ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Michael Sussman
- Réalisation : Allan Kroeker


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 2 [25%])

    25%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 2 [25%])

    25%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [25%])

    25%

  4. 7 (bon)(voix 1 [12.5%])

    12.5%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [12.5%])

    12.5%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 8

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 20-09-2012 11:00:35

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

Bien!
8.
On m'a rendu mon Star Trek. Enfin.
Un très bon épisode basé sur les sentiments de l'équipage. Archer, Trip, T'Pol, Phlox. On peut comrendre que plus rien ne sera comme avant. Et c'est tant mieux.
Maintenant, to bodly go vers la saison 4 et le final.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#3 06-10-2012 15:42:56

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

Allez ne faisons pas les hypocrites..
Il s'agit là d'un mélange de Family.TNG.4  & de Amok Time.TOS.2 à la sauce Enterprise ...
So what ?.. Le résultat final est tout bonnement  exceptionnel.

Quand on aime les personnages, le ton de la série, Home ne peut que fonctionner..& mieux encore quand on a souffert avec  eux la saison précédente.
Le teaser est merveilleux & émouvant  , les héros sont de retour sur Terre .. Le discours d' Archer devant un stade rempli, n'oublit rien et surtout pas les "vrais héros" :

"I've been told that people are calling us heroes. When it comes to my crew, you won't get any argument from me. But I think it's important that we remember the heroes who aren't with us. the twenty seven crewmen who didn't make it back. Without their sacrifice, I wouldn't be standing here right now. None of us would. But I'm sure I speak on behalf of my entire crew when I say it's good to be home. "
Désolé,  mais il y a "héros" et "héros Star Trek " & quand  c'est posé ainsi , je marche à fond dedans comme le dernier des "redshirts"  ! redshirt

Mais derrière la belle image du teaser, se cache un retour sur terre beaucoup moins idyllique pour les personnages.
En premier lieu, Archer qui lors d'un débriefing mémorable ,  se voit accuser par Soval des pires exactions envers les Vulcains de l'épisode Impulse.ENT.3.. Insupportable de devoir répondre de ses actes devant une personne qui n'a même pas levé le plus petit doigt pour vous aider. Archer pête un câble, à raison.. même  officieusement devant l' Amiral Forrest..

Mais le mal d' Archer est plus profond.. A l'instar de Picard dans Family.TNG.4 , la crise Xindi lui aura fait perdre sa foi envers la Final Frontier.. Virant carrément au cynisme, en prétendant que les vaisseaux de Starfleet devraient être encore plus armé.. C'est durant la visite du " Columbia NX02" , les retrouvailles avec le Capitaine Erika Hernandez collégue d' Archer et commandant du NX02. Il retrouve en elle, l'innocence et la naïeveté qui était la sienne 3 ans auparavant.

C'est dans la nature qu'il la fuit , une partie d'escalade pour se retrouver : seul . En hommage à A.G Robinson ( First Flight. ENT.2 ) ?  ou clin d'oeil  à STV: The Final Frontier ? Les deux me conviennent dans pareil cas.. Hernandez s'invite à son aventure.. Comme si l'innocence qu'elle représente ne voulait pas lâcher aussi facilement l'affaire. Malgré les apartés cyniques et les cauchemars récurrents qui le hantent ..Erika Hernandez  parvient à retrouver ce qui lui manque :
22.jpg
Yeah !.. L' amour baby !.. Sans besoin de se passer la corde au cou, ni penser à fonder une famille ( ça c'est pour ma pique quoditienne envers Voyager tongue ).
Juste une partie de jambe en l'air entre adultes consentant... Hé d'ou pensiez vous que Kirk puisait sa force vitale ?! wink lol

Par contre, c'est une autre paire de manche pour T'pol et Trip partis  visiter Vulcain.. T'pol retourne chez elle, nous decouvrons ainis sa mère T'les ( Joanna " Blade Runner " Cassidy ) , qui souffre socialement des choix d'émancipation de sa fille. Encore une fois une démonstration de la violence de la socièté Vulcainne . T'pol qui doit en même temps répondre aux demandes pressantes de Kos, le Vulcain avec lequel elle doit être marié de force selon la coutume. Le scénario de Mike Sussman est très fort & tordu dans ce sens, ou il nous  montre  finalement  un  type n'est pas mauvais bougre et qui ne veut que le bien de T"pol..
& Bien sûr Trip en éternel dindon de la farce,  qui ne cache plus ses sentiments envers  T'pol, et encore moins devant sa mère.. Il doit assister au mariage de T'pol qui  favorisera une T'les tombée en disgrâce :
le Need of the fews/ The Need of the one ....

