#1 25-11-2011 07:38:29

yrad
admin

The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Fort de 284 opus répartis sur trois séries (The X Files en 1993, Millennium en 1996 et The Lone Gunmen en 2001) et deux films (1998 et 2008), cet univers de SF audiovisuelle créé par le grand Chris Carter s'érige en quatrième place par le gigantisme (en durée comme en nombre d'épisodes), c’est-à-dire juste après Star Trek (#1), Doctor Who (#2), et Stargate (#3) !

Chris Carter s'est rapidement entouré d'une palette d'auteurs exceptionnels, aussi bien des vétérans de la SF littéraire comme William Gibson (le père du Cyberpunk) et Stephen King (que l'on ne présente plus), que d'une palette de nouveaux scénaristes (qui auront été révélés par The X Files) : Frank Spotnitz (Strike Back), Vince Gilligan (Breaking Bad), John Shiban (ST Enterprise, Supernatural, Legend Of The Seeker), Howard Gordon (24, Buffy, Angel), Glen Morgan (Space Above And Beyond, The Others), James Wong (The Event, American Horror Story), Darin Morgan (Night Stalker, Fringe), Chip Johannessen (24, Dexter, Homeland).

Les principales sources d'influence de Chris Carter furent des pièces d'anthologie de la "culture série" : The Twilight Zone de Rod Serling (1959), The Outer Limits de Joseph Stefano & Leslie Stevens (1963), The Invaders de Larry Cohen (1967), The Sixth Sense d'Anthony Lawrence (1972), Kolchak: The Night Stalker de Jeffrey Grant Rice (1974), Tales From The Crypt (1989), et Twin Peaks de David Lynch (1990).
Pourtant, loin de tout emprunt, la valeur ajouté de The X Files est tellement conséquente qu'il serait permis de parler de démiurgie.

Le prequel (The X Files 05x03 Unusual Suspects) ose faire rétroactivement de The X-Files le spin-off direct de la série policière la plus réaliste (et la plus inspirée) à ce jour, Homicide: Life On The Street de Tom Fontana & Barry Levinson - elle-même partageant l'univers de la franchise Law & Order de Dick Wolf !
Par cette stupéfiante transitivité, The X Files aura été - davantage encore - frappée au coin de la vraisemblance, son univers étant finalement commun à celui de la plus solide institution judiciaire télévisuelle !

Sans pour autant s'abîmer dans le style dark'n'gritty, The X Files - et plus encore son spin-off Millennium - ont vraiment inventé le pessimisme et même la désespérance en format série. Véritable plongée en enfer sans retour possible, navigant non-stop entre les complots d'état les plus sordides, les démystifications des convictions les plus sacrées, l'anti-(super)héroïsme et l'anti-messianisme, les angoisses de fin du monde, la démonologie perverse, les crimes sexuels infâmes, le gore extrême… mais toujours dans le but de questionner avec une exceptionnelle maestria la nature et les illusions humaines, la philosophie et la finalité de l'existence… sur un spectre extrêmement large allant de Machiavel à Kafka, du nihilisme à l'eschatologie, du pyrrhonisme à la dévotion.
Et pourtant malgré les ténèbres poisseuses dans lesquelles baigne tout l'univers de Chris Carter, celui-ci se sera payé le luxe d'épisodes parmi les plus hilarants, décalés et déjantés de toute la SF télévisuelle, n'ayant rien à envier à ceux de Farscape, mais politiquement plus incorrects encore, car osant rire avec ambivalence de tout (de la mort, de la torture, du sacré, de Dieu..).

Au même titre (voire plus encore) que ses "concurrentes de baptême" Babylon 5 et ST DS9 (car nées toutes trois la même année), The X-Files aura innové par une structure narrative ambidextre, faite tantôt de purs stand alones, tantôt d'épisodes feuilletonnants (qualifiés généralement de "mythologiques").

