les rendent fous"

Déjà rien que le sens du titre en appele à une exagération propre au tragi comique !

C'est une maison de fous et une situation de fou , la pièce  est guidé par un fou ! Bien sûr que ça fonctionne  !
C'est une plongée dans le terrier du lapin.. Un diner en tête à tête avec le Mad Hatter !

J'adore Elba II , voilà un sacré  "strange new world" ... Only On TOS !
Garth Of Izar  quel personnage , quel fabuleux background..  Un héros de Starfleet déchu.. On ne sait pas trop si s'est l'accident dont il a été victime ou le pouvoir d'un capitaine de Starfleet qui l'ont  plongé dans la folie..Peut être le mélange des deux... Garth Of  Izar c'est un peu Gary Mitchell avec des pouvoirs moindres, mais des pouvoirs tout de même dangereux pour lui, dangereux pour les autres..

Moi j'adhère , Whom Gods Destroy, c'est de la tragi comédie  avec de superbes dialogues , des situations savoureuses ( "Aye, sir. Queen to queen's level three."  ) et des scènes cultes en pagaille : Ah la danse de Marta , mais aussi sa mort absurde ... & surtout et avant tout des jeux d'acteurs venus d'une autre dimension.. Yvonne Craig n'est pas mal dans ce genre ..


bound a écrit :

mypreciousnico a écrit :

r le cabotinage ridicule de Garth Of Izar presque énervant tant c'est théâtrale mais dans le mauvais sens du terme.

Attention, Buckaroo va te dire que c'est une interprétation géniale!

Evidemment! Garth Of Izar est un personnage inoubliable , de part l'interprétation complétement  azimuté de Steve Ihnat :  "Gentlemen, you have eyes but you cannot see. ".. Ah même moi , je n' arrive pas à restituer cette folie douce.. lol
Le jeu de TOS est hyper - théatrâle , exubérant , bourré à craquer de touches espiégles  ..Il posséde une putain de vitalité qui vous emporte dans une autre dimension.. Ou la frontière entre le bon et le mauvais goût est bien mince , voir inexistante..
Le jeu d'acteur dans TOS est si singulier , peut être plus que   n'importe quelle série des 60's .

& J'adhère complétement à ça, que ça soit des chef d'oeuvres absolus comme The City On The Edge of Forever , The Conscience of  The King ou de délicieux nanars comme Spock's Brain ou Turnabout Intruder , cette exubérance , cette vitalité , cette intensité de jeu ne faiblit jamais.. Je ne peux pas en dire autant des autres séries dérivées..Même celles que j'aime comme TNG ou DS9..

. & que dire des cachetonneurs de Voyager.. J'y crois plus, parce que eux n'y croient plus non plus.. Seul Bob Picardo garde une niak & un second dégré du début  jusqu'à la fin..
J'adore Brent Spiner, j'adore ce qu'il fait avec Data,  son" cabotinage très "slaptick"  .. Mais je ne retrouve plus cette énergie dans Star Trek Nemesis.. en 25 ans de TOS , le cast original aura gardé la même force d'un bout à l'autre du voyage.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#6 26-11-2012 21:19:16

dl500
TOS Forever

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

8
Très violent mais efficace ! Il permet au Shat’ de cabotiner dans l’exercice qu’il préfère. Encore un exemple de théâtre filmé. Ca sent vraiment le manque de moyens, que ce soit dans les maquillages ou la réutilisation des costumes ou partie de décor.
Le meurtre de Martha est particulièrement violent, dommage parce que l’actrice maitrisait parfaitement son rôle ambigu de folle.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#7 26-11-2012 22:14:16

mypreciousnico
_________

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

Buckaroo a écrit :

Le jeu de TOS est hyper - théatrâle , exubérant , bourré à craquer de touches espiégles  ..Il posséde une putain de vitalité qui vous emporte dans une autre dimension.. Ou la frontière entre le bon et le mauvais goût est bien mince , voir inexistante..
Le jeu d'acteur dans TOS est si singulier , peut être plus que   n'importe quelle série des 60's .

& J'adhère complétement à ça, que ça soit des chef d'oeuvres absolus comme The City On The Edge of Forever , The Conscience of  The King ou de délicieux nanars comme Spock's Brain ou Turnabout Intruder , cette exubérance , cette vitalité , cette intensité de jeu ne faiblit jamais.. Je ne peux pas en dire autant des autres séries dérivées..Même celles que j'aime comme TNG ou DS9..