Je t'aime :
h85.jpg
Moi non plus :
h88.jpg
Je pense que ce type de relation touche juste et nous démontre la dualité  qui habite  l'éternel Vulcain : J'ai des émotions, mais en faîtes je n'en ai pas.
A noter aussi un invité de marque, au mariage de T'pol : Jack Donner ,  Subcommander Tal dans The Enterprise Incident. TOS.3 ( le Vulcain à droite de Kos ).

Bien vu aussi Phlox victime de xénophobie sur Terre.. Mike Sussman aime jouer avec les limites ( encore des beaufs raciste sur Terre?!! ) ,mais dans pareil cas, la scène touche juste.. Toute comme la manière finalement très Trekienne avec laquelle Phlox répond à cela que cela soit d' un point de vue  formel :
Phlox_face.jpg
La xénophobie ? ça me gonfle ! lol

Ou de fond :
"HOSHI: So you're going to stay aboard the ship because of some loudmouth in a bar?
PHLOX: My presence could provoke another incident. Someone could get hurt.
HOSHI: This isn't the way to deal with prejudice. The best thing is to show your face and remind people that there are aliens who don't want to blow up the planet.
PHLOX: I can't blame those men for the way they reacted. Earth has survived a horrific attack. It will take time for the trauma to heal. Besides, I have friends to keep me company. Now, if it's not too much trouble? "

ok


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 06-10-2012 15:49:18

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

Merci Buck pour cet exposé.
J'aimerais avoir ton talent pour developper autant un épisode.

Je reste admiratif du travail de Blalock une nouvelle fois.


Le titre français est encore un massacre...

Dernière modification par dl500 (06-10-2012 15:51:34)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#5 08-10-2012 21:46:52

yrad
admin

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

Bonne analyse, Buckaroo ! ok
Et pour une fois, je m'y reconnais sans réserve… hormis ta pique rituelle à l'encontre de ST VOY... et le Top franchise paroxystique que mérite en fait ST ENT 04x03 Home.

Pour mémoire, Buck, tu rejoins ma propre critique, postée il y a plus de trois ans dans le forum. Mais cette dernière fait malheureusement partie des topics naguère supprimés par LeTrekkerFou et qui n'ont pas (encore) été restaurés.
Alors, je reposte ci-dessous mon texte tel quel…


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#6 08-10-2012 21:47:38

yrad
admin

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

Des archives d'Yrad  [13 juillet 2009]


À l'instar ST TNG 04x02 Family envers le mémorable diptyque borg que non seulement il conclue mais également transcende, ST ENT 04x03 Home qui légitime à lui tout seul les audaces (ou qui rédime à lui tout seul les outrances - selon le point de vue) des 28 épisodes de l'intense et dystopique Arc xindi.

Une retraite en montagne sera l'occasion pour Archer de faire le bilan, d'exorciser ses propres démons, loin de toute rédemption hollywoodienne. Et l'Archer que l'on découvre ici n'est plus le même homme, idéaliste et vaniteux de la première saison. Il est porte un lourd traumatisme, la culpabilité de ses agissements de la troisième saison. Au point de cumuler cynisme et nihilisme, et de répéter obsessionnellement à qui veut bien l'entendre qu'aucune exploration n'est possible et que seule une armada surarmée et capable d'affronter les "merveilles de l'univers". Au point d'offrir à la franchise ST sa première scène de sexe de désespoir, et ce avant que BSG 2003 n'en systématise le procédé. Au point d'avouer en privé au Captain Erika Hernandez que les Vulcains ont raison de ne pas explorer l'espace, de rester près de chez eux, de laisser leur flotte protéger leur planète, évitant d'amener à soi un univers prêt à les exterminer... donnant curieusement raison aux moralisations & vaticinations de Soval à la fin de la saison 2, qui avait accusé Archer d'avoir provoqué les malheurs qui se sont abattus sur l'humanité.
La haine anti-Vulcaine d'Archer semble à son comble, et pourtant elle a changé de nature. Car paradoxalement il n'a jamais été dans sa vie aussi proche des Vulcains ! Simplement, il ne l'a pas encore pleinement réalisé... mais la suite de la saison sera sa maïeutique. Déjà vulcanisé sans en avoir conscience.... et donc mentalement prêt à recevoir le katra de Surak (quatre épisodes après) !
Cette évolution personnelle du héros en titre est un monument de finesse et de vérité psychanalytique, loin de tous les stéréotypes usuels, car bourrée de paradoxes et même de contradictions somatiques !