Parlons justement de mythologie. S'il existe bien un univers audiovisuel à en avoir réussi à développer une authentique mythologie, une mythologie complète, mais la sienne propre (et en aucun cas issue de la fantasy), c'est bien le X-Files-verse. Du néo-évhémérisme à l'ufologie, des sociétés secrètes aux créatures surnaturelles, des monstres chtoniens aux transcendances éthérées, des manipulations génétiques aux cobayes humains, de l'intelligence artificielle aux perceptions altérées, de la mécanique temporelle aux multivers… rien, absolument rien n'a été oublié ou négligé ! Et miracle, tout s'assemble avec grâce !
Mais faut-il encore pour cela suivre religieusement les trois séries, dans le strict ordre chronologique (qui est celui de la première diffusion) et avec une grande attention, car Chris Carter prend délibérément les chemins les plus détournés pour explorer son "empire de l'underground"... et s'enivrer de quêtes impossibles.
Bien des spectateurs se sont d'ailleurs perdus en cours de route, et cela aura faire dire à quelques mauvaises langues que Chris Carter manipulait savamment le public pour lui dissimuler son propre égarement dans un labyrinthe devenu comme éternel.
Mais sa conclusion de l'aventure en 2002 aura fait taire les calomnies, tant il ne subsistait pas une once d'incohérence ou d'inconséquence ! Chris Carter ayant même réussi à prouver que son univers était suffisamment vaste et autonome pour survivre à ses protagonistes.

Le cast est également une réussite totale par la complexité inouïe (et l'imperfection) de tous ses personnages principaux - Fox Mulder (David Duchovny), Dana Scully (Gillian Anderson), Frank Black (Lance Henriksen) -, et par l'extrême diversité (et la truculence) des nombreux seconds rôles.
Audace suprême, les héros de la série n'en sont pas vraiment (des héros) : ils se contentent d'être des témoins (tout en essayant de survivre un jour de plus), mais ils ne sauvent jamais le jour (et encore moins le monde) ! p
Aucun recasting à déplorer en cours de route (ouf !), mais toutefois quelques multi-casts à signaler, en particulier le formidable Terry O'Quinn (futur John Locke de Lost), acteur tellement fétiche de Chris Carter, qu'il reçut quatre rôles distincts (sans prothèse lol) au gré des neuf années (et treize saisons) de production.
Les X-Philes (c'est ainsi que se font appeler les fans) regrettent aussi généralement que Frank Black de Millennium (le fabuleux Lance Henriksen) n'ait finalement pas "succédé" en 2000 (comme prévu) à Fox Mulder en lieu et place de John Doggett (Robert Patrick).

Tour de force symbolique, The X Files est la toute première (et quasiment la seule) séries télévisée SF & fantastique à avoir conquis le public, la critique, et les intellectuels du pays le plus hostile au genre, la France ! yikes

Avec plusieurs années de recul, il apparaît sans le moindre doute possible que The X Files & ses deux spin-off n'ont pas représenté un simple phénomène de société cantonné aux nineties, une tocade passagère surévaluée.
Ce fut au contraire une œuvre prophétique !
Prophétique par les nombreuses résolutions crédibles (et toujours recevables) qu'elle aura offertes aussi bien aux grandes questions ufologiques qu'aux immémoriales interrogations paranormales.
Prophétique car elle aura anticipé sans erreur divers complots et mensonges d'état du monde réel.
Prophétique car elle aura lancé le phénomène populaire de la démystification des cover-up gouvernementaux (le cyber-révisionnisme post 9/11, la suspicion envers toutes les versions officielles, WikiLeaks…).
Prophétique car l'un de ses épisodes aura même mis en scène le no win scenario du 11 septembre 2001… plus de six moins avant ! A se demander s'il n'a d'ailleurs pas inspiré les fomentateurs de ce trauma national étatsunien.
Prophétique car elle aura donné ses lettres de noblesse à la geekitude, devenu un véritable phénomène de mode depuis.
Prophétique car elle aura été le laboratoire et finalement la matrice de toutes les productions télévisuelles (et parfois cinématographiques) ultérieures, touchant à la SF et au fantastique bien sûr, mais également au stricte réalisme.
Et ce parce que la "formule The X Files" tirait sa force hypnotique de la manière dont elle enracinait le SF et le fantastique dans la pesanteur du monde réel contemporain, par sa fidélité aux lois naturelles et aux institutions étatiques, à la politique et à la sociologie, aux procédures policières et aux contraintes judiciaires, à l'érudition littéraire et à la culture populaire, aux sciences réelles et à la psyché humaine.

