ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Harlan Ellison
- Réalisation : Joseph Pevney

Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 9 [56.25%])

    56.25%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 4 [25%])

    25%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  4. 7 (bon)(voix 0 [0%])

    0%

  5. 6 (correct)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  6. 5 (passable)(voix 1 [6.25%])

    6.25%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 16

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 23-01-2012 21:51:04

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

S'il est un seul épisode qui résume à lui seul la magie de Star Trek TOS, c'est bien celui-là.
Les trois personnages principaux y sont au paroxysme de leur épanouissement, dans le jeu comme dans le rôle.
Le tout sur fond de crise des années 30 et de réflexion sur le continuum spatio-temporel.. agrémenté par la présence d'une Joan Collins... enfin je vous laisse juges...

443px-Edith_Keeler_and_Jim_Kirk.jpg

Pour moi un 10, parce qu'il n'y a pas de 11.


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#3 23-01-2012 22:44:13

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Cote = 10

Mais comme Vic, je mettrais bien un 11.

Une aventure captivante avec une sublime thématique sur le continum spatio-temporel d'une part et sur l'effet papillon (sans jeu de mot Buck) d'autre part.
L'alchimie entre la "trinité" est magistrale en effet.
Très belle chronique de l'Amérique des années 30 au passage.

Quand à Joan Collins, elle est époustouflante de classe et de présence.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#4 24-01-2012 15:17:40

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Comme d'hab', je ne vais pas revenir sur ce qui est une évidence ( un classique , un chef d'oeuvre touché par la grâce ect.. )

Mais sur tout ces petits détails qui peuvent nous échapper.. Comme l'ironie caché dans le nom de Edith Keeler .. Keeler ..Kill her ( tuez la ).
Ah! et les délires paranoïaque de Bones : " Killers! Assassins! I won't let you! I'll kill you first! I won't let you! You won't get me! Murderers! Killers! "
Absolument , délicieusement fun !! grin  ... Ou bien ces délires n'ont ils pas un sens caché avec le coeur de l'histoire et son twist infernale ? ..

Que  sont Kirk & Spock  sinon les assasins , les tueurs d' Edith Keller.." Killers! Assassins! I won't let you!"  Disait Bones , remarquez qu'il est le premier à vouloir sauver Edith Keeler, avant que Kirk ne le retienne..

Cruel ironie pour Kirk.. Il tombe amoureux d'une femme vierge et pure , une nonne ( sister Edith Keeler ), c'est bien la première fois dans la série ( et la dernière ) ou sa libido ne prend pas le dessus ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 25-01-2012 10:57:24

sharpyhear
candidat

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

o tempora o mores!


j'ai venu j'ai vu j' ai partit

Hors ligne

#6 25-01-2012 15:52:31

Warp 9
vétéran

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Buckaroo a écrit :

Cruel ironie pour Kirk.. Il tombe amoureux d'une femme vierge et pure , une nonne ( sister Edith Keeler ), c'est bien la première fois dans la série ( et la dernière ) ou sa libido ne prend pas le dessus ..

Remarques. Savoir que les Nazis risquent de gagner la seconde guerre mondiale çà calmerait même la libido de James Bond... hihi


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#7 25-01-2012 17:02:36

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Bien plus que la perspective d'une victoire nazie, c'est tout ce qui en découlerait qui est terrifiant.


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#8 26-01-2012 12:35:07

sharpyhear
candidat

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

rien que l'idée de porter un casque à pointe pour aller au boulot affraid


j'ai venu j'ai vu j' ai partit

Hors ligne

#9 26-01-2012 14:21:24

hm13
BorgCube Alpha

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

c'est surtout ce qui aurait pu avoir (ou pas) sous le casque qui est plus inquiétant...

sinon il faut s'entendre sur la virginité... si c'est être vierge du mal, sans arrière-pensée mais avec un idéal précurseur qui font l'Histoire ou l'histoire, oui Edith Keeler est vierge...  parce que la dadame, malgré son look très classique possède un côté sexy qui ne déplait pas à notre "tombeur" qui du coup tombe amoureux non par le physique mais par l'esprit...
et là, le cabotinage de Shatner sert à montrer que ça lui "arrache le coeur" d'être obligé de laisser se faire tuer....


on ne me résiste pas...