Sur le terrain événementiel, Soval et Archer ont pourtant tous deux à la fois torts et raison. La Terre fut la cible des Xindis car Archer a poursuivi sa mission avec l'obstination d'un pitbull.
Mais s'il ne l'avait pas poursuivie, la futur que nous connaissons et son avenir (des siècles de Fédération) n'existerait pas. Cette insondable Temporal Cold War a éprouvé la détermination d'Archer… et révélé son incroyable capacité à accomplir son destin envers et contre tout. Rien de plus logique que la première mission de Starfleet, par son caractère révolutionnaire, ait été l'un des fronts privilégiés de la guerre temporelle, tout comme le "First Contact" ou la défaite du nazisme.

Archer n'est pas le seul à avoir changé.
La Terre qu'il connaissait, devenue durablement xénophobe et raciste, confondant amis et ennemis aliens dans une même haine.
L'amiral Forrest lui-même semble s'être durci vis à vis d'Archer, au point d'en devenir inique et de sanctionner celui qui a sauvé la planète, alors qu'il était habituellement allongé devant Archer lorsque celui-ci était légalement dans son tord (P'Jem).
Soval aussi s'est transformé, car au-delà de ses accusations légalistes pour un débriefing classifié, il confessera s'être lourdement trompé au sujet d'Archer et lui adressera des compliments (scellant ainsi le futur), puis se réconciliera avec Archer par une franche poignée de main, qui s'avérera fructueuse dans la suite de la saison. Inespéré au regard des trois premières saisons de ST ENT, et pourtant si conforme à la grande tradition d'honnêteté vulcaine, confirmant que l'on gagne l'estime des Vulcains en leur tenant tête, et qu'Archer avait instinctivement raison depuis le début dans son attitude effrontée.
« Captain, you actions... while being morally questionable, were necessary. I opposed your appointment as captain of Enterprise... but it's obvious now that I was wrong. T'Pol has told me that Expanse would have someday encompassed hundreds of systems, including Vulcan. You've done a great service for both our worlds. Thank you. »

Il n'y aura pas qu'Archer qui aura gagné l'estime vulcaine. Tucker aussi, dans le cas de T'Les, tant par ses talents de bricoleur que par sa dignité et sa résignation méritoire vis-à-vis du mariage de T'Pol, ce qui donnera lieu à des échanges entre lui et T'Les particulièrement prophétiques, le port par lui du costume de cérémonie de son défunt mari aura valeur de symbole.
T'Les fera honneur à la Vulcanité, par sa capacité à aller droit au but sans ambages, à lire les pensées de Tucker, à tout comprendre en quelques secondes. ...  confirmant à quel point les Vulcains sont sensitifs et psychologues (contrairement à l'idée reçue d'une logique étrangère aux émotions) : « Vulcans may not express their emotions, but we are sensitve to them ».
On pourrait presque penser qu'à demi-mot, T'Les préfère Tucker au pourtant très respectable Koss, l'incitant à confesser ses sentiment à T'Pol et interrompre l'irréversible processus. Ce passage où T'Les regarde intensément sans un mot Tucker qui renonce à avouer son amour à T'Pol pour ne pas perturber son mariage est vraiment une immense moment de trekkisme. Elle y découvre qu'un humain, même en proie à de fortes émotions et à un vif intéressement personnel, est spontanément capable d'agir en Vulcain ! La majestueuse Joanna Cassidy y donne toue la mesure de son talent : en exprimer davantage par un regard que par un discours pompeux.

L'épisode culmine par sa fin spartiate qui plonge aux racines de la série originale, au-delà même de ce que montrait ST TOS 02x05 Amok Time… sans pour autant sacrifier au spectacle stérile du Kal-if-fee... d'autant plus que Kirk & Bones seront supposé être les premiers humains à y assister.
Tel Socrate, Tucker accepte d'endurer en juste une condamnation injuste, digne de la dramaturgie grecque : assister impuissant au balayement de ses espérances personnelles. Le mariage de devoir magnifie ici la dignité et la pudeur, à la manière d'un sacrifice silencieux. A en donner des frissons.