En vérité, de toutes les séries de l'histoire, The X Files est à ce jour celle qui aura le plus influencé le paysage audiovisuel anglo-américain (et finalement mondial), constituant par son impact et par la quantité de référencements dans les productions ultérieures le pendant télévisuel du film The Wizard Of Oz de Victor Fleming (1939). Ainsi depuis presque vingt ans, il n'existe pas une série TV qui ne doivent directement ou indirectement quelque chose à The X Files (par la forme ou par le fond), et qui ne lui rende hommage, grossièrement ou subtilement, consciemment ou non.
Les "X Files wannabe" (assumés ou hypocrites), déclinant sans fin le "concept X Files¨" (i.e. "l'inexplicable à l'épreuve de l'investigation scientifique ou policière"), ne se comptent d'ailleurs plus : Nowhere Man (1995), The Outer Limits (1995), The Pretender (1996), Dark Skies (1996), Psi Factor (1996), Earth: Final Conflict (1997), Prey (1998), Roswell (1999), Mysterious Ways (2000), Freaky Links (2000), Special Unit 2 (2001), Sea Of Souls (2004), The 4400 (2004), Night Stalker (2005), Supernatural (2005), Torchwood (2006), Fringe (2008), Warehouse 13 (2009), V (2009), The Event (2010)... et curieusement, ils sont pour la plupart très bons, prouvant que The X Files aura été davantage une muse pour les innombrables successeurs qu'un carcan.
Quant à VR 5 (1995), Poltergeist: The Legacy (1996), Buffy The Vampire Slayer (1997), Stargate SG-1 (1997), Sleepwalkers (1997), Seven Days (1998), Brimstone (1998), Strange World (1999), Angel (1999), G vs E (1999), 24 (2001), Alias (2001), The Agency (2001), Spooks (2002), Odyssey 5 (2002), The Dead Zone (2002), Tru Calling (2003), The Collector (2004), Lost (2004), Threshold (2005), Afterlife (2005), Medium (2005), Ghost Whisperer (2005), Sanctuary (2008), FlashForward (2009) et tant d'autres… ells doivent une grande partie de ce qu'elles sont à The X Files !
On pourrait en dire autant de Millennium, dont les émules sont ces (désormais) innombrables série consacrées aux serial killers, telles Profiler (1996), Messiah (2001), Wire In The Blood (2002), Epitafios (2004), The Inside (2005), Criminal Minds (2005), Bones (2005), Psych (2006), Dexter (2006), Breaking Bad (2008), The Mentalist (2008), Castle (2009), The Resolve (2009)… et qui à force épuisent et saturent le genre sans pour autant posséder le diapason de l'originale.

Sur le terrain de la cohérence interne, l'univers de The X Files est presque le seul à être en mesure de rivaliser avec celui de Babylon 5, mais sans toutefois offrir une comparable sensation d'assouvissement, car Chris Carter prend délibérément à rebrousse-poil les espérances des spectateurs.
Et sur le terrain de l'innovation et de la richesse, du catalogue en quelque sorte, l'univers de The X Files est le seul à être de taille à se hisser au niveau de celui de Star Trek, car chacun d'eux forme une authentique Encyclopédie vivante de la SF et du fantastique. big_smile

The X Files, c'est le paradigme phantasme fait univers. COOL


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#2 25-11-2011 12:54:12

scorpius
Nowhere Man

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Ha, The X-Files...bravo Yrad, pour ta présentation ultra-compléte.
J'ajouterais que The X-Files, est l'une des rares séries à étre 0% soap !
notament à travers la relation entre ses deux enquéteurs, Mulder & Scully, qui sont deux personnages fabuleusement écrits...