Je comprend ce que tu veut dire Buck wink
Pourtant, j'aime le théâtrale, j'aime les décors de studios, j'aime le cabotinage, mais j'ai aussi mes limites et la c'est tellement exagéré quand Garth s'énerve que, maison de fou ou pas, impossible d'y croire une seconde. C’est un peu comme enfant qui trépigne et fait un caca nerveux. Ca n’impressionne personne mais par contre ça chatouille bien le gras de la main, celui qui donne des baffes lol

En plus, l'exubérance, l’espièglerie, la vitalité, l'intensité 60's qui emporte tout sur son passage c’est un peu ton argument jocker Buck, celui que tu sert pour défendre TOS...ET si je trouve que ces adjectifs collent bien à TOS, pour moi ils n’excusent pas tout. Une prestation outrée sur un scénario qui ne fonctionne pas ne sera pas rattrapée par l'exubérance du show.

Je suis obligé de constater que, autant j'aime TOS, mais pas de la même manière que DL et toi.

Hors ligne

#8 31-07-2015 10:18:36

DrAg0r
Dra'ghoH

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

Concernant le jeu d'acteur... Je conseille à tout le monde de regarder la série Batman des années 60, ça aide énormément à relativiser.

J'ai revu l'épisode hier soir :

Même dans cette maison de fous, voir un Andorien et un Tellarite se tenir côte à côte comme des camarades, c'est juste génial en connaissant les évènement d'Enterprise. Un exemple parmi d'autre de la manière dont ENT donne une toute nouvelle dimension à TOS en bouclant la boucle.
Le fanfilm Axanar réussira-t-il  le même pari ?

Par contre je me demande pour Marta, n'aurait-elle pas pu prendre le contrôle de la situation grâce à ses phéromones orionnes ? À moins que cette capacité se soit atténuée depuis le 22ème siècle ? Ou au contraire les autres races humanoïdes ont trouvée le moyen de s'immuniser ? Ou est-ce simplement dû à ses désordres mentaux ?

Dernière modification par DrAg0r (06-08-2015 13:48:02)


Bann_forum_klingon.png

Hors ligne

#9 19-03-2019 14:36:07

McRaktajino
membre du club

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

Je trouve que le contexte de cet épisode aurait pour le coup mérité un traitement plus sérieux, un méchant moins déglingué.
Car il y avait de bonnes idées, comme le coup de la phrase codée (quelle chance pour la première fois qu'ils utilisent ça) qui nécessite torture et manipulation.
La scène de l'exécution de la fille est assez marquante en plus de poser un élément de l'histoire. Ça m'a rappelé un épisode de Cobra où devant les yeux de ce dernier, un méchant exécute une bimbo trop loquace en la plongeant dans une cuve d'hydrogène liquide. Cuve dans laquelle Cobra tombera plus tard.

Malheureusement, malgré ses bonnes idées, l'épisode est trop lourd à suivre.

Passable.

Hors ligne

#10 06-06-2019 22:51:37

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST TOS 03x16 Whom Gods Destroy (La colère des dieux)

7/10

Je me souvenais mal de cet épisode. J'ai passé un bon moment
Le jeu théâtral, c'est bon je sais y faire abstraction

Sinon, le grand officier héroïque devenu gueudin, j'aime bien. Apparemment il a connu une vraie guerre. Pas d'époque pour s'en remettre.
Il a dû être mis sur un sacré pied d'estale pour se prendre pour le maître de l'univers. Bon ok il maîtrise la métamorphose cellulaire, ça le fait...
Mais terrible, il ne prend jamais vraiment le dessus sur Kirk.
Finir dans un asile et non pas dans une sorte de retraite, de sanctuaire.
Babylon 5 a repris cette idée d'effacement de mémoire pour donner une 2ème chance

Ah et puis cool de voir autre que des humanoïdes, de l'andorien, du Tellarite, de l'Orion

Bien que Marta soit apparemment également timbrée, une fois encore une belle continuité vous avec ENT dans sa tentative de manipulation.

Dernière modification par IMZADI (06-06-2019 22:54:09)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums