#1 14-01-2012 06:00:00

yrad
admin

ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Crédits officiels :
- Histoire & dialogues : Michael Sussman, Phyllis Strong
- Réalisation : David Livingston


Flash required

Appréciation :

  1. 10 (top franchise)(voix 5 [41.67%])

    41.67%

  2. 9 (exceptionnel)(voix 3 [25%])

    25%

  3. 8 (excellent)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

  4. 7 (bon)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

  5. 6 (correct)(voix 0 [0%])

    0%

  6. 5 (passable)(voix 0 [0%])

    0%

  7. 4 (insuffisant)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

  8. 3 (médiocre)(voix 0 [0%])

    0%

  9. 2 (raté)(voix 0 [0%])

    0%

  10. 1 (pitoyable)(voix 0 [0%])

    0%

  11. 0 (trahison)(voix 1 [8.33%])

    8.33%

Votes totaux: 12

Les invités ne peuvent voter


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 23-06-2012 20:44:06

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

En réponse à ce post.

scorpius a écrit :

Je te rassure je suis très impressionner pas la cohérence globale du trekverse (la seule qui m'a longtemps fait chier c'est les Borgs dans ENT,
mais grace à tes éclaircissements ça n'est plus un problème wink )

Heureux d'avoir pu t'éclairer. wink

Il faut dire que j'y avais mis une certaine passion... ST ENT 02x23 Regeneration incarnant vraiment ce qui m'a fait adorer la série prequelle ! Parce que c'est l'exemple même de "l'épisode liminal", qui joue comme aucun autre la carte des ambivalences, des points de bascule, des questionnements, des énigmes de la causalité... tout en exacerbant les légendes urbaines en marge de l'Histoire officielle (les confessions de beuverie de Cochrane par ex...).

Ainsi :
- S'agit-il de la même timeline ou non ? Et si non, est-ce que la timeline de ST TOS est distincte de celle de ST TNG ?
- Est-ce qu'il existe une timeline originelle où le First Contact a eu lieu sans les Borgs et Picard, ou est-ce que l'utopie trekkienne doit dans tous les cas son existence à la pire abjection de l'univers (selon un principe de prédestination causale, dont l'ironie est à l'image de celle de l'univers réel) ?
- Est-ce que l'UFP a "classifié" durant 200 ans toutes les infos sur les Borgs, au point qu'elles ne figuraient pas dans les bases de données de l'Enterprise D (la caractéristique même d'un vaste univers profondément réaliste) ?
- Est-ce qu'Annika Hansen doit son assimilation (et donc Seven Of Nine son existence) au fait que Picard ait mal fait le ménage derrière lui ?
- Est-ce que les Borgs ont décidé de s'attaquer à l'UFP à la fin de la saison 3 de ST TNG parce qu'ils avaient reçu le message subspatial envoyé à la fin de ST ENT 02x23 Regeneration, conférant alors une signification radicalement différente (et troublante) à l'intervention de Q dans ST TNG 02x16 Q Who (qui serait finalement venu prévenir l'UFP et non provoquer l'invasion) ?
(...)

Bref, en apparence, ST ENT 02x23 Regeneration est juste un épisode Borg ultra-bateau, anachronique qui plus est, voire incohérent.
Mais en réalité, ST ENT 02x23 Regeneration déploie un redoutable réseau multidimensionnel de paradoxes... donnant le vertige... et conférant ainsi une profondeur inédite au Trekverse. Car ce sont les mystères irrésolus (et plus encore insolubles) qui font le gigantisme d'un univers de SF.
En somme, ST ENT 02x23 Regeneration est une parfaite illustration de la série Enterprise elle-même. bravo


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#3 23-06-2012 22:22:11

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Pardonnez-moi de n'avoir rien compris...

Ne connaissant que très très peu ENT, que viennent faire les Borgs dans cette série???
A part le postulat de V Ger reconstruit par eux (hypothèse rétroactive après TNG) là je ne vois pas de cohérence...


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#4 23-06-2012 22:32:43

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

dl500 a écrit :

Ne connaissant que très très peu ENT, que viennent faire les Borgs dans cette série???
A part le postulat de V Ger reconstruit par eux (hypothèse rétroactive après TNG) là je ne vois pas de cohérence...

Ce sont des reliquats des évènements de First Contact smile

C’est parfaitement cohérent.

D'ailleurs mon point de vue sur cet épisode est à peu près le même que celui de Yrad.

On en parle avec Scorpius et Yrad a partir de ce post et dans les suivants (a lire de préférences après avoir vu l'épisode si ça n’est pas déjà fait) : http://forums.startrek-fr.net/viewtopic ? 191#p28191

Dernière modification par mypreciousnico (23-06-2012 22:39:40)

Hors ligne

#5 24-06-2012 07:35:04

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Merci pour cet éclairage. Je vois mieux maintenant!  wink

Je croyais que Archer rencontrait les Borgs... et là c'était fort de café.

@+


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#6 24-06-2012 10:33:18

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

dl500 a écrit :

Pardonnez-moi de n'avoir rien compris...

Ne connaissant que très très peu ENT, que viennent faire les Borgs dans cette série???
A part le postulat de V Ger reconstruit par eux (hypothèse rétroactive après TNG) là je ne vois pas de cohérence...

Faut pas tout confondre, c'est William Shatner dans ses bouquins appelés Shatnerverse qui a inventé l'idée que V'Ger était passé par la planète d'origine des Borgs. D'ailleurs même Kirk dans ce roman "the return" (il me semble) va sur cette dite planète.

Dans un premier, il faut comprendre que le canon touche les évènements des épisodes et des films, après les scripts peuvent l'être quand ils ne disent pas le contraire de l'histoire. Il y a d'autres possibilités, mais les romans les comics ne le sont carrément pas !!!

Effectivement, les Borgs dans ENT rien de bizarre à la vue de l'épisode... D'ailleurs Yrad propose des liens intéressants comme pour le premier contact grace à Q. Moi je pose la question Cher Yrad lorsque les auteurs écrivent Regeneration est-ce qu'ils pensent aux liens dont tu parles, ont-ils vraiment poussé leur réflexion lors de l'écriture ?


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#7 24-06-2012 10:39:06

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

dl500 a écrit :

Je croyais que Archer rencontrait les Borgs... et là c'était fort de café.

Ah mais c'est carrément "fort de café", et c'est justement tout l'intérêt de la chose. wink
Car Archer rencontre bien les Borgs... mais pas complètement ! Il ne s'agit pas d'un premier contact officiel, et Archer ne sais même pas qu'il s'agit d'eux.
Il faut comprendre que ST ENT (dans ses deux premières saisons surtout) s'emploie (davantage que les autres series ST) à faire naître les "légendes spatiales", en s'attachant à tous ces événements interlopes, ni expliqués ni balisés, et qui sont à l'origine des rumeurs, des conjectures, des fantasmes. Babylon 5 et son spin-off Crusade avaient également travaillé sur cette exaltante ligne de crêtes...
ST ENT 02x23 Regeneration s'approprie aussi le concept immémorial des éclaireurs, dont seule la disparition pourra reporter l'invasion. Mais avec la valeur ajoutée des paradoxes temporels dans lesquels baigne toute la série prequelle.

Quoi qu'il en soit, Dl500, je ne saurais assez te recommander de visionner la série Enterprise, en intégralité et dans le bon ordre, en ayant à l'esprit qu'elle explore l'ère bouillonnante et fascinante née du film pré-prequel ST TNG Mx02 First Contact.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#8 24-06-2012 11:00:24

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

IMZADI a écrit :

Moi je pose la question Cher Yrad lorsque les auteurs écrivent Regeneration est-ce qu'ils pensent aux liens dont tu parles, ont-ils vraiment poussé leur réflexion lors de l'écriture ?

Cher Imzadi, je ne suis pas dans la tête des auteurs. wink
Néanmoins, ayant réuni toutes les documentations et publications existantes sur l'univers Star Trek, j'ai lu et entendu de nombreuses fois Michael Sussman. Et force est de constater que c'est un auteur extrêmement brillant et très très fin connaisseur de toute la franchise, peut-être plus encore que Manny Coto (qui est pourtant déjà une pointure). Sussman a d'ailleurs contribué à Memory Alpha anglophone après l'annulation de ST ENT !
Mais surtout, lorsqu'on voit les épisodes qu'il a signés, difficile de croire que quoi que ce soit ait été improvisé à l'aveuglette...
Il est donc raisonnable de supposer qu'en écrivant Regeneration, Sussman aie plus ou moins eu à l'esprit les liens (de causalité) que je propose. Je sais en tout cas que Sussman avait dû passer par une intense séance de brainstorming pour parvenir à convaincre Rick Berman d'accepter un épisode Borg dans la série prequelle. Ce qui en dit long sur les scrupules de cohérence de l'équipe d'alors...

Et puis au-delà de tout ça, la "magie" de Star Trek, c'est d'être un univers qui dépasse largement tous ses nombreux auteurs successifs, au point d'y avoir gagné sa vie propre. joy


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#9 24-06-2012 11:20:59

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

J'imagine le Trekker qui commencerais le visionnage de Star Trek dans l'ordre chronologique, donc en démarrant par ENT. Au moment d'arriver à TNG et les épisodes Borg y'a moyen d'halluciner complètement smile

Hors ligne

#10 24-06-2012 13:14:37

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Merci à tous pour ces éclairages bienvenus.

Pour info (ou rappel) mon univers Trek à moi c'est l'intégrale TOS, TAS, et TNG et bien sur les 10 films. J'y ajoute tous les romans du Fleuve noir et les autres sortis en Français de ces 2 séries. C'est mon point de vue.
De DS9, VOY et ENT je ne connais que les épisodes disponibles à l'époque en VHS avec la collection des archives Star Trek en librairie. Donc quelques DS9 et VOY. En boni j'ai les coffrets fan collective Captain's log, Time travel et alternative universe.

Le reste pour moi est de l'inconnu!!!
Et je dois dire pas forcément motivé pour le découvrir.
Ok pour DS9 mais sur une sélection d'épisodes, VOY c'est non définitivement je n'y arrive pas. Reste ENT où à vos lectures vous m'avez décidé à la découvrir.
Mais pour l'instant les épisodes à ma disposition ne m'ont pas montré le côté magique Trek de TOS ou TNG...


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#11 24-06-2012 13:26:21

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Autant je pense que VOY peu se découvrir au travers de quelques sélections épisodes, parce que la série est majoritairement composée de stand-alone. Il y a bien entendu la montée en puissance de péril Borg, une certaine évolution dans le voyage, mais globalement on peu découvrir la série par petits bout, même si elle me parait meilleur dans sa globalité (le tout étant meilleur que la somme des parties en occurrence)

Autant je trouve que c’est moins le cas pour DS9 en ENT.
DS9 parce qu’elle est très feuilletonante à partir d'un certain point. il y a certes des stand-alone mais la construction globale de la série implique, à mon avis, de la suivre dans l'ordre.
Et c’est un peu pareil pour ENT, il y a une réelle montée en puissance, des éléments feuilletonants (la saison 3 est carrément un feuilleton à suivre sur plus de 20 épisodes) et une logique dans l'organisation des épisodes et l'évolution des personnages.

Donc, si tu découvre ENT (et je serais absolument ravi que tu le fasse^^), je t'invite à regarder la série dans son ensemble.
D'autant qu'elle ne fait, finalement et malheureusement, que 4 saisons.

dl500 a écrit :

Mais pour l'instant les épisodes à ma disposition ne m'ont pas montré le côté magique Trek de TOS ou TNG...

SI tu adhère à la série, tu te rendra compte qu'il existe un côté magique Trek de ENT tongue

Dernière modification par mypreciousnico (24-06-2012 13:29:10)

Hors ligne

#12 24-06-2012 13:40:33

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Cela fait plusieurs posts que tu m'as convaincu de m'y mettre.

D'ailleurs c'est pour cela aussi que j'ai acheté le coffret Fan collective alternate realities pour avoir accès aux épisodes d'ENT dedans.

Je ne pense pas que cela se fera avant la rentrée mais promis, à chaque épisode visionné je vous donne mon avis!
4 saisons c'est jouable.

Franchement 7 saisons pour TNG, DS9 et VOY c'est à mon goût trop. Pour les dernières ça sent le "dilué". wink

Désolé pour les fans de VOY, moi c'est Out.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#13 24-06-2012 13:43:46

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

dl500 a écrit :

Cela fait plusieurs posts que tu m'as convaincu de m'y mettre.

D'ailleurs c'est pour cela aussi que j'ai acheté le coffret Fan collective alternate realities pour avoir accès aux épisodes d'ENT dedans.

Je ne pense pas que cela se fera avant la rentrée mais promis, à chaque épisode visionné je vous donne mon avis!
4 saisons c'est jouable.

J'en suis ravi, j'ai hâte de lire tes impressions, en espérant que tu accroche au concept smile

Quand à la durée de la série, elle était prévue pour durer au départ 7 saisons comme les autres. Et ça ce sent, c’est vraiment dommage que la série ait été arrêtée en plein vol, il y avait des choses extraordinaires en préparation.

Hors ligne

#14 24-06-2012 13:52:25

IMZADI
Memory Alpha

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Merci Cher Yrad.

yrad a écrit :

Cher Imzadi, je ne suis pas dans la tête des auteurs. wink

évidemment, mais je me doutais que tu avais chopé des explications à travers d'interview !!!

avec Regeneration, je n'y avais vu que la possibilité temporelle et le mauvais "nettoyage" de Picard. Je n'ai jamais imaginé que finalement Q avertissait plutôt que déclenchait.

Dernière modification par IMZADI (24-06-2012 17:03:13)


-"I'm a number, I'm not a free man, I'm the number NCC-1701..."

Beaucoup de choses que nous faisons tout naturellement nous deviennent difficiles dès l'instant où nous cherchons à les intellectualiser. Il arrive qu'à force d'accumuler les connaissances sur un sujet donné, nous devenions ignares.
- Texte mentat n°2 (Dune: Chapter House)

Hors ligne

#15 24-06-2012 18:15:56

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

mypreciousnico a écrit :

Quand à la durée de la série, elle était prévue pour durer au départ 7 saisons comme les autres.

En fait, Rick Berman avait lâché en 2001 qu'il comptait faire durer Enterprise dix saisons ! C'est pour ça que la première saison avait été chronologiquement située en 2151, soit exactement dix ans avant la date de fondation de la Fédération (2161, dixit ST TNG selon la chronologie canon de Michael Okuda).
C'est en réaction aux rumeurs d'annulation (à partir de la saison 3) que le staff de la série prequelle annonça un objectif de sept ans (pour "matcher" les trois séries "précédentes").

mypreciousnico a écrit :

Et ça ce sent, c’est vraiment dommage que la série ait été arrêtée en plein vol, il y avait des choses extraordinaires en préparation.

En effet. Et sur un plan strictement contextuel, Enterprise était la série qui avait le plus de potentiel. Car sa vocation était la consolidation de tout l'édifice, et son époque la plus charnière de toutes.
En outre, le 24ème siècle, et même finalement le 23ème siècle, Star Trek en avait largement fait le tour.

Idéalement, Enterprise aurait dû s'achever il y a seulement un an, en mai 2011 ! Est-ce que vous mesurez tout ce que nous avons perdu (a fortiori au regard de ce qu'on nous a servi à la place) ? evil

Mais en même temps, on peut s'estimer heureux qu'Enterprise soit à la tête de quatre saisons et d'une centaine d'épisodes... ayant réussi l'exploit d'apporter autant au Trekverse en si peu de temps (i.e. sur un timeframe aussi court).
Car ce qui était banal au début des années 90 (lorsque ST n'avait pas vraiment de concurrence télévisuelle), tenaient de l'exploit dans les années 2000 & 2010 (où les séries imaginaires s'étaient multipliées comme des clones et dépassaient rarement une ou deux saisons, sauf à grand renfort de "provocations sex & blood").


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#16 24-06-2012 18:22:55

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

IMZADI a écrit :

évidemment, mais je me doutais que tu avais chopé des explications à travers d'interview !!!

Je n'ai aucun goodies. En revanche, j'ai réuni (non sans mal) toutes les publications existantes sur l'univers canon & étendu - du moins dans les langues que je comprends (bouquins, revues, fanzines...).

IMZADI a écrit :

avec Regeneration, je n'y avais vu que la possibilité temporelle et le mauvais "nettoyage" de Picard. Je n'ai jamais imaginé que finalement Q avertissait plutôt que déclenchait.

Cet "avertissement" (déguisé) colle en fait extrèmement bien avec la typo de Q. Car c'est un "faux méchant". Il aime provoquer et emmerder le monde, il n'a guère de respect pour la vie (considérée individuellement), mais il révèle un sens aigu des responsabilités à une échelle d'entendement qui nous dépasse ("the big picture", la vie et la mort des civilisations, etc...). Le Q Continuum, c'est la version iconoclaste des "grands anciens" Vorlons.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#17 24-06-2012 19:38:55

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

mypreciousnico a écrit :
dl500 a écrit :

Mais pour l'instant les épisodes à ma disposition ne m'ont pas montré le côté magique Trek de TOS ou TNG...

SI tu adhère à la série, tu te rendra compte qu'il existe un côté magique Trek de ENT tongue

Oui, car la magie, c'est surtout une affaire d'adhésion personnelle. Rien que du subjectif.
Ainsi, il m'a suffi de découvrir les trois premiers épisodes de la première saison pour être littéralement transporté par la "magie" de ST ENT. cyclop
D'autres en revanche ont vu et revu les 98 épisodes de la série prequelle, et la "magie", ils la cherchent toujours. lol


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#18 24-06-2012 19:39:44

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

dl500 a écrit :

Pour info (ou rappel) mon univers Trek à moi c'est l'intégrale TOS, TAS, et TNG et bien sur les 10 films. J'y ajoute tous les romans du Fleuve noir et les autres sortis en Français de ces 2 séries. C'est mon point de vue.
De DS9, VOY et ENT je ne connais que les épisodes disponibles à l'époque en VHS avec la collection des archives Star Trek en librairie. Donc quelques DS9 et VOY. En boni j'ai les coffrets fan collective Captain's log, Time travel et alternative universe.

Est-ce que finalement ton attachement exclusif à TOS & TNG ne serait pas quelque chose d'essentiellement affectif ? C'est à dire un effet de la synesthésie qui accompagne les découvertes que nous avons faites dans notre jeunesse et/ou durant certains périodes "sensibles" de notre vie... nous rendant par contrepoint nettement moins réceptifs aux productions ultérieures. En d'autres termes : le "syndrome du bon vieux temps" ! p

dl500 a écrit :

Le reste pour moi est de l'inconnu!!!
Et je dois dire pas forcément motivé pour le découvrir.

Voilà qui manque "d'esprit Trek". lol
Car le motto de Star Trek, c'est l'appel irrésistible de l'inconnu, c'est "to boldly go where no man has gone before". wink
En ce sens, être trekker, c'est se réjouir de pouvoir découvrir de nouvelles séries, de nouveaux équipages, de nouveaux voyages vers l'inconnu.
Et c'est précisément ce qui manque à la franchise depuis 2006 : le vertige de l'inconnu. Parce que le reboot, c'est juste du réchauffé, du balisé, du resucée. Et un surplace outrageusement nombriliste.

dl500 a écrit :

Ok pour DS9 mais sur une sélection d'épisodes, VOY c'est non définitivement je n'y arrive pas.

Comme pour toute chose, il est bien normal que chacun ait une préférence pour telle série, tels personnages. wink
Néanmoins, la particularité de toutes ces séries (ST ENT/TOS/TAS/TNG/DS9/VOY) est de former une exceptionnelle complémentarité, et de servir un ensemble beaucoup plus vaste qu'elles. Chaque épisode, chaque série de la franchise assume pleinement les autres... et les enrichit rétroactivement. Il n'y a en outre ni dilution ni redite, du moins qui ne soit volontaire (dans un but internaliste ou externaliste). Le Trekverse entier y gagne, avec pour corollaire mathématique "un tout supérieur à la somme des parties"... dont peu d'univers imaginaires peuvent se targuer d'en avoir donné une si belle illustration.