Scully, une femme rationnel qui croit en la science et pas du tout au paranormal et qui pourtant
est une fervante catholique...

Et Mulder, dont la religion est la vérité, un homme brillant ( l'un des meilleurs enquéteurs et profileur du F.B.I )
et qui pourtant par conviction à foutu sa carriére en l'air; s'exposant aux railleries de ses collégues ( Spooky Mulder )
et cela lui confére une force de caractère peu commune...

La série a également traiter la foi et Dieu, avec une intelligence incroyable...pour moi qui suis réfractére à la religion
seul The X-Files et BSG2003 ont réussi cet exploit ! ( dans la S.F )

J'ajouterais que pour ce qui est des influences, The X-Files m'évoque beaucoup le Silence des Agneaux de Jonathan Demme
( d'ailleur Gillian Anderson, aurait fait une exellente Clarice Sterling )
qui à mon sens a clairement influencé Chris Carter !

Pour Mypreciousnico, qui va peut étre tenter le visionnage...si ma mémoire est bonne
il faut voir le film entre les saisons 5 & 6.

Dernière modification par scorpius (25-11-2011 13:42:03)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#3 25-11-2011 13:36:31

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Alors voici la chronologie de visionnage de l'univers de The X Files :

1) Saisons 1 à 3 de la série The X Files
2) Saison 4 de la série The X Files et saison 1 de la série Millennium en parallèle
3) Saison 5 de la série The X Files et saison 2 de la série Millennium en parallèle
4) Film The X Files Mx01 Fight The Future (Combattre le futur)
5) Saison 6 de la série The X Files et saison 3 de la série Millennium en parallèle
6) Saison 7 de la série The X Files
7) Saison 8 de la série The X Files et saison 1 de la série The Lone Gunmen en parallèle
8) Saison 9 de la série The X Files
9) Film The X Files Mx02 I Want To Believe (Régénération)

Pour chaque saison, il convient de suivre scrupuleusement l'ordre officiel des épisodes (ou ordre de première diffusion), parfaitement respecté dans les éditions DVD françaises des trois séries.
Les deux films sont disponibles en Blu-ray.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#4 25-11-2011 13:55:13

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

ATTENTION : SPOILERS !

Je posséde l'intégrale des X files en DVD..et les Lone Gunmen.
Je n'ai jamais accroché à Millénium, ni à Harsh Realm..

J'ai tenté il y a plusieurs mois un revisionnage... La série s'est pris un petit coup de vieux tout de même. Je ne la trouve plus si cohérente que ça..Vers la fin, ça part vraiment en vrille  & le final dire que c'est une sacré déception tiens du doux euphémisme.

Reste néanmoins une grande série qui aura marqué les années 90.

scorpius a écrit :

Ha, The X-Files...bravo Yrad, pour ta présentation ultra-compléte.
J'ajouterais que The X-Files, est l'une des rares séries à étre 0% soap !

Euh tout de même.. Mulder & Scully qui finissent par tomber amoureux, avoir un bébé, puis l'abandonner, la parternité caché de l'homme à la cigarette ( "je suis ton père" , merci George lol ) , le demi frère de Mulder, les parents de Scully... des personnages qui meurent puis réssucitent ...
C'est du soap.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#5 25-11-2011 13:57:29

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

scorpius a écrit :

Scully, une femme rationnel qui croit en la science et pas du tout au paranormal et qui pourtant
est une fervante catholique...

Et Mulder, dont la religion est la vérité, un homme brillant ( l'un des meilleurs enquéteurs et profileur du F.B.I )
et qui pourtant par conviction à foutu sa carriére en l'air; s'exposant aux railleries de ses collégues ( Spookie Mulder )
et cela lui confére une force de caractère peu commune...