C'est aussi par ST ENT 04x03 Home que la série prequelle entame l'exploration de Vulcain, prolongeant et exacerbant celles amorcées par ST TOS 02x05 Amok Time, ST TAS 01x04 Yesteryear, et ST TMP… annonçant la merveille indépassable que sera ST ENT 04x07 The Forge.
Visuellement superbe et extraterrestre à souhait, aux villas mêlant avec délice les styles romains & nippons frappé du dépouillement zen des jardins de pierre, aux champs de feu (Fire Plains), aux terres de laves bordées de géants rupestres millénaires, aux paysages tourmentés baignant dans une sérénité immobile...

Plus que jamais au terme de cet épisode, on prend conscience que les 28 épisodes de l'Arc Xindi/Temporal War méritent le titre le "prix à payer". Car c'est bien ce dont il s'agit, et à tous les niveaux.
L'analyse diachronique pluricausale est très éclairante.
D'abord les Vulcains ont tenté de freiner les recherches d'Henri Archer. Puis ils ont fait pression sur Starfleet pour que Jonathan Archer ne soit pas le capitaine de la première mission en deep space. A défaut, ils n'ont cessé de brider ses initiatives.
Par la suite, des forces venues du futur sont entrées en scène pour tenter de perturber le périple du NX-01.
Faute d'y parvenir, elles ont provoqué le génocide de la colonie Paraagan II histoire que la mission soit interrompue d'autorité par les Vulcains.
Mais comme Archer s'est acharné, l'étape suivante fut l'extermination sans sommation de sept millions d'humains.
Non content de ne pas suffire, cela a renforcé encore davantage la détermination d'Archer.
Dès lors la mesure radicale fut la destruction pure et simple de la Terre et l'extermination de l'humanité.

Voilà un schéma causal qui établit de façon éclatante qu'à la fois Soval et Archer, Vulcains et Terriens, étaient cohérents envers eux-mêmes et leur vision du monde !
Soval suivait la voie de la sécurité, qui ne conduisait pas au futur trekkien glorieux, mais qui évitait à la Terre toute exposition à l'anéantissement, de par un avenir insignifiant.
Archer suivait la voie du risque qui conduisait au futur trekkien glorieux, mais à quel prix ! Car en raison de la guerre temporelle, le prix pour permettre au futur trekkien de voir le jour est devenu beaucoup plus élevé que dans la timeline originelle, si tant est qu'elle ait jamais existé. Le prix en fut le perpétuel risque d'anéantissement de l'humanité… anéantie de toute évidence dans bien des timelines alternatives par des guerres prophylactique (Xindis, Sphere Builders, Na'kuhl…).
Archer était littéralement irresponsable, mais il fit naître l'univers de Star Trek que nous connaissons. Les Vulcains étaient très responsables mais ils n'auraient pas permis à l'utopique UFP de voir le jour. Les Vulcains et Archer incarnent donc l'opposition fondamentale entre la sécurité et le risque. Mais le risque sera pourtant la fondation du Trekverse futur ("Risk is our business!" clamera Kirk).

La victoire d'Archer ne saurait pour autant glorifier l'humanité dans son ensemble. C'est bien Archer qui fut l'homme providentiel, et la série l'a bien montré, tant par apagogie (notamment dans ST ENT 03x08 Twilight) que comme front temporel. Pour autant, la série a eu l'intelligence de ne pas faire d'Archer un Elu (Chosen, Elected, ou The One) au sens de la fantasy ! Au contraire, c'était un irresponsable, un fou.

