ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 14-01-2012 07:00:00

yrad
admin

ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Crédits officiels :
- Histoire : Brannon Braga, Rick Berman
- Dialogues : Manny Coto
- Réalisation : David Livingston


Flash required


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 0 [0%])

    0%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  3. 8 (excellent)(voix 2 [28.57%])

    28.57%

  4. 7 (bon)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  5. 6 (correct)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  6. 5 (passable)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  7. 4 (insuffisant)(voix 0 [0%])

    0%

  8. 3 (médiocre)(voix 1 [14.29%])

    14.29%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 0 [0%])

    0%

Votes totaux: 7

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 19-09-2012 08:57:43

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Correct.
L'épisode ne vaut que pour l'histoire de Trip et T'Pol.
Cette fois ils passent à l'action. Le jeu de Blalock est impeccable, tout passe à travers ses yeux.
Un épisode qui néanmoins relègue au second plan la misson xindi.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#3 27-09-2012 14:00:26

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Je vais dire excellent , voir exceptionnel pour un certain parti pris :
" Rencontrez le seul Vulcain qui brise toute les régles " nous aura prévenu le trailer. wink

Nous sommes sur la longue route vers Azati Prime, et une brusque poussée d'hormones s'empare du NX01.
Harbinger profite de cette occasion pour recentrer tout les arcs narratifs, les croisent et entrecroissent dans un vortex ou tout devient limpide.

C'est d'abord le mystère des sphéres de l'expanse qui commence à s'éclaircir. Le NX01 explore une anomalie qui a complétement changé l'espace, ou rien ne peut survivre à l'intérieur...Mise à part une curieuse sonde qui contient un être vivant,  qui une fois au contact de notre réalité,  commence à se détériorer.. Les sphéres changeraient elles l'espace dans un but précis ?     .. C'est que sous entendraient les actions pas très net de l'être qui avant de disparaître lance une nouvelle menace intriguante :
""When the Xindi destroy Earth, my people will prevail."
La trame est relancée vers une destination inconnue.
Le mystère des sphéres est en cela  une grande  réussite. Il redonne une sensation d'exploration Trekienne dans une saison particulièrement noire et belliqueuse. Il accentue aussi le côté sérial de la trame Xindi... & ce mystère n'a pas encore livré toute ses cartouches.

Donc brusque poussée d'hormones à bord du NX01 qui fait monter la téstotérone entre Reed et le Major Hayes. A savoir qui pissera le plus loIN, entre le gars de la marine et le commando surentraîné.. Ce qui donne lieu à une belle bagarre brutal comme il faut, et très bien chorégraphié.. Il est juste dommage que le Major Hayes  ne soit pas plus prèsent que ça, lors de la premiére moitié de saison ( deux épisode sur 14 !) pour rendre sa rivalité avec Reed plus constante .. Heureusement que le destin du personnage est fort pour équilibrer les choses à l'heure des comptes.

Ce qui fonctionne mieux, c'est la relation T'pol / Tucker qui arrive enfin à maturation pour le premier nude frontal de l'histoire de Star Trek :
GCaptionPic.jpg

... & franchement j'adore ! Que se soit le jolie petit cul de la Jolene , tout comme la manière donc la scène arrive. Tout sauf gratuite.

C'est T'pol dans la continuité des saisons précédentes ..  Une Vulcainne qui ici, à travers la sexualité,  explore les émotions. A l'instar de  T'pring dans Amok Time.TOS.1.. Des femmes , qui  cherche à   se libérer des entraves sociales et culturel en reprenant le contrôle de leur sexualité au nez et à " la queue" du mâle dominant lol  .. Si Spock en faisait les frais , c'est ici Trip encore une fois la bonne poire qui se fait prendre au piège de l' "Amok Time". En effet, j'adore ce renversement de valeurs... C'est ici T'pol_  la femme, qui est  sexuellement agressive, saute la première sur Trip , pour le rejeter au petit déjeuner  comme le pauvre coup d'un soir :

& la Jolene a beau avoir un jolie petit cul, elle aussi très, très forte à ce petit jeu là. ok

Un jeu dans le style " je t'aime moi non plus " ou la femme mène les débats et qui va devenir régulier entre T'pol et Trip... Serais là ou  le fameux " Vulcan Love Slave" trouverait son essence ?  bave


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#4 11-10-2012 23:15:00

mbuna
Ancien fan

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Je ne vois pas à quoi sert vraiment cet épisode.

Oui OK T'Pol/Tucker, et Reed/Hayes. Bref, des histoires qui n'arrivent pas à me tenir sans une histoire A, que je ne vois pas non plus. En fait, cet épisode n'est fait que d'histoires B. Mince alors, on est dans du ST, un truc de SF, qui doit raconter quelque chose. Alors baser tout l'épisode sur des tensions hormonales, bof bof bof. L'alien de la semaine n'a rien à dire non plus et finit comme il a commencé c'est à dire de manière totalement transparente (au propre comme au figuré).

Alors inintéressant et finalement médiocre.
3/10.

Hors ligne

#5 12-10-2012 14:37:40

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

mbuna a écrit :

Je ne vois pas à quoi sert vraiment cet épisode.

C'est un bottle show.. A quoi il sert ? economiser de l'argent pour d'autre épisodes..
Je pense que les bottle show ne devraient pas être jugé comme les autres épisodes.
D'un point de vue narratif , il permet à la trame de se reposer, faire le point.. Elle se contracte pour mieux exploser lors du point culminant qu'est Azati Prime ..
Quand ton intêret est focalisé sur les personnages comme dans mon cas.. Ca fonctionne plutôt bien, cette brusque poussée d'hormone.. Harbinger , ses fruits arrivent mûr plus loin dans l'intrigue..
C'est flagrant avec Reed et Hayes dans Countdown.. Pareil pour Trip et T'pol, eux ce coup d'un soir va durer jusqu'à la fin d' Enterprise ..

L'alien de la semaine n'a rien à dire non plus et finit comme il a commencé c'est à dire de manière totalement transparente (au propre comme au figuré).

On ne va pas totalement levé le voile sur le mystères des Sphères.. Je ne comprend pas , vous qui avez soif d'exploration et de connaissance à la sauce Star Trek .. l'expanse et les sphères repondent à votre besoin.. Qui est le mien aussi.. Je me serai lassé du KABOOMM ! de cette saison 3 sans cela.. l' alien of the week de cet épisode est un pion avancé sur l'échiquier.. Le coup n'est pas anodin.. Il permet d'avancer d'autre pion dans l'ombre.
C'est encore une fois bien écrit et cohérent.. Cet alien se montrant aussi manipulateur et menteur que ces concitoyens .. Visuellement aussi, sa peau craque dans notre dimension, comme celles des humains craqueront dans la sienne...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#6 12-10-2012 15:19:47

mbuna
Ancien fan

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Buckaroo a écrit :

D'un point de vue narratif , il permet à la trame de se reposer, faire le point..

Se reposer et faire le point juste avant Doctor's orders ?


On ne va pas totalement levé le voile sur le mystères des Sphères.. Je ne comprend pas , vous qui avez soif d'exploration et de connaissance à la sauce Star Trek .. l'expanse et les sphères repondent à votre besoin..
(...)
l' alien of the week de cet épisode est un pion avancé sur l'échiquier.. Le coup n'est pas anodin.. Il permet d'avancer d'autre pion dans l'ombre.

Le mystère des sphères est une très bonne idée, y'a pas de doute.

Sauf qu'on en est à 03x15 et perso j'estime qu'elle traîne en longueur, étant donné la densité (sic) des épisodes depuis la problématique xindi.
Il y'a un type d'épisodes dans cette saison 3, c'est celui où on nous distille un petit truc pour faire avancer l'intrigue générale (ton fameux pion dans l'ombre) au milieu de chaque épisode. Par exemple de l'épisode 3x03 à 3x07. Je ne suis pas contre l'idée et au contraire cela nous donne une belle continuité et une cohérence au tout. Sauf que pour moi, cette trame principale de la saison 3 est bien trop étirée pour ce qu'elle est, par ce que trop fine pour être le fil rouge sur une saison, pas assez complexe, ou de rebondissements, ou de profondeur, ou que sais-je encore. Alors ces épisodes bottle show appuient encore plus sur cet effet de traîne.

Tiens, c'est une raison pour laquelle j'adore ST ENT 03x08 Twilight de cette saison 3, car des idées tu en as 3 à la minute, avec une ambition démesurée. Bon, je prends les 2 extrêmes exprès, mais un juste milieu dans la globalité aurait surement été meilleur pour la densité générale.