Hors ligne

#10 26-01-2012 15:23:02

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Warp 9 a écrit :
Buckaroo a écrit :

Cruel ironie pour Kirk.. Il tombe amoureux d'une femme vierge et pure , une nonne ( sister Edith Keeler ), c'est bien la première fois dans la série ( et la dernière ) ou sa libido ne prend pas le dessus ..

Remarques. Savoir que les Nazis risquent de gagner la seconde guerre mondiale çà calmerait même la libido de James Bond... hihi

tamata a écrit :

Bien plus que la perspective d'une victoire nazie, c'est tout ce qui en découlerait qui est terrifiant.


& c'est moi qu'on accuse d'infantiliser Star Trek ! mdr
Comme si une personne pouvait empêcher Les Etats Unis d'entrer en guerre après Pearl Harbour..
Croire  que oui, c'est enfantin ( et non infantile ) & délicieusement fun : Un jeu d'esprit  .
Think Picard ! Think !

C'est ici que TOS entre dans la dimension de la fable.. Edith Keeler devient une métaphore , une allégorie sur l'innocence & la bonté que l'on doit perdre pour grandir et affronter les vicissitudes du monde.
Dans le cadre de l'histoire, c'est la bonté et l' innocence de l' Amérique avant la grande guerre qui doit mourir sous les traits d' Edith Keeler ..Cruel ironie,  de par le choix d' un grand & pur  héros Américain : James T. Kirk ( revoir pour en convaincre The Omega Glory.TOS.2The Savage Curtain.TOS.3 tout deux écrit par Roddenberry ) .

En premier lieu , Kirk tombe amoureux d'une femme pure et innocente , une sainte donc les discours synthétisent  quelque part, le rêve utopique d'ou il provient. Mais Edith Keeler n'était elle pas finalement l'incarnation de la pureté du  rêve Américain plutôt que de l'utopie Star Trek ? .. En second lieu,  Kirk tomberait donc  amoureux du rêve Américain en grand héros Américain qu'il est.
Le grand héros Américain qui doit éliminé la pureté du rêve Américain pour que son  rêve utopique l'emporte.
A l'issue de l'histoire , ce héros revient dans le Wonderland futuriste de Star Trek, allégé du poids de l'innocence et de la bonté..Il aura ( cruellement) grandit.. Le charme espiégle des Strrange New Worlds ne sera plus jamais le même... sad.. Alors que le Gardien promet de nouvelles aventures merveilleuses, plus personne ne l'écoute : " Foutons le camp d'ici" résumera en substance Kirk .

Nous ne serions pas étonné que la suite de cet épisode ( YesterYear .TAS.1 ) soit aussi une fable sur le passage à l'âge adulte, la perte de l'innoncence , le sacrifice d'un être aimé.

Comme le résumerait si bien Q , The City Of The Edge Of Forever est ce type d'épisode , ou ne sommes pas prêt de découvrir toute les possibilités inconnues de son existence. zen
& vous savez quoi?  C'est absoluement fun ! mrjump


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#11 26-01-2012 16:13:52

Warp 9
vétéran

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Bucky. Un de ces quatre il va falloir que tu nous dévoile l'identité de ton dealer........ lol

Sinon. Pearl Harbour ou pas Spock a bien vu avec sa machine improvisé que les Nazis gagnent quand même la guerre. Peut être que les States n'ont tout simplement jamais envoyé de troupes en Europe pour se concentrer sur leur défense contre les Japonnais mais qu'éventuellement la guerre serait perdu tout de même.....

Dernière modification par Warp 9 (26-01-2012 16:20:09)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#12 26-01-2012 17:08:40

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Warp 9 a écrit :

Bucky. Un de ces quatre il va falloir que tu nous dévoile l'identité de ton dealer........ lol

Mon dealer ?
C'est lui :
morpheus-red-or-blue-pill-the-matrix-1957140-500-5681.jpg
Pour Star Trek , j'ai fait le choix de la pilule rouge pour savoir jusqu'ou s'enfonce son  terrier du lapin ...
Tu l'as bien  compris.. Je suis toujours entrain de tomber ! mrgreen

Je garde espoir de déchiffrer la matrice Star Trek avant de mourir !


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#13 26-01-2012 21:51:54

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Buckaroo a écrit :
Warp 9 a écrit :

Remarques. Savoir que les Nazis risquent de gagner la seconde guerre mondiale çà calmerait même la libido de James Bond... hihi

tamata a écrit :

Bien plus que la perspective d'une victoire nazie, c'est tout ce qui en découlerait qui est terrifiant.


& c'est moi qu'on accuse d'infantiliser Star Trek ! mdr
Comme si une personne pouvait empêcher Les Etats Unis d'entrer en guerre après Pearl Harbour..
Croire  que oui, c'est enfantin ( et non infantile ) & délicieusement fun : Un jeu d'esprit  .
Think Picard ! Think !

Autant tu connais les noms des acteurs et des staffs ou les dialogues et je ne sais quoi encore, autant en science et probabilités, tu fais pâle figure tongue

Et oui, une seule personne peut changer la face du monde d'une simple action. Car une action en amène une autre qui en amène plein d'autres et ainsi de suite.
Ca n'a rien d'infantile ou de farfelu. Juste une suite de hasard et de probabilités qui peuvent générer une infinité de réalité alternative.

C'est l'effet papillon.

Maintenant, si tu veux y voir de la métaphore, de la magie ou je ne sais qu'elle fable, y a pas de soucis. Je te laisse continuer à  beer

wink


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#14 27-01-2012 15:31:39

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Ecoute Tamata , je ne suis pas JJ Abrams..

J'essaye de partager des idées sur The City On The Edge Of Forever que j'ai vu plus d'une trentaine de fois en long en large en travers, avec ou sans substance illicites ( tu devrais essayer d'ailleurs, ça te ferait le plus grand bien tongue  ) .. J'ai même tester le mode " basher" donc tu es si friand , c'est dire..

Je veux partager ces idées , ces "découvertes" parce que je crois que The City... est plus qu'une uchronie romantique à deux francs, six sous...
T'en prendre à moi personellement , en m'invitant à me soûler démontre que tu as déjà perdu sur le  plan des idées.
Donc ne cherche pas à monter sur le ring avec Muhammed Buckaroo

Combat les idées, pas la personne.. Démontre moi qu' Edith Keeler n'est pas une métaphore de l'innocence de l' Amérique d'avant guerre, Démontre moi que Kirk n'est pas un grand héros Américain, démontre moi que je me trompe sur le double sens du nom de Keeler.. Démontre moi que le thème pivot de cet épisode n'est pas la perte de l'innocence et de la bonté, qu'il n'est pas sur le fait de passer à l'âge adulte.

C'est sans rancune camarade .. Je tend même un hameau d'olivier pour poursuivre sur le plan des idées:

Et oui, une seule personne peut changer la face du monde d'une simple action.

..Dans le monde magique de Star Trek, c'est fort possible.. Demande au Che si d'une simple action, il a changé le monde, demande à Gandhi , Malcolm X , Martin Luther King..
Demande toi comment le sens de l'histoire les a remercié:

"How long shall they kill our prophets,
While we stand aside and look?
Yes, some say it's just a part of it:
We've got to fulfill the book."

Redemption Song. Bob Marley.
( combien de temps tueront ils nos prophètes, tandis que nous nous tenons à l'écart et regardons ? Oui, certains disent que ça fait partie de ça, nous devons accomplir le livre ).

Tu vois même là , tu viens de m'ouvrir ( sans substance illicite  wink ) , une nouvelle dimension  inconnue de The City.. .. de créer un lien avec cette merveilleuse chanson de Bob Marley.
Edith Keeler est non seulement une métaphore sur l'innocence de l' Amérique, mais c'est aussi une allégorie sur ces grands "prophètes" (*)
Edith Keeler doit mourir pour accomplir le livre et devons regarder à l'écart..
Que font le trio magique, si ce n'est se tenir à l'écart et de laisser tuer le "prophète" , J'adore !!

(*) Diffusé en avril 1967, The City On The Edge Of Forever se révéle carrément prophétique dans son contexte historique , un an plus tard était assasiné coup sur coup Robert Kennedy et Martin Luther King.. Ou mieux encore lucide sur la nature humaine : Kennedy en 1963, Malcolm X en 1965 ..