Chaque série ST mérite donc qu'on lui donne pleinement sa chance. Et pour cela, il est essentiel de les découvrir toujours l'esprit ouvert, dans l'ordre chronologique, avec une persévérance certaine (il faut parfois deux ou trois saisons entières pour "accrocher"), et autant que possible en VOSTF  - car les VF de ST sont très médiocres, et auront éconduit plus d'un spectateur de bonne volonté.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#19 24-06-2012 20:30:02

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

yrad a écrit :

... et autant que possible en VOSTF - car les VF de ST sont très médiocres, et auront éconduit plus d'un spectateur de bonne volonté.

Quand je regarde une oeuvre c'est soit en VF soit en VO pure la plupart du temps, mais jamais en VOST car les sous-titres éliminent des tas de dialogues et les modifie également. Alors ok tout le monde n'excelle pas en anglais (moi même j'en pige pas plus de 75%) mais bon la VOST c'est beurk. Les films anglais c'est cool je pige quasiment tout car ils causent lentement et l'accent est clair, mais alors certains acteurs américains c'est la cata...

Dernière modification par dvmy (24-06-2012 20:30:56)

Hors ligne

#20 24-06-2012 20:37:15

mypreciousnico
_________

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

La meilleure solution je pense que c’est le sous-titrage Anglais (pour les œuvres en Anglais bien entendu).
Ça demande un peu d'entrainement, mais ça finis par glisser tout seul, et comme le sous-titrage reprend exactement les dialogues, non seulement on ne perd rien, mais ça permet de comprendre tout ce qui est bouffé par les accents ou le débit de parole rapide.

Hors ligne

#21 24-06-2012 21:04:32

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Oui, vous avez raison.
Et en effet, Mypreciounico, la VOSTO (et en l'occurrence la VOSTE) demeure le mode de visionnage le plus solide.

Mais bon, ce n'est pas tant la VOSTF en soi que je recommandais (les VOSTE et VOI étant évidemment préférables) que la VF que je déplorais. Car celle-ci ne rend pas du tout justice à la qualité des séries ST. Et je ne parle pas seulement d'imprécision ou d'infidélité de traduction, mais du manque de conviction flagrant des interprètes du doublage ! La VO est vivante et enlevée, la VF est fade et stérile. Sans oublier qu'en VF, l'environnement sonore est édulcoré, voire écrasé. Bref, on n'y croit pas (ou du moins plus difficilement).
Et pour qui n'est pas trekker boulimique & inconditionnel, l'adhésion ou non à une déclinaison de la franchise peut simplement se jouer à ça. Le son (BO + dialogues + voix + ambiance) compte pour moitié dans une œuvre audiovisuelle (voire davantage).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#22 15-09-2012 08:16:30

dl500
TOS Forever

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Ca y est je l'ai regardé.
Mince! J'ai adoré!
10 donc car c'est incontestablement un top franchise. Encore un "hommage" à un film (ST8) mais là c'est très clairement une suite qui en plus provoque une troublante question: sommes-nous dans une timeline modifiée? ou non? Est-ce que Picard a toujours permis la rencontre de 2063? Sans lui aurait-elle existée? Sommes nous dans une boucle temporelle? ou dans une réalitée altérée depuis ST8?
Enfin bref, tout y est cohérent (et c'était pas gagné!) la dernière question est TOS existe-til comme on le connait ou bien sera-t-il légèrement différent? et  ce depuis la rencontre avec Picard.
Donc si on suit cette logique ENT est à placer à la fin des séries et non au tout début. C'est bien joué.
Un épisode qui renforce l'univers ST. J'attends la suite avec impatience car comme dit un peu plus tôt, ENT semble connecté bien plus au 24ième siècle qu'à TOS.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#23 16-09-2012 18:05:48

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

ST ENT 02x23 Regeneration est un épisode absolument essentiel pour la cohérence du Trekverse, et cela dans le cadre d'une seule et unique timeline.

Bâti sur le formula show immuable de l'épisode Borg type, mais toujours aussi jouissif, ST ENT 02x23 Regeneration a su se renouveler, en faisant du huis clos polaire et fantasmatique de The Thing (1951 et 1982) le point de départ des schémas d'assimilation (biologiques et technologiques) des Borgs.

En quoi ST ENT 02x23 Regeneration apporte quelque chose d'utile à ST TNG 02x16 Q Who ? En ceci qu'il explique l'origine de ce que l'épisode de ST TNG s'était contenté de suggérer ! Puisque le peuple de Guinan (El-Aurian) connu de la Fédération avait été victime des Borgs, celle-ci ne pouvait ignorer leur existence avant que Q ne les présente à Picard (sauf bien sûr à prendre les services spéciaux de l'UFP pour des incompétents finis).

En fin de compte, ST ENT 02x23 Regeneration s'est contenté d'assumer jusqu'au bout ce que la franchise n'a cessé de révéler périodiquement depuis ST TNG 02x16 Q Who :
- dans ST TNG 02x16 Q Who, Guinan connaissait les Borgs, et son peuple avait été dispersé dans la galaxie à cause d'eux => certains services de Fédération connaissaient l'existence des Borgs longtemps avant Picard ;
- puis dans ST Generations, l'Enterprise B sauve des réfugiés El-Auriens victimes des Borgs => la Fédération connaît l'existence des Borgs depuis au moins 2293, c'est à dire 72 ans avant ST TNG 02x16 Q Who ;
- puis dans ST VOY 04x08+04x09 Year Of Hell (L'année de l'enfer), Seven Of Nine révèle que les Borgs étaient présent lors du First Contact ;
- puis dans ST VOY 05x20+05x21 Dark Frontier (Aux frontières des ténèbres), il apparaît que des exobiologistes de la Fédération (Magnus & Erin Hansen) avaient organisé une expédition d'étude officielle sur les Borgs à bord de l'USS Raven dès 2353, c'est à dire douze ans avant ST TNG 02x16 Q Who ;
- enfin, ST VOY 05x24 Relativity (L'USS Relativity) confirme que c'est aux Borgs que l'on doit l'existence même du First Contact Terriens/Vulcains (Pogo paradox ou paradoxe de prédestination).

Revoir l'excellent ST TNG 02x16 Q Who à la lumière du non moins excellent ST ENT 02x23 Regeneration lui confère un sérieux supplément de complexité. Derrière la leçon d'humilité infligée à l'arrogant Picard, Q n'est pas venu informer la Fédération de l'existence des Borgs (et les Borgs de l'existence de la Fédération), mais il est venu l'avertir de leur invasion imminente (dévoilant alors peut-être l'origine borg de la mystérieuse destruction des outposts bordant la Romulan Neutral Zone dans ST TNG 01x26 The Neutral Zone).