Qui est le mien aussi.. Je me serai lassé du KABOOMM ! de cette saison 3 sans cela..

Si on reprend les épisodes 1 par 1, je ne suis pas certain du tout qu'il y'ait + de kabooms dans la saison 3 que dans la 1 ou la 2, en tout les cas jusqu'avant Azati prime...

Hors ligne

#7 13-10-2012 14:33:11

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

mbuna a écrit :
Buckaroo a écrit :

D'un point de vue narratif , il permet à la trame de se reposer, faire le point..

Se reposer et faire le point juste avant Doctor's orders ?

Même si cette saison a été réduit à 24 épisodes au lieu des 26 des saisons précédentes.. C'est encore beaucoup trop !
Les limites des production Berman.. Doctor's Order ne sert à rien , Hatchery légitimise un arrêt dans la course vers Azati Prime, mais l'épisode posséde des défauts ..
Cette saison 3 est une saison hybride ...Constamment nous sommes baladés du stand alone à l'idée d'une grande trame plus globale.. ils ont essayé de fusionner les deux ensembles..
Par exemple Similitude , c'est du pur stand alone, mais tu ne peux pas t'empécher de penser que sans la trame Xindi ( ses thémes : Le post 9.11 , l'humanité poussé dans ses limites pour survivre ect.. ) n'aura pas put fonctionner ailleurs..
La saison 3 est très expérimentale à mon sens.. Il ya des ratés comme de flagrantes réussites dans les résultats recherchés .. C'est que je loue sur cette saison : ils ont tentés des trucs , choses qu'ils ne faisaient pas la saison dernière , ni même sur Voyager..
   

Sauf qu'on en est à 03x15 et perso j'estime qu'elle traîne en longueur, étant donné la densité (sic) des épisodes depuis la problématique xindi.
Il y'a un type d'épisodes dans cette saison 3, c'est celui où on nous distille un petit truc pour faire avancer l'intrigue générale (ton fameux pion dans l'ombre) au milieu de chaque épisode. Par exemple de l'épisode 3x03 à 3x07. Je ne suis pas contre l'idée et au contraire cela nous donne une belle continuité et une cohérence au tout. Sauf que pour moi, cette trame principale de la saison 3 est bien trop étirée pour ce qu'elle est, par ce que trop fine pour être le fil rouge sur une saison, pas assez complexe, ou de rebondissements, ou de profondeur, ou que sais-je encore. Alors ces épisodes bottle show appuient encore plus sur cet effet de traîne.

Il existe une certaine logique interne pour que cette saison ,  pour que cette trame soit à la traîne comme tu le dis.. le NX01 se déplace en Warp , les Xindis utilisent des vortexs.. Le NX court après des Xindis qui sont plus véloces qu'eux, cette "traîne" travaille ainsi à la crédibilité de l'ensemble.  Elle suiverait pas à pas la trame.. Je me serai posé la question inverse : Ce n'est pas crédible , avec les vortexs ils sont obligés d'avoir un temps d'avance sur les déplacement du NX01. .. Ca marche aussi sur le mystères des Sphères et de l' Expanse.. En utilisant les vortexs, les Xindis sont ainsi peu affecté par les perturbations des Sphères..
Ils ne prêtent donc pas le temps de les étudier comme Archer le fera : Pour lui, c'est une question de survie .. Les preuves qu'ils apportent aux Xindis se retrouvent renforcés..

Je comprends ton point de vue Mbuna.. Je l'ai eut.. Mais au fur et à mesure, que je revisionne cette saison.. Mes doutes se sont envolés.. Je veux dire par là qu'avant,  le fait que le NX se déplace en Warp et les Xindis par vortex ne m'avait pas sauté aux yeux .. Là, je l'ai remarqué & ce sentiment de traîne s'est envolé : Tout logiquement  .. Il y a un sens , malgré la qualité des épisodes qui aide à créer ce sentiment.