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#15 27-01-2012 16:24:37

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Vas y Buckaroo... joue à nouveau les victimes...

Ceci dit, pour ce qui est des idées, bien sur que Edith Keller peut être vue comme une métaphore ou une allégorie.
Ca n'empêche pas non plus de considérer l'épisode comme un sacré clin d'oeil à l'effet papillon.
Et tant Warp que moi même nous n'infantilison rien en évoquent cet aspect.

Tu parles de Ghandi, de Martin Luther King. Oui l'histoire ne les a pas remerciés. N'empêche que chacun a changé le destin de millions de gens.
Ces millions de gens vont à leur tour faire des choses qui changeront la vie de plein de gens et ainsi de suite.

Et je te parle pas d'une personne comme Hitler. Imagine qu'un chauffard aurait eu l'idée de faucher le petit Adolph lorsqu'il n'avait pas 10 an... Imagine tout ce qui aurait pu être différent.

Mais si cet aspect des choses te dépasse, ce n'est ni la faute à Warp ni la mienne.

Même d'un point de vue internaliste, l'épisode est explicite. En débarquant dans les années 30, McCoy provoque le bouleversement des probabilités et instantanément, la Fédération disparait...

Pareil pour l'irruption de Sisko qui provoque la mort de Gabriel Bayle. Les conséquences sont dantesques.

Dernière modification par tamata (27-01-2012 16:34:32)


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#16 27-01-2012 17:50:54

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

C'est pas de la faute à Buckaroo: depuis des années il est sur la même longueur d'onde que Rafik Djoumi et le site "l'ouvreuse" . Dans le temps quand on analysait on analysait vraiment: découpage, mise en scène, propos de fond. Aujourd'hui on nourri ses propres fantasmes en voyant des choses inexistantes, on se masturbe le cerveau sur des interprétations ridicules, en intellectualisant tout et n'importe quoi. L'ouvreuse, site de référence de Buck, est capable de voir en Predator (par exemple) autre chose qu'un bon divertissement, il y voit de la profondeur, des messages cachés, des allégories partout. Si, dans un film, une feuille tombe d'un arbre à l'arrière plan, Buck, Djoumi et ses potes de "l'ouvreuse" vont y voir une signification particulière qui n'existe pour personne à part eux.

Hors ligne

#17 27-01-2012 17:55:12

sharpyhear
candidat

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

@ daimey
je suis tout à fait d'accord, des théories du complot par ci, des interprétations de tout et n'importe quoi par des pseudos intellectuels par là, il est aujourd'hui à la mode de brasser de l'air et de commenter sur les blogs pour tout et n'importe quoi, préservons nous un droit de rêver d'ailleurs!:oldy:

Dernière modification par sharpyhear (07-02-2012 11:53:32)


j'ai venu j'ai vu j' ai partit

Hors ligne

#18 27-01-2012 20:10:07

scorpius
Nowhere Man

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Ben...franchement Tamata, c'est vrai que parfois avec sa passion (incompréhensible) d'Abrams, Buck m'énerve.
Aprés il est toujours trés correct et à la limite, avec ses interprétations (parfois alambiqués) c'est à lui meme qu'il fait du mal lol
(cela dit, je trouve son interprétation de The City...assez intéressante ! )
Restons zen !

Dernière modification par scorpius (27-01-2012 20:10:44)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#19 27-01-2012 21:17:06

KIRK
Star Trek... Retour vers le Futur

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Buckaroo a écrit :

C'est sans rancune camarade .. Je tend même un hameau d'olivier

Oui il est tend de stopper de sniffer : un rameau d'olivier et non un hameau ...   lol-panneau04.gif

Mis à part ce léger détail cet épisode fait partie du Panthéon trekkien et je repense toujours au terrible dilemme auquel doit faire face Kirk et la raison l'emporte, doit l'emporter sur la passion mais un doute m'assaille toujours : et si le doc et Spock ne l'avaient pas stoppé ? Bof pas grave avec JJ Abrams une petite remontée temporelle et on efface tout ça car c'est d'un déééééééétail ^^ top fun ! ^^

Plus sérieusement cet épisode pose d'une manière sous- jacente les bonnes questions.