Ce qui est psychologiquement et sociologiquement d'une cohérence extrême !
Scully est fidèle à l'ordre établi : elle est donc catholique et en même temps très rationaliste, ce qui n'a rien d'incompatible. Car déjà au 13ème siècle, le théologien dominicain Thomas d'Aquin légitimait le Catholicisme par la raison.
Mulder lui est un révolutionnaire : il est naturellement hostile à toutes les formes de carcans, aussi bien celui de la religion que celui de la raison.
Chris Carter a vraiment tout compris ! big_smile

scorpius a écrit :

La série a également traiter la foi et Dieu, avec une intelligence incroyable...pour moi qui suis réfractére à la religion
seul The X-Files et BSG2003 ont réussi cet exploit ! ( dans la S.F )

En effet, The X Files, et plus encore Millennium, ont traité de la foi en général, et de la foi chrétienne en particulier, avec une honnêteté intellectuelle exceptionnelle. Car ces séries se sont bien gardées de porter ces questions délicates sur le terrain de l'objectivité, de la propagande ou du prosélytisme ! Non, lesdites questions ont été appréhendées avec une immense distanciation, dans le cadre des alcôves subjectives du ressenti et de l'incommunicable...
En ce sens, The X Files et Star Trek partagent un semblable relativisme (bien que traité différemment).

En revanche, je ne crois pas que BSG 2003 ait réussi quelque chose d'aussi fin, d'aussi juste, et d'aussi neutre sur la religion.
Paradoxalement, je ne suis pas en soi réfractaire à la religion, mais BSG 2003 aura réussi à me rebuter sur ce terrain. sad

scorpius a écrit :

J'ajouterais que pour ce qui est des influences, The X-Files m'évoque beaucoup le Silence des Agneaux de Jonathan Demme
( d'ailleur Gillian Anderson, aurait fait une exellente Clarice Sterling )
qui à mon sens a clairement influencé Chris Carter !

Oui, c'est très probable. wink
Mais j'avoue avoir limité mon post de présentation aux seules influences télévisuelles, notamment parce que ce sont celles sur lesquelles Chris Carter s'était lui-même exprimé.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#6 25-11-2011 13:58:43

scorpius
Nowhere Man

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Tiens pour le coup, je reviens sur The X-Files : I Want To Believe...
Qui pour moi est une grande réussite, comme Yrad l'a dit Chris Carter aime à aller à l'encontre des attentes
de son public ( voir, la résolution de "l'affaire" Samantha Mulder )

Si le premier film était "mythologique" cette fois Carter et Spotnitz décident de faire un film "loner"
mieux un film, entiérement centré sur Mulder & Scully ( l'enquéte, n'étant pas des plus passionnante )

Un parti-pris casse gueule, mais qui une fois l'identité du film accepter révéle une oeuvre profondément humaine
en effet dans leurs quétes Mulder & Scully ont perdu quelqu'un ( je m'efforces de ne pas spoiler )
et c'est vraiment les conséquences de cette perte que le film explore...En cela le titre original
est bien meilleur que le français

Buckaroo : Non, les éléments que tu évoque ne sont jamais traiter"facon" soap
et pour ce qui est de la mythologie...il est vrai que Chris Carter, en a rajouter une "couche" à chaque saison...
mais l'ensemble forme un tout vraiment cohérent !
 
Quand au final, il a l'honneteté de répondre à la GRANDE question ( meme si, on avait devinait depuis longtemps )
Mais pour le reste c'est un final en pointillié et c'est la sa grande force !

Dernière modification par scorpius (25-11-2011 16:01:39)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#7 25-11-2011 14:11:10

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

ATTENTION : SPOILERS !

Buckaroo a écrit :

Je posséde l'intégrale des X files en DVD..et les Lone Gunmen.
Je n'ai jamais accroché à Millénium, ni à Harsh Realm..