Est ce voulut ou non? ..  Je ne le sais pas .. De l'aveu même de Braga , c'était  un "work in progress" .. je ne juge que le résultat final.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#8 15-10-2012 10:28:46

yrad
admin

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

ST ENT 03x15 Harbinger est un épisode 100% character driven. Il fait même partie des dix plus character driven de toute la franchise (où je les ai recensés, la plupart se rencontrent dans ST DS9 et ST ENT).
Rien d'étonnant donc que l'ami Buck apprécie aussi spontanément cet épisode. wink

Et ST ENT 03x15 Harbinger pousse même le truc si loin qu'il réussit à cumuler quatre histoire simultanées (A, B, C, et D), devenant ainsi un opus choral comme les affectionnent les grands cinéastes Paul Haggis et Paul Thomas Anderson :
- la monstrueuse anomalie spatiale + le mystérieux alien ;
- la relation Reed / Hayes (concurrence militaire plus vraie que nature) ;
- la relation Trip / Amanda Cole (une bagatelle) ;
- la relation Trip / T'Pol (une gestation)
… les deux dernières composant finalement un authentique triangle amoureux qui sera le nécessaire réactif pour faire éclore la relation entre Tucker et T'Pol.

Au contraire de Buckaroo, je ne suis guère amateur de character driven, et encore moins de soap.
Mais je dois à l'objectivité de reconnaître que ST ENT 03x15 Harbinger est une très belle leçon d'écriture qui évite à peu près tous les pièges du genre :
- ni temps mort (chaque scène possède une fonction chirurgicale), ni mélo (les romances ne se regardent pas le nombril)
- une formidable imbrication entre toutes les histoires, à la fois indépendantes et liées par le contexte ;
- paradoxalement aucun effet soap, dans la mesure où les ressorts interpersonnels restent de leviers (non des finalités), et ne connaissent aucun rebondissement artificiel ;
- une mise en scène extrêmement dynamique voire violente, notamment dans les scènes physiques (que ce soit de baston ou de cul), très inhabituel dans ST ;
- une très grosse intégration dans la construction de la saison et même de la série…

Ainsi, chaque élément – même character driven – est une pièce majeure du puzzle en construction :
- L'anomalie spatiale est en fait un espace modifié artificiellement, en quelque sorte un sample de la "dimension" d'où viennent les Sphere Builders… matérialisant ainsi – sans que les héros ou les spectateurs ne le comprennent encore – l'une des fonctions des mystérieuses sphères du Delphic Expanse.
- Le mystérieux alien est en fait un "canari" (consentant) appartenant à l'espèce des Sphere Builders. C'est le premier que les héros rencontrent, et ces créatures extra-dimensionnelles (venant d'une autres dimensions et pas seulement d'un univers parallèle) qui prendront une importance considérable dans les derniers épisodes de la saison. Ils se révéleront être l'une des pires factions de la TCW (comme les Na'kuhls), les "Future Guys" des Xindis, ou plus exactement leurs "Prophets", manifestement plus manipulateurs encore que ceux des Bajorans.
- La tension entre Malcolm Reed et le Major J. Hayes couvait depuis l'arrivée des MACO à bord. A la fois superposition d'attribution, concurrence de compétence, et allergie personnelle de Reed envers une catégorie de militaire qu'il ne supporte pas (les biffins quoi !), c'est un ressort extrêmement réaliste du quotidien des unités (et qui me parle énormément sur un plan personnel). C'est aussi une forme de socialisation profonde par la violence ou l'affrontement physique (non sans rappeler Fight Club) que la fin tragique du Major Hayes dans ST ENT 03x23 Countdown viendra transcender. Cerise sur le gâteau, les chorégraphies de combat sont saisissantes, extrêmement soignées et d'un inhabituel réalisme, faisant de ST ENT 03x15 Harbinger l'épisode le plus sportif, le plus incarné, et le plus charnel de toute la franchise ST !
- La catharsis sexuelle de la curieuse relation qui s'est nouée entre les deux contraires - Archer et T'Pol - par le hasard des circonstances dans ST ENT 01x08 Breaking The Ice, puis qui s'est renforcée du fait de Phlox dans ST ENT 03x01 The Xindi… représentera une belle audace hardcore encore jamais vue dans la franchise ST (tout en restant pourtant bien anodine au regard de ce que nous servent au quotidien HBO et Showtime). Ce que certains trekkers pudibonds auront interprété comme une démagogie putassière (montrer le cul de Blalock, ouh! quel sacrilège mdr) servira pourtant des développements passionnants dans la suite de la série pour ce qui constitue la toute première relation inter-espèce de l'histoire de l'humanité. Des épisodes aussi exceptionnels que ST ENT 03x21 E², ST ENT 04x03 Home, ST ENT 04x17 Bound devront énormément à ST ENT 03x15 Harbinger