ST ENT 02x23 Regeneration possède en outre de très nombreuses richesses.
Il révèle que Picard a mal "nettoyé" derrière lui, et que ST First Contact a laissé des traces indélébiles comme toute intrusion temporelle, et ce par-delà les seules confessions de beuverie de Zefram Cochrane.
L'épisode explore aussi les légendes urbaines en marge de l'Histoire (à l'instar du remarquable ST ENT 02x16 Future Tense) lorsqu'Archer - fan depuis son enfance de Zefram Cochrane - exhume une archive oubliée sur la vraie-fausse histoire du First Contact, tombée dans l'hérésie pour non-conformisme et présomption de délirium tremens. C'est un des moments les plus touchants de la franchise, car il aura conféré à Star Trek la maturité de l'univers réel, au même titre que le passage dans ST DS9 02x23 Crossover où Kira révèle n'avoir jamais entendu parler de Kirk.
Les deux Borgs rescapés de ST First Contact tentent très logiquement d'accomplir la mission que Picard avait réussi à interrompre de justesse : envoyer un message dans le quadrant delta. Et cette fois, ils y parviennent (mais à une vitesse subspatiale de transmission moindre).
ST ENT 02x23 Regeneration met ainsi en branle un processus inéluctable qui conduira un jour le couple Erin & Magnus Hansen à partir sur les traces des Borgs, et leur fille à devenir Seven Of Nine. En ce sens, l'épisode devient le chaînon manquant déterminant entre ST First Contact et la quatrième saison de ST VOY.
Voilà donc une fin magnifique à la fois sinistre et prophétique, une superbe façon d'assumer les conséquences à long terme de ST First Contact, de définir le point d'origine d'une des plus belles lignes rouges de la franchise... en distillant un indéfinissable sentiment de boucle bouclée !

La première rencontre entre Picard et les Borgs a toujours été biaisée quelque part. Car dans ST TNG 02x16 Q Who, Picard n'était pas seul, confronté à l'inconnu ! Il y avait à bord de l'Enterprise D, d'une part Guinan qui en savait pas mal sur les Borgs, et d'autre part Q qui en savait bien plus ! Même sans considérer ST ENT, Picard était vraiment loin d'être un pionnier pour le coup, et ses pas étaient largement bridés par Q.
Tandis que dans ST ENT 02x23 Regeneration, Archer est vraiment seul, la peur au ventre, confronté à l'inconnu, au vrai ! Son équipage, et finalement l'humanité sont vraiment exposés comme jamais à une menace dont ils ne savent rien. Ils n'ont pas à leur côté le meilleur des "guides touristiques", omniscient et omnipotent.

ST ENT 02x23 Regeneration aura également rendu aux Borgs tout leur mordant. Après avoir été un peu "émasculés" par ST VOY et leur reine ubique, cet épisode prequel a su les rendre de nouveau inquiétants, collectivistes, sans visage, sans communication possible.

Mais plus important que tout, ST ENT 02x23 Regeneration a fait exactement le contraire de ST 2009 : il a rendu le Trekverse plus vaste et plus réaliste, avec une Fédération (future) dont la main droite ne sait pas forcément ce que sait et fait la main gauche... à l'image du monde réel.

Pour ça et pour tout le reste, ST ENT 02x23 Regeneration mérite vraiment un 10/10 (et même davantage si c'était possible).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#24 17-09-2012 13:37:13

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Je vais dire bon..

Un épisode Borg n'a strictement rien à faire dans Enterprise, Mike Sussman l'avouant à demi mot dans son commentaire audio.
A sa décharge, je dois dire qu'il livre avec Phillys Strong un assez bon épisode Borg comme il en était devenu une denrée rare sur Voyager.
Regeneration redore le blason Borg ternit par Seven &  sa classe biberon & cette Reine Borg plus proche de Fu Manchu que  d' Alice Krige dans ST First Contact.
L'épisode renoue ainsi avec l'éternel Borg, tant et si bien qu'un newbie pourrait se faire une idée assez large et juste de ce que représente  le Borg dans l'univers Star Trek.
Tout :
Borg_drones_First_Contact_trailer.jpg sauf ça : Borg-children.jpg. Areuh...

Le Borg retrouve son collective, son côté " consommateur de technologie" initiale  , ainsi que sa froide et implacable détermination.
L' épisode commence plutôt bien avec un sympathique hommage à The Thing de John Carpenter  pour aligner derrière le parfait petit guide du Borg.. Point de suspens, puisse que l'équipage semble connaître lui aussi ce guide par coeur, tant il semble avoir trois coup d'avance sur eux. C'est d'ailleurs  avec une facilité déconcertante, qu'ils réussisent à vaincre ces Borgs du 24 ème siécle. Comble de l'exploit : sans perdre le moindre membre d'équipage.. Phlox est assimilé ?  c'est un dénobulan voyez vous...: Magie , il se  guérit !!!  GNE

Regeneration retombe ainsi  dans les travers de Voyager, aseptissant comme c'est pas permis les Borgs , au point d'en faire des vilains de parc d'attraction.
Certains diront  que c'est toujours dans l'idée général de ce que sont  devenus les Borgs par la suite.. Ils n'auraient pas tort. wink

L'épisode fonctionne plutôt bien comme suite à ST First Contact,  que comme une préquelle à Qwho.TNG.2. Pourtant la conclusion est plutot fûtée, en se réappropriant celle de The Neutral Zone.TNG.1 & la faisant sienne. A l'origine,  la fin de The Neutral Zone annoncait une tout autre menace qui a finalement pris la forme du Borg .

A noter aussi  au crédit de cet épisode, une formidable partition de Brian Tyler  rendant à la fois hommage à Jerry Goldsmith & James Horner, avec des violons entêtants  hérité d'Hans Zimmer.. et aussi un bel clin d'oeil au théme de Phanstasm.

Yrad a écrit :

ST ENT 02x23 Regeneration est un épisode absolument essentiel pour la cohérence du Trekverse, et cela dans le cadre d'une seule et unique timeline.

Pourquoi ? Sans ce Regeneration , la trame Borg fonctionnait plutôt bien.. On a jamais eut besoin de cet épisode pour trouver du génie & de la cohérence  au Borg de l'ère TNG ..

En quoi ST ENT 02x23 Regeneration apporte quelque chose d'utile à ST TNG 02x16 Q Who ? En ceci qu'il explique l'origine de ce que l'épisode de ST TNG s'était contenté de suggérer !

..Et voilà encore le même problème avec Judgement , tu nous demandes de soustraire une large part d'imaginaire, pour une infime portion de crédibilité donc on avait jusqu'ici absolument  pas besoin..

Donc en gros, avec Regeneration la fédé connaissait déjà le Borg, était prête à en découdre ( en mode débutant trop fastoche ! roll  ) avec eux, donc le coup  d'avance que donne Q aux humains dans Q who.TNG.2 ne vaut pas un kopec ,puisse qu'il en ont déja dix d'avance dans leur musette... Désolé , je préfère garder le sens initial que tout travestir par ce révisionnisme bas du front. Enterprise n'arrivera jamais à la cheville de qu'est et fut TNG.. C'est pas en la rabaissant à son avantage qu' Enterprise risque de briller.

Cela étant dit : Regeneration fonctionne assez bien comme une suite de ST First Contact ( nous sommes bien dans une réalité alternée  par ce film ) et donne une idée large & assez juste de ce que fut les Borgs.