II y a pourtant beaucoup d'inspiration dans Harsh Realm ! Certains épisodes m'ont même bouleversé. C'est en fait ce que je connais de mieux sur la réalité virtuelle avec Welt am Draht (Le monde sur le fil) de Rainer Werner Fassbinder (1973). Evidemment, 0% de fantasy contrairement à Matrix
A noter qu'il y a ambiguïté quant à l'appartenance (ou non) de Harsh Realm (signé Chris Carter aussi) à l'univers de The X Files. La communauté d'univers n'est toutefois pas totalement exclue (ça ferait juste un cinquième multi-cast pour Terry O'Quinn lol).

Millennium ? Je suis bluffé à chaque revisionnage ! C'est l'une des plus brillantes, complexes, et dérangeantes séries qu'il m'ait été donné de voir, tant par son fond que par sa forme. Elle témoigne d'une maîtrise théologique que je n'ai jamais rencontré ailleurs en audiovisuel (et sans prosélytisme s'il vous plait) ! big_smile

Buckaroo a écrit :

J'ai tenté il y a plusieurs mois un revisionnage... La série s'est pris un petit coup de vieux tout de même. Je ne la trouve plus si cohérente que ça..Vers la fin, ça part vraiment en vrille  & le final dire que c'est une sacré déception tiens du doux euphémisme.

Le seul coup de vieux de la série, c'est que l'image n'est pas en HD. sad
Mais pour le reste, pas une ride !
Quant au final de The X Files, j'en suis un inconditionnel, car c'est un pied de nez à toutes les conventions audiovisuelles. Les personnages de The X Files n'ont jamais été des héros, pas plus au début qu'à la fin de la série. Ils n'auront pas le moindre impact sur le destin du monde, moins encore que Ray Ferrier dans The War Of The World 2005 !
C'est tellement jouissif, tellement libératoire par rapport à ce qu'Hollywood tente généralement de nous vendre... p


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#8 25-11-2011 15:27:43

scorpius
Nowhere Man

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

ATTENTION : TRÈS GROS SPOILERS ! NE LIRE QU'APRÈS VISIONNAGE COMPLET !

La mythologie X-Files : la preuve de sa cohérence...

Il y a plusieurs millions d'années un météor s'est écraser sur Terre, porteur d'un agent pathogéne, il y a 37 000
il modifie l'évolution de notre éspece.
Nous rendant compatible à la colonisation par une mystérieuse race alien : les Gris !

Prenant contact avec le gouvernement suite au crash de roswell, ils mettent en place le Projet : en acceptant de les servir
( en cachant par exemple la vérité sur les enlévements, qui servent à faire des expériences )
certains humains seront épargnés par la "colonisation"

On découvre que notre évolution est manipuler depuis des millions d'années, ( peu aprés le météor, qui n'était peut étre qu'une étape du plan
et non un cataclysme naturel )
Graçe au texte sacrées et fondateur de "notre" civilisation, les Gris manipulent notre société à un niveau moral et culturel
afin de favoriser leur colonisation.

L'"huile noir"semble y jouer un role central, elle semble capable de s'adapter pour produire divers effets lorsqu'elle
contamine un humain : En faire un incubateur, un agent infiltré ou un "super-soldat"
l'huile noir est "l'arme" des Gris !

Le mythe du sauveur semble venir de la...
Ayant acquis une immunité contre l'huile noir beaucoup pensent qu'il s'agit de Mulder, pourtant il perdra
son immunité...
Des lors il semble que le sauveur soit William, le fils de Mulder & Scully...cependant les aliens semblent
vouloir le protéger...

Une autre "force"parait à l'oeuvre : Les Nomades, des créatures spirituelles vivant dans "la lumière des étoiles"
Il est fort possible que William soit lié à ses étres, capablent de transformé la matiére en énergie...
D'autant, qu'ils ont "sauver" Samantha la soeur de Mulder.