En mettant à l'honneur les effets multiples et imprévisibles de la promiscuité, l'épisode aura prolongé (de façon plus convaincante) les timides initiatives de ST ENT 02x05 A Night In Sickbay, et ainsi stigmatisé l'inconfort des premiers voyages spatiaux (creusant utilement le contraste par rapport aux TOS et TNG-eras). Et si ST ENT avait davantage fait ressembler le NX-01 à un sous-marin (comme d'aucuns - tel Dvmy - l'auraient voulu), ST ENT 03x15 Harbinger aurait dû être le lot quotidien de la série prequelle.

Même le character driven peut offrir quelques grands moments du rock'n'roll (à l'instar de certains passages cultes de ST TOS et ST DS9). Or c'est bien le cas dans ST ENT 03x15 Harbinger... lorsque T'Pol rationnalise à mort sa relation sexuelle avec Tucker (avant et après l'acte) ! Caustique, décalé, et sonnant ultra-vulcain dans le texte. Comme une sexualisation de l'alchimie Spock/Kirk ou Spock/McCoy, faite de faux-semblants et de jeux tartuffes.
T'Pol désempare Trip en invoquant froidement le "sexe expérimental"… Malgré le puissant catalyseur Amanda Cole (plantureuse Noa Tishby bave), pourquoi pas finalement ? Ne serait-ce justement pas ainsi que s'exprimerait la sexualité vulcaine hors de la phase dionysiaque du Pon farr ? C'est-à-dire une sexualité totalement rationnalisée et assumée (aussi bien pour les femmes que pour les hommes).
Toujours est-il que selon les référents humains historiques, T'Pol se retrouve dans le rôle réputationnel de l'homme (dissociant le cul des émotions, préférant la copulation sans attache, ignorant le lendemain ce qui s'est passé la veille) ; tandis que Trip se retrouve dans le rôle "traditionnel" de la femme (s'impliquant émotionnellement, cherchant l'anxiolyse par la discussion, définissant des statuts...).   
Cas de figure jouissif, exo-culturel donc exotique au superlatif, et expliquant au passage les fantasmes holographiques ferengis de ST DS9.

En dépit de sa polarisation sur les personnages (matériau davantage du soap que de la SF), ST ENT 03x15 Harbinger mérite largement un 9/10 (voire un 10/10) pour sa densité, son intégration internaliste, ses multiples audaces iconoclastes... et aussi sa grande efficacité de forme.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 15-10-2012 10:29:50

yrad
admin

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

mbuna a écrit :

Sauf qu'on en est à 03x15 et perso j'estime qu'elle traîne en longueur, étant donné la densité (sic) des épisodes depuis la problématique xindi.
Il y'a un type d'épisodes dans cette saison 3, c'est celui où on nous distille un petit truc pour faire avancer l'intrigue générale (ton fameux pion dans l'ombre) au milieu de chaque épisode. Par exemple de l'épisode 3x03 à 3x07. Je ne suis pas contre l'idée et au contraire cela nous donne une belle continuité et une cohérence au tout. Sauf que pour moi, cette trame principale de la saison 3 est bien trop étirée pour ce qu'elle est, par ce que trop fine pour être le fil rouge sur une saison, pas assez complexe, ou de rebondissements, ou de profondeur, ou que sais-je encore. Alors ces épisodes bottle show appuient encore plus sur cet effet de traîne.
(…)
Si on reprend les épisodes 1 par 1, je ne suis pas certain du tout qu'il y'ait + de kabooms dans la saison 3 que dans la 1 ou la 2, en tout les cas jusqu'avant Azati prime...