Ce "prix à payer" se retrouve également de façon fractale dans ST ENT 04x03 Home qui dresse un des plus lourds constats d'évolutions personnelles et collectifs de la franchise.
Le Major Hayes et ses MACO furent la chair à canon de la mission, mais cette fois, personne ne les oubliera (au contraire de tous les red shirts substituables de ST TOS).
Archer a perdu son innocence, son émerveillement, sa soif d'exploration. Il est devenu cynique et aigri tellement l'univers lui a révélé son insondable cruauté, et il porte les stigmates indélébiles de ce que les circonstances l'ont obligé à faire (parallèle saisissant entre Archer ici et Picard convalescent de son assimilation borg).
Archer maudira Soval de lui reprocher la mort de l'équipage vulcain du vaisseau Seleya, mais il donnera pour la toute première fois raison dans son cœur aux Vulcains (dans Star Trek, les voies de l'évolution sont puissamment paradoxales).
Cette fois, nul anxiolytique bouton "reset" pour soulager les spectateurs (au contraire de la vieille tradition trekkienne allant de ST TOS à ST VOY) : les sept millions de morts n'auront pas été effacés par les omniscients gardiens du temps. L'irréprochable Phlox et les héros de l'Enterprise, derrière la façade glorificatrice des hommages officiels, feront les frais de l'ingratitude et de l'hostilité amalgamante du bon peuple de la Terre... pour qui tous les extraterrestres sont désormais des Xindis ! Mais paradoxalement, comme le comprend si bien Phlox de lui-même, comment en vouloir aux humains ?
Finalement, Soval consentira à reconnaitre et à confesser publiquement (ou presque) ses torts et ses préjugées envers Archer.
T'Pol reviendra dans son foyer familial vulcain aussi émotive qu'une humaine. A l'inverse, entrant magnifiquement en résonnance avec ST ENT 03x15 Harbinger, Tucker, le plus émotif des humains, embrassera un stoïcisme littéralement vulcain au point de gagner l'estime de T'Les.

Même la fin heureuse possède ici son prix, mais c'est celui du mariage de raison entre humains et Vulcains !

Un chef d'œuvre absolu, et probablement l'un des deux/trois épisodes les plus importants de la série prequelle. La chrysalide est devenue papillon, mais l'accouchement s'est fait dans la douleur.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#7 16-09-2013 16:59:27

mbuna
Ancien fan

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

Je pense que jamais je n'ai fait un tel revirement pour un épisode. Et pourtant je me sens très cohérent avec moi même, si si.
Il était pour moi l'un des pires de ENT, et maintenant il apparait comme un passage obligé, une "conclusion introductive" pour la suite des évènements.

Il était l'un des pires car je ne considérais pas l'équipage d'ENT comme des héros, ou dignes de nous représenter, à la hauteur de leur tâche et leurs aventures, alors à quoi bon un épisode pour magnifier..quoi d'ailleurs ?
Maintenant que je revois la série à la hausse (pour rester tout de même encore la plus faible à mes yeux), forcément la mécanique de cet épisode apparait et de son 1/10 il y'a quelques années je lui donnerai un bon 7 aujourd'hui, qui se bonifiera peut-être encore, dépendant de mes nouvelles visions futures.

Une étude sociologique vulcaine qui revêt une grande importance si on considère l'exemple comme révélateur, un bon coup de pieds au coeur de Trip, un vomissement cathartique pour Archer et une prise de conscience pour Reed, Phlox et Travis. Alors le tout s'ouvre et devient une case providentielle à ce stade du show, comme un arrêt sur image afin de digérer les évènements précédents et en donner une vision à multiples dimensions. Ca touche juste, sincère, les protagonistes subissant chacun les évènements, ne contrôlant pas grand chose de ce retour au bercail (effectivement quelle horreur cette traduction), tout ce qui leur arrive étant le delta entre le début du voyage et ce qu'ils sont devenus. Magnifique idée smile

Hors ligne

#8 09-04-2018 09:44:34

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

10/10

Tout m'a plu. Tant la confrontation d'Archer avec les Vulcains, puis leur reconnaissance mutuelle, tant sa souffrance d'être devenu autre chose que l'explorateur qu'il rêvait d'être.

En passant par la relation Tucker-T'Pol que je trouve très belle, certainement la plus belle histoire de ST.

Une autre souffrance du cœur. La fin sur le mariage est très triste pour Tucker.

Dernière modification par IMZADI (09-04-2018 09:53:15)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#9 09-04-2018 10:00:41

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 04x03 Home (Retour au bercail)

IMZADI a écrit :

10/10

Tout m'a plu. Tant la confrontation d'Archer avec les Vulcains, puis leur reconnaissance mutuelle, tant sa souffrance d'être devenu autre chose que l'explorateur qu'il rêvait d'être.

En passant par la relation Tucker-T'Pol que je trouve très belle, certainement la plus belle histoire de ST.

Une autre souffrance du cœur. La fin sur le mariage est très triste pour Tucker.

Bienvenue dans la quatrième saison Imzadi. wink
Ton voyage s'achève bientôt mais tu vas prendre un pied trekkien du tonnerre. Je suis avec attention tes posts.

Home est pour moi le passage adulte pour ST, et pour l'équipage du NX, malgré eux.

A bientôt.
wink


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

Pied de page des forums