Dernière modification par KIRK (27-01-2012 21:32:12)

Hors ligne

#20 28-01-2012 15:56:04

Warp 9
vétéran

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Retour au topic... J'ai donné 9/10 à cause seulement de McCoy qui, dans cet épisode, a l'air d'un junkie en manque......ou comme s'il venait de voir ST2009. Çà déteint quand même un peu sur le reste.....

Et si on veut chipoter on pourrait aussi lancer un débat sur la faisabilité de fabriquer une machine à voir dans le temps avec des pièces de radios des 30's mais bon..... tongue

Dernière modification par Warp 9 (28-01-2012 16:04:16)


“On vit à une époque ou l'on tend à ignorer, voir renier les actions progressistes d'hier dans le but de véhiculer l'idée fictive & dangereuse que nous vivons dans un monde pourris par la haine. Si même Star Trek, la franchise la plus progressiste qui soit, ne peut pas prendre ses distance face à cette ré-criture de la culture populaire & de l'Histoire je crains sérieusement pour l'avenir."

Hors ligne

#21 28-01-2012 16:13:12

tamata
Le cancre de la classe

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Warp 9 a écrit :

Et si on veut chipoter on pourrait aussi lancer un débat sur la faisabilité de fabriquer une machine à voir dans le temps avec des pièces de radios des 30's mais bon..... tongue

Si Mc Gyver peut le faire, Spock le peut certainement. mdr


Tamata signifie : "celui qui ne renonce jamais" en polynésien.

Hors ligne

#22 29-01-2012 14:27:45

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Warp 9 a écrit :

Retour au topic... J'ai donné 9/10 à cause seulement de McCoy qui, dans cet épisode, a l'air d'un junkie en manque......ou comme s'il venait de voir ST2009. Çà déteint quand même un peu sur le reste.....

Pas du tout ! Comme je l'ai même décrypté dans la page précédente , il a toute les raisons de hurler : " A l'assasin ! aux meurtriers !! "  durant tout l'épisode , il a raison de fuir Kirk & Spock.. Il y a de quoi devenir fou & paranoïaque dans un certain sens..

Maintenant que je connais l'identité d'une des trois personnes qui ne met pas un 10 sans sourciller..  J'aimerai bien connaître celle des deux autres et savoir pourquoi..

Ne serais ce pas Dvmy ? ..Parce que sous un certain angle The City.. invite objecteurs de conscience , pacificateurs a une vraie remise en question de leur idéaux.  wink


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#23 29-01-2012 14:40:19

Vic Fontaine
Holo-modérateur

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Perso je trouve que cet "air de junkie en manque" fait partie de ce que j'aime dans TOS : des make-ups théâtraux, les fronts perlés de sueur dans les moments de tension, le teint blafard et les cernes rouges de McCoy dans cet épisode...
Avec les décors low-cost, la séduction maladive de Kirk, les couleurs vives des uniformes et les effets spéciaux limités, TOS véhicule des thèmes intemporels tout en étant délicieusement ancrée dans son époque des sixties.


I've got Star Trek under my skin
I've got Star Trek deep in the heart of me
So deep in my heart, that it's really a part of me

Hors ligne

#24 29-01-2012 14:43:41

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Enfin quelqu'un qui me comprend !
Merci Vic praise
J'en pleurais presque tellement c'est du bonheur .. cryblue wink


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#25 29-01-2012 16:16:52

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST TOS 01x28 The City On The Edge Of Forever (Contretemps)

Buckaroo a écrit :

Ne serais ce pas Dvmy ? ..Parce que sous un certain angle The City.. invite objecteurs de conscience , pacificateurs a une vraie remise en question de leur idéaux.  wink

Raté! J'ai noté 10, tout comme positrone d'ailleurs. Des 10/10 pour moi il y en a plein dans TOS saison 1 mais aucun dans la saison 2. Il y a de nombeux 9 par contre. Ceci dit je ne vois pas en quoi ça remet les ideaux des objecteurs en question! N'importe quel évennement peut changer l'avenir. Et si Hitler était mort noyé à 4ans je suis convaincu qu'un autre l'aurait remplacé à la fin des années 30 ou début des années 40.

Hors ligne

Pied de page des forums