Bien vu. Il n'y a probablement pas davantage de kaboom entre ST ENT 03x01 The Xindi et ST ENT 03x17 Hatchery que dans les deux premières saisons… ou encore dans ST VOY et ST DS9.
Toutefois l'ambiance et le ton ne sont plus les mêmes, du fait de la désillusion et finalement de la dystopie résultant de l'attaque xindie. Appelant une forte polarisation psychologique et même thématique, en signe de faillite de l'idéalisme.
Raison de plus alors pour apprécier que les deux premiers tiers de la saison soient malgré tout resté relativement fidèles à la vocation trekienne : loners, exploration, réflexion.
Finalement, seuls les dix derniers épisodes (de ST ENT 03x18 Azati Prime à ST ENT 04x02 Storm Front, Part II) sombrent dans la surenchère (kaboom & climax)... à l'instar en fait de l'arc final de ST DS9 (dix épisodes aussi), mais affligé quant à lui du "syndrome soap opera".


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#10 15-10-2012 10:43:11

yrad
admin

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Buckaroo a écrit :

C'est un bottle show.. A quoi il sert ? economiser de l'argent pour d'autre épisodes..
Je pense que les bottle show ne devraient pas être jugé comme les autres épisodes.

En effet. D'autant plus que le bottle show peut aussi être un parti pris, indépendamment des contingences financières. A la façon des huis clos qui sont – de mon point du vue d'amateur de SF littéraire – bien plus exaltants que n'importe quel kaboom à sensation.
Les séries Babylon 5 et BSG 2003 possèdent une grande proportion de bottle show intentionnels, et ni l'une ni l'autre n'ont pourtant manqué d'ambition.   

Néanmoins, on ne peut pas parler de bottle show dans le cas de ST ENT 03x15 Harbinger, puisque l'histoire A implique plusieurs scènes spatiales, assez poussées d'ailleurs en termes d'effets spéciaux.
En outre, le nombre de guests, de figurants, de maquillages (notamment pour le Sphere Builder), de chorégraphies de combat, de lieux de tournage… en fait l'un des épisodes les plus coûteux de la saison 3.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#11 15-10-2012 10:44:53

yrad
admin

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Buckaroo a écrit :

Les limites des production Berman..

Cette putain de formule toute faite est devenue l'un de tes refrains, Buck... et même à force, un soulant radotage ! rolleyes
Mais ce radotage gâtouilleux est en fait complètement vide de sens ! rabbit

Les "limites" ?!! Mais quelles "limites" au juste ?!! Les "limites" d'avoir été du Star Trek jusqu'au bout, fidèle envers l'esprit, le fond, le canon, et la formule… en ne transigeant (presque) jamais avec les pressions commerciales et le conformisme idéologique ?!
Les "limites" d'avoir entretenu envers et contre tout la flamme de l'utopie lorsque 99% de la SF et des productions audiovisuelles jouent la carte du cynisme et du pessimisme ?!
Les "limites" d'avoir eu le courage de produire plus de vingt épisodes par saison comme ST TOS dans le temps.... alors que HBO et Showtime imposaient un nouveau standard "paresseux" de seulement 12 à 13 épisodes ?! Sais-tu seulement, Buck, le boulot titanesque que ça représente d'écrire et de réaliser 26 ou 24 épisodes par an ?

Propager et marteler cette calomnie (teintée de snobisme hautain) à l'encontre des productions Berman, c'est agir exactement comme tous ceux (et ils sont nombreux !) qui méprisent l'univers Star Trek dans son ensemble, qui le toisent pour être resté jusqu'au bout un monde à part (réputé élitiste et réservé à quelques geeks), qui lui reprochent de ne s'être jamais aligné sur les normes et sur les vogues (en ayant toujours refusé les facilités de la fantasy ou de la seule transposition).
Seulement Star Trek, ce n'est ni The Sopranos, ni Rome, BSG 2003, ni DW, ni SG, ni SW, ni Firefly, ni Lost, ni Game Of Thrones, ni les univers sans cesse rebootés de DC ou de Marvel. Non, le vrai Star Trek possède la rare prérogative d'être un genre à part entière, un genre à lui tout seul, ne rendant ainsi de comptes qu'à lui-même.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#12 15-10-2012 11:47:31

mbuna
Ancien fan

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

yrad a écrit :

Finalement, seuls les dix derniers épisodes (de ST ENT 03x18 Azati Prime à ST ENT 04x02 Storm Front, Part II) sombrent dans la surenchère (kaboom & climax).... à l'instar en fait de l'arc final de ST DS9 (dix épisodes aussi), mais affligé quant à lui du "syndrome soap opera".