Dernière modification par Buckaroo (17-09-2012 13:45:58)


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#25 18-09-2012 15:03:31

yrad
admin

Re : ST ENT 02x23 Regeneration (Une découverte dangereuse)

Buckaroo a écrit :

Un épisode Borg n'a strictement rien à faire dans Enterprise, Mike Sussman l'avouant à demi mot dans son commentaire audio.

Mike Sussman n'avoue rien de tel dans son commentaire audio de l'épisode ! Bien au contraire. Car il explique en fait que ST ENT 02x23 Regeneration fut un épisode osé et controversé (au point d'avoir eu peur de le faire). Soit une des meilleures définitions de l'audace créative.

Et je recommande à tous de prendre connaissance de ce commentaire audio de Mike Sussman (disponible dans les éditions DVD européennes et américaines). Car il y révèle l'étendue de son expertise trekkienne (aussi bien envers TOS que la TNG-era), de ses scrupules, et de son talent. C'est une vraie leçon d'écriture.

Avant de composer ST ENT 02x23 Regeneration, Sussman a revu tous les épisode borgs de la franchise, afin d'établir la plus cohérente des jonctions possibles entre les époques.
Et dans son commentaire, point par point et avec beaucoup d'humour, Sussman démolit TOUTES les objections des trekkies fétichistes. Sa machine est proprement implacable.
Cela rappelle ce que Brannon Braga avait lui-même fait en 2003 lorsqu'il avait mis au défi quiconque de trouver la moindre incohérence ou rupture de canon dans la série prequelle.

Et à l'attention de ceux qui me reprochent d'extrapoler ou d'affabuler dans mes analyses, c'est l'occasion de rappeler que je me base toujours sur les déclarations et les intentions des auteurs (que je me suis employé à réunir méticuleusement depuis que je m'intéresse à ST).

Buckaroo a écrit :

Regeneration redore le blason Borg ternit par Seven &  sa classe biberon & cette Reine Borg plus proche de Fu Manchu que  d' Alice Krige dans ST First Contact.

Il s'agit pourtant de le même reine Borg, émanation naturelle du collectif (et donc "régénérée" à l'identique après chaque destruction), et interprétée par la même Alice Krige aussi bien dans ST First Contact que dans ST VOY 07x25+07x26 Endgame : deux opus qui se renvoient symétriquement dos à dos... puisque pour libérer les drones borgs, Janeway emploie la méthode que la reine avait elle-même employée pour tenter d'assujettir l'humanité.

Et alors ? Les Borgs assimilent les humanoïdes indistinctement à n'importe quel âge. Seven Of Nine fut elle-même assimilée à six ans ! Et ST TNG 02x16 Q Who a même dévoilé la présence de bébés à bord des cubes, ce qui - en considération du retcon de Michael Piller - impliquait que les Borgs assimilent même les nourrissons !
Alors libre à toi d'y voir du Walt Disney. Mais pour ma part, j'y vois à l'inverse l'obscénité d'un Srpski film (Serbian film) de Srdjan Spasojevic (2010). mdr

Buckaroo a écrit :

Le Borg retrouve son collective, son côté " consommateur de technologie" initiale  , ainsi que sa froide et implacable détermination.

En internaliste, jamais les Borgs n'ont été seulement des consommateurs de technologie.
Et franchement, être juste consommateur de technologie, ça fait peur à qui ? Nous sommes tous ici des consommateurs de technologie. lol
La peur, la vraie, n'est venue que lorsque Michael Piller a rétroactivement transformé (en externaliste) les Borgs en consommateurs d'humains et d'humanoïdes, à la façon des Cénobites de Hellraiser.

Buckaroo a écrit :

pour aligner derrière le parfait petit guide du Borg.. Point de suspens, puisse que l'équipage semble connaître lui aussi ce guide par coeur, tant il semble avoir trois coup d'avance sur eux.

Faux. C'est le spectateur et lui seul qui a trois coups d'avance sur l'équipage. Mais c'est justement tout l'intérêt d'un épisode comme ST ENT 02x23 Regeneration, et par extension de la série prequelle elle-même : savoir ce que les personnages ne savent pas, et revivre par procuration la redécouverte avec des yeux vierges de ce que l'on connait par cœur. C'est le même plaisir de projection que lorsque Picard invite à bord du Big D des ressortissants de civilisation pré-warp (comme la nôtre).

Buckaroo a écrit :

C'est d'ailleurs  avec une facilité déconcertante, qu'ils réussisent à vaincre ces Borgs du 24 ème siécle. Comble de l'exploit : sans perdre le moindre membre d'équipage..

Grosse erreur d'interprétation ! Ce ne sont pas des Borgs du 24ème siècle, mais des Borgs du 22ème !
Parce que le Borg déconnecté du main collective et de son attirail d'origine ne survit - et finalement ne se définit - qu'en se nourrissant de son environnement immédiat : matières premières, technologies, et humanoïdes disponibles à un instant et à un endroit donné. Il devient donc à l'image de son environnement du moment (un peu finalement comme les Replicators de Stargate).
Et c'est justement quelque chose que ST ENT 02x23 Regeneration a magnifiquement réussi à mettre en évidence (comme aucun autre opus de la franchise ne l'aura fait "avant") : les Borgs y sont une virus en "work in progress", c’est-à-dire accomplissant en accéléré l'évolution les conduisant du "state of the art" technologique du 22ème siècle à celui du 24ème siècle (un peu selon le schéma de ST VOY 06x13 Blink Of An Eye).
Du coup, la mission d'Archer devient un défi temporel : rattraper et détruire le nouveau collectif Borg avant que celui-ci ait atteint un niveau de puissance et d'évolution supérieur à celui du NX-01. Ce concept est très ambitieux.

Et c'est une dynamique et un enjeu qu'Archer a de lui-même compris car il a été tout simplement inspiré par l'ébauche de "guide Borg" que lui a fourni Cochrane dans ses confessions de beuverie.

Membres d'équipage perdus ou pas, ST ENT 02x23 Regeneration est un acte de baptême pour Archer, annonçant l'Archer 2.0 de la saison 3. Car pour la première fois, Archer devra expulser froidement des humanoïdes dans l'espace, et détruire un vaisseau entier juste dans le but de tuer. Soit une rupture totale envers l'idéalisme des deux premières saisons.

Buckaroo a écrit :

Phlox est assimilé ?  c'est un dénobulan voyez vous...: Magie , il se  guérit !!!  GNE

Pas du tout ! Le résilience des Denobulans envers les nano-sondes borgs est juste supérieure. Mais les nano-sondes allaient malgré tout remporter la partie. Les séries ST "ultérieures" ont bien montré que la vitesse d'assimilation n'était pas identique selon les espèces (et dans le cas des 8472, l'assimilation n'était même pas possible).