Bon, mon dernier visionnage de The X-Files, date un peu...il donc fort possible que j'ai oublier certaines choses...
Comme Jeremiah Smith !
Ce dernier, est le représentant d'une autre race alien : des polymorphes, il apparait que ces derniers cherchent
à empécher les Gris de réaliser leur plan...cependant, leurs intentions envers l'humanité
soient pour le moins flou...

Dernière modification par scorpius (25-11-2011 19:12:41)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#9 25-11-2011 19:51:58

KIRK
vétéran

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

yrad a écrit :

9) Film The X Files Mx02 I Want To Believe (Régénération)

Yrad, je vais regarder ce soir ce film que je n'avais pas vu à l'époque car les échos étaient déplorables...
Bon si je suis déçu ( ce qui me parais joué d'avance vu que le 1er film était assez médiocre ) je ne manquerai pas de te le faire savoir ! winking0006.gif

Je suis aussi un fan de X files !

Dernière modification par KIRK (25-11-2011 19:52:41)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#10 25-11-2011 21:46:27

mypreciousnico
_________

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

scorpius a écrit :

Pour Mypreciousnico, qui va peut étre tenter le visionnage...si ma mémoire est bonne
il faut voir le film entre les saisons 5 & 6.

yrad a écrit :

Alors voici la chronologie de visionnage de l'univers de The X Files :

1) Saisons 1 à 3 de la série The X Files
2) Saison 4 de la série The X Files et saison 1 de la série Millennium en parallèle
3) Saison 5 de la série The X Files et saison 2 de la série Millennium en parallèle
4) Film The X Files Mx01 Fight The Future (Combattre le futur)
5) Saison 6 de la série The X Files et saison 3 de la série Millennium en parallèle
6) Saison 7 de la série The X Files
7) Saison 8 de la série The X Files et saison 1 de la série The Lone Gunmen en parallèle
8) Saison 9 de la série The X Files
9) Film The X Files Mx02 I Want To Believe (Régénération)

Pour chaque saison, il convient de suivre scrupuleusement l'ordre officiel des épisodes (ou ordre de première diffusion), parfaitement respecté dans les éditions DVD françaises des trois séries.
Les deux films sont disponibles en Blu-ray.

Merci à vous deux pour vos lumières !
J'ignorais totalement l'existence de ces deux spin-offs (en réalité, je connaissait Millenium de nom, mais j'ignorais son appartenance a l'univers X Files). Coup de chance, après vérification, je peu me faire prêter tant les 9 saison de X-Files (un coffret DVD incluant les 2 films) que les deux spin-offs smile

Hors ligne

#11 25-11-2011 22:08:19

KIRK
vétéran

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

X Files Regeneration : un film tout à fait dispensable... vraiment fin de course pour Mulder et Scully... sad0019.gif

Dernière modification par KIRK (25-11-2011 22:10:23)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#12 26-11-2011 03:34:27

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Je comprends ta réaction, KIRK, car je suis moi-même un peu partagé.

The X Files: I Want To Believe (Régénération) est un bon (et beau) film, mais un X Files malheureux, car abusivement frustrant et trop à contrecourant.

Je comprends totalement ce que Chris Carter a voulu faire. A savoir un épilogue intimiste et psychologique (psychanalytique même) focalisé sur les personnages principaux, accentuant encore davantage la désillusion du final de la série...
Et pour le coup, il n'a vraiment pas loupé la déchéance de Mulder, affreusement logique.

I Want To Believe aura révélé que Chris Carter n'est pas seulement un remarquable créateur, auteur, et producteur, mais qu'il est aussi un réalisateur de talent : esthétique, photographie, lumière, ambiance, rythme contrasté, mise en scène très fluide... et un parfum envoûtant de Fargo (1996) de Joel & Ethan Coen (mais finalement en mieux encore).

Seulement à l'ère des blockbusters-rois, et face à tous ces héritiers & clones en série de The X Files mais ne s'imposant que par "l'héroïsme actif