Oui c'est très vrai. Il était important pour ENT et DS9 d'avoir leurs temps forts en terme d'action à ces moments respectifs des shows. DS9 car depuis le temps qu'on attendait la confrontation mdr, et puis pour ENT la saison 3 a été probablement conçue comme un énorme crescendo.
Fallait bien que ça explose à un moment donné.

Pour DS9, le soucis c'est plus le fond que la forme, la réponse à la question qui est mauvaise. Pour ENT, c'est peut être que le climax continue après la résolution de l'intrigue principale de la saison. En fait, c'est plutôt le cliffhanger et son thème qui paraissent incongrus, mal positionnés, donnant cette idée de surenchère un peu gratuite. On nous en donne trop après 2/3 de saison où on nous a fait attendre. Un problème de tempo en fait.

Hors ligne

#13 16-10-2012 08:30:58

yrad
admin

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

mbuna a écrit :

En fait, c'est plutôt le cliffhanger et son thème qui paraissent incongrus, mal positionnés, donnant cette idée de surenchère un peu gratuite. On nous en donne trop après 2/3 de saison où on nous a fait attendre. Un problème de tempo en fait.

... homothétique du film ST Nemesis, faisant attendre le spectateur durant 1h00 pour finalement infliger un spectacle non-stop de 45 minutes.

Je comprends que cela puisse apparaître comme un erreur de tempo. Mais cela pourrait aussi représenter une volonté intentionnelle de jouer avec les nerfs des spectateurs... ou une façon d'accroître le paroxysme de l'éjaculation. mdr

Et en soi, ce contraste me plait beaucoup. Car rien n'est plus exaltant, plus envoûtant même que le calme qui précède la tempête (lorsqu'on sait ou sent que la tempête arrive). Cela a été le cas dans la première (voire la seconde) saison de Babylon 5, dans la première moitié de ST Nemesis, et dans les deux premiers tiers de la saison 3 de ST ENT.
Mais à trop savourer de telles bonaces, je suis (presque) toujours déçu par la tempête qui suit. ko


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#14 24-12-2014 17:38:45

matou
modérateur

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

Entièrement d'accord avec Yrad sur cet épisode.
Je comprends que les plus anti-militariste soient allergiques à cet épisode. Cependant cet épisode est très réaliste sur le comportement des militaires.
Cela pose la question des militaires dans la société ST. Avec une société utopique, quelle place pour les militaires, sont-ils les même que ce de notre époque?
Cette saison 3 a pris le parti de prendre les même militaires que ceux de notre époque. Dommage car il y avait la possibilité de faire prendre de la hauteur à Reed et de montrer en quoi les militaires  sont différents de ceux de notre époque.
Enfin, pour avoir fait de la self défense, il y a deux choses à dire. La première c'est  les chorégraphies son bonnes pour une série TV. La seconde c'est que l'on peut être contre les combats ou la guerre et pour autant, le jour où l'on met les gants, on trouve un substrat que l'on ne soupçonnait pas. On s'aperçoit que notre métabolisme a des réflexes.
Et l'épisode retranscrit cela. Et pour des personnes aussi martiales que Hayes et Reed, forcement ils devaient s'expliquer ainsi. Mais l'épisode aurait gagné à ce qu'il mettent des gants et des protections. Car avec les peignées qu'ils se mettent, il n'auraient jamais pu se relever!

Hors ligne

#15 06-03-2018 12:36:30

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 03x15 Harbinger (Le cobaye)

8/10

J'ai beaucoup aimé l'histoire d'amour entre T'Pol et Tucker, juste à se demander pourquoi elle assume pas jusqu'au bout...
Tucker est définitivement le meilleur perso de cette série, son acteur exceptionnel fait grave le taf.

Le conflit Reed vs Hayes est symptomatique du cliché américain et pourtant j'ai aimé car j'y ai ressenti la sincérité de Hayes et la paranoïa de Reed.

À côté de ça on en vient à oublier l'intrigue xindie, incroyable nan ? En plus à part confirmer que les sphères xindies ont belle et bien été créées pour modifier une zone de de l'espace, le mystère du cobaye n'est pas plus intrigant que ça.

Un épisode appréciable pour ses aventures internes plus que pour la mission et ses aléas.


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

Pied de page des forums