Si Phlox s'en sort, c'est uniquement parce qu'il met au point un violent remède. Et cette initiative est fort pertinente, car elle permet d'expliquer la facilité avec laquelle de Dr. Crusher réussit à désassimiler Picard à la fin de ST TNG 04x01 The Best Of Both Worlds Part II. Comme l'explique Sussman, Beverly a dû consulter les banques de données fournies par Phlox...

Buckaroo a écrit :

Regeneration retombe ainsi  dans les travers de Voyager, aspetissant comme c'est pas permis les Borgs , au point d'en faire des vilains de parc d'attraction.
Certains diront  que c'est toujours dans l'idée général de ce que sont  devenus les Borgs par la suite.. Ils n'auraient pas tort. wink

Habituelle confusion externaliste/internaliste. rolleyes

Dans l'in-universe ST, les Borgs ont fatalement un peu évolué avec le temps (puisque définis par leur environnement et la somme de toutes les assimilations pratiquées). Malgré tout, ils n'ont jamais changé de nature.
Le degré de crudité/asepsie perçue résulte en fait :
1) de la menace que les Borgs représentent à un instant t, en d'autres termes de l'écart technologique entre les Borgs et leur victimes ;
2) du degré de connaissance que les protagonistes possèdent sur les Borgs.
Donc la relation aux Borgs, c'est toujours une affaire de regard, et de regard diachronique qui plus est. Soit la manifestation même du relativisme trekkien.

Ainsi :
- dans ST ENT 02x23 Regeneration : la connaissance est nulle mais la menace modérée (à condition toutefois d'agir très très vite) : ce qui permet d'offrir un parfum d'effroi (les Borgs sans visage), mais sans affecter pour autant l'in-universe ;
- dans ST TNG 02x16 Q Who : la connaissance est toujours faible mais tout de même un peu moins (because Q et Guinan), tandis que la menace est supérieure (bien que non maximale because filet de secours Q).
- dans ST TNG 03x26+04x01 The Best Of Both Worlds : la connaissance est accrue, mais la menace à son comble (voilà pourquoi ce dyptique est le préféré de tous les amateurs d'action et de suspens).
- dans ST First Contact : la connaissance est immense (because révélation de l'existence d'une reine, donc d'un visage), mais la menace est toujours à son comble (d'où une grande adhésion du public, mêlée toutefois d'un sentiment de démystification).
- dans ST TNG 07x25+07x26 Endgame : la connaissance est totale (because treize ans de lutte contre les Borgs), et la menace quasi-nulle (because amirale Janeway venue du futur).

Cette "cartographie" (pouvant être étendue dans les nuances à chaque épisode borg de ST) illustre bien son degré de cohérence envers la problématique borg. La franchise a eu l'intelligence de ne jamais transformer les Borgs en Bisounours (par exemple en plaçant Seven à la tête du collectif p), mais elle aura chirurgicalement détaillé toutes les étapes et les gradations d'un authentique processus de démystification.

Buckaroo a écrit :

L'épisode fonctionne plutôt bien comme suite à ST First Contact,  que comme une préquelle à Qwho.TNG.2.

ST ENT 02x23 Regeneration fonctionne aussi bien comme suite de ST First Contact que comme prequel de ST TNG 02x16 Q Who ! Il suffit de les revoir de manière enchaînée pour s'en rendre compte.
C'est d'ailleurs à ça que se mesure un bon prequel : dans sa capacité à conférer de nouveaux subtexts, de nouvelles significations subtiles à ce qui suit chronologiquement.

Buckaroo a écrit :

Pourtant la conclusion est plutot fûtée, en se réappropriant celle de The Neutral Zone.TNG.1 & la faisant sienne.
A l'origine,  la fin de The Neutral Zone annoncait une tout autre menace qui a finalement pris la forme du Borg .

En externaliste (c’est-à-dire dans le projet de Maurice Hurley), la menace de ST TNG 01x26 The Neutral Zone était bel et bien celle des Borgs. Mais cela n'a jamais été dit on-screen dans ST TNG.
ST ENT 02x23 Regeneration rattrape donc cet "oubli" et rend finalement justice aux intentions premières de Maurice Hurley en suggérant que Q ne cherchait pas juste à donner une leçon d'humilité à Picard mais s'employait en réalité à lui fournit l'identité de ceux qui ont détruit les avant-postes de la Neutral Zone et qui s'apprêtaient à assimiler l'UFP.

Buckaroo a écrit :

A noter aussi  au crédit de cet épisode, une formidable partition de Brian Tyler  rendant à la fois hommage à Jerry Goldsmith & James Horner, avec des violons entêtants  hérité d'Hans Zimmer.. et aussi un bel clin d'oeil au théme de Phanstasm.

A tiens, curieux, tu as ressenti les choses exactement comme moi. wink
Oui, très très belle partition de Brian Tyler qui évoque la BO (Fred Myrow & Malcolm Seagrave) de la quadrilogie de Don Coscarelli (dont je suis également ultra-fan), mais aussi la BO (Jack Nitzsche) de The Exorcist de William Friedkin.

Buckaroo a écrit :

Pourquoi ? Sans ce Regeneration , la trame Borg fonctionnait plutôt bien.. On a jamais eut besoin de cet épisode pour trouver du génie & de la cohérence  au Borg de l'ère TNG ..

Avec ce genre d'argument, c'est la légitimité même d'un prequel que l'on remet en question.
Et en effet, un prequel n'est jamais en soi indispensable à la cohérence d'un univers puisque c'est par définition une pièce ajoutée tardivement (voire en tout dernier). L'univers formé par ST TOS/TNG/DS9/VOY peut donc se suffire à lui-même, et c'est d'ailleurs ainsi que je l'ai aimé à l'origine.
Malgré tout, dès lors qu'il est réussi, un vrai prequel confère à l'univers préexistant une dimension supplémentaire, à la fois en éclairant d'une lumière nouvelle certaines facettes, en connectant ce qui ne l'avait jamais été, et en donnant un nouveau sens à ce que l'on croyait savoir. C'est comme une surcouche en informatique : les fonctions de base du logiciel restent les mêmes, mais elles sont étendues, et l'interface devient plus belle & plus finie.

S'il y a bien des aliens trekkiens qui ne riment pas avec simplicité (contrairement à ce que suggère leur apparence de "zombis de l'espace"), ce sont les Borgs. Différents à chaque rencontre (le pli fut pris dès ST TNG 03x26 The Best Of Both Worlds par rapport à ST TNG 02x16 Q Who) et pourtant conceptuellement invariants, c'est bien en développant ST First Contact que Moore et Braga ont porté le cas borg à un nouveau niveau de complexité et de paradoxe.
Et à partir du moment où ST VOY avait introduit le personnage d'Annika Hansen et les recherche exobiologiques du couple Hansen (membres du Federation Council on Exobiology) quelque douze ans avant la ST TNG 02x16 Q Who, il était alors crédibilisant que ST ENT en figure le chaînon historique manquant.
Mieux, en prenant le parti courageux de l'ambiguïté (les Borgs ne donnent pas leur nom à Archer, ils ne laissent derrière eux rien de leur technologie), ST ENT aura réussi - plus que ne l'avait fait ST VOY avant – à confirmer la voie passionnante d'une timeline unique. C’est-à-dire le cas de figure - très très SF - où finalement ST First Contact n'aura pas inauguré une nouvelle timeline mais aura mis en scène un superbe paradoxe de prédestination où l'humanité doit son premier contact (et donc l'UFP son existence) à son pire Némésis.
Et si ST TNG 02x16 Q Who est en lui-même un bel épisode, il devient encore supérieur - pour tout ce qu'il suggère - dans une timeline commune à ST ENT 02x23 Regeneration.

Buckaroo a écrit :

..Et voilà encore le même problème avec Judgement , tu nous demandes de soustraire une large part d'imaginaire, pour une infime portion de crédibilité donc on avait jusqu'ici absolument  pas besoin..

Mais c'est justement à cette large part d'imaginaire que s'attaque frontalement un prequel ! Et c'est la raison principale pour laquelle les trekkers les plus fétichistes ont conspué ST ENT. Car chacun s'était fabriqué mentalement dans son coin son propre pré-Kirk durant 35 ans (les mythes naissent toujours de ce que l'on ne montre pas). Alors lorsqu'une nouvelle série ST a osé donner vie à ce qui avait juste été phantasmé, c'est comme si elle avait dépossédé le trekker d'une partie de son intimité.

Mais que veux-tu, moi, je suis toujours du côté de la démystification. Or si la fantasy mythifie, la SF démystifie. Et ST, c'est de la SF, pas de la fantasy.
Et je dis tant mieux si ST ENT soustrait une large part d'imaginaire des séries ST "suivantes". Car elles y gagnent ainsi en réalisme et en vraisemblance. On peut donc y croire d'avantage.
Et y croire, c'est l'essentiel, surtout pour qui regarde en boucle ST. La pire chose serait un jour – à force de revisionnages – d'y perdre sa suspension d'incrédulité. En ce sens, ST ENT aura donné un supplément de longévité au Trekverse. smile

Buckaroo a écrit :

Cela étant dit : Regeneration fonctionne assez bien comme une suite de ST First Contact ( nous sommes bien dans une réalité alternée  par ce film )

Pas du tout ! Non seulement les épisodes ST VOY 04x08+04x09 Year Of Hell et ST VOY 05x24 Relativity ont suggéré que le First Contact résulte du voyage temporel de la reine Borg et du Big E au 21ème siècle, mais Michael Sussman a lui-même déclaré qu'il a écrit ST ENT 02x23 Regeneration dans la perspective d'une même et unique timeline (et il a raison, car c'est incomparablement plus intéressant ainsi).
ST First Contact représente la plus belle illustration possible du Pogo Paradox (en hommage à l'une des BD les plus intelligentes de l'Histoire des comics !), mais que Sussman appelle (avec raison) le Terminator paradox.

Buckaroo a écrit :

Donc en gros, avec Regeneration la fédé connaissait déjà le Borg, était prête à en découdre ( en mode débutant trop fastoche ! roll  ) avec eux, donc le coup  d'avance que donne Q aux humains dans Q who.TNG.2 ne vaut pas un kopec ,puisse qu'il en ont déja dix d'avance dans leur musette... Désolé , je préfère garder le sens initial que tout travestir par ce révisionnisme bas du front. Enterprise n'arrivera jamais à la cheville de qu'est et fut TNG.. C'est pas en la rabaissant à son avantage qu' Enterprise risque de briller.

Tu caricatures l'apport de ST ENT et ce que je m'emploie à expliquer.
En outre, ST ENT est tout à fait digne de ce que fut ST TNG, mais dans un registre radicalement différent.

ST ENT 02x23 Regeneration n'a donné strictement aucune avance technologique à l'UFP, juste des bribes d'infos, les pièces d'un puzzle très incomplet. Car Archer ne sait finalement pas grand-chose à la fin de ST ENT 02x23 Regeneration : il ne connait pas le nom des Borgs (les cyber-aliens ne se sont pas présentés dans l'épisode), il ne connaît pas vraiment leurs intentions, il ne sait pas qui étaient les visiteurs du futur dont parlait Cochrane (nul n'a jamais parlé de Starfleet !), et il ne sait même pas si l'histoire de Cochrane (reniée d'ailleurs par lui ensuite) est vraie et si elle est d'une quelconque façon liée aux cyber-aliens de l'épisode.
Et comme l'expliquait Mike Sussman, l'in-universe ST est très vaste. Pour ceux qui y vivent, il n'est pas possible de connecter formellement les mésaventures de ST ENT 02x23 Regeneration avec toutes les rumeurs qui se sont mises à circuler au 24ème siècle sur les Borgs (notamment suite à l'exil du peuple de Guinan depuis ST Generations). C'est uniquement grâce à ST TNG 02x16 Q Who que le lien heuristique pourra être fait.

Certes, Archer a éliminé tant bien que mal la menace, mais il ne subsiste aucune pièce à conviction tangible à la fin de l'épisode. Archer en est réduit à spéculer autour du delirium tremens de Zefram Cochrane (lui-même mystérieusement disparu dans le cosmos). C'est d'ailleurs l'un des aspects les plus jouissifs de l'épisode : la rumeur invérifiable en marge de l'Histoire officielle. big_smile

Pour mémoire, voici les échanges entre Archer et T'Pol :
« - There was something familiar about all this; but I couldn't put my finger on it until I found this speech Zefram Cochrane made eighty-nine years ago. When I was a kid, I read everything I could about him. It took me a while, but I finally found it in the database. He was giving a commencement address at Princeton, when he started to talk about what really happened during First Contact. He mentioned a group of cybernetic creatures from the future, who tried to stop his first warp flight when he was living in Montana. He said they were defeated by a group of Humans, who were also from the future.
- As I recall, Cochrane was famous for his imaginative stories. He was also known to be frequently intoxicated.
- No one took him seriously. And he recanted the whole thing a few years later; but you have to admit, there are similarities.
- He said their ultimate goal was "to enslave the Human race."
- If he was right... they might be heading back to their homeworld, so they can try again.
»

Et à la fin de l'épisode :
« - They told their homeworld how to find Earth.
- Did you learn where the message was sent?
- Somewhere deep in the Delta Quadrant.
- Then I doubt there's any immediate danger. It would take at least 200 years for a subspace message to reach the Delta Quadrant, assuming it's received at all.
- Sounds to me like we've only postponed the invasion until what - the 24th century?
»

C'est déjà arrivé, cela arrivera de nouveau...
Vraiment un formidable script de Michael Sussman et Phyllis Strong ! Du très très grand Star Trek n'ayant rien à envier au meilleur de ST TOS/TNG. Car la mécanique temporelle est ici à son sommet. COOL


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

Pied de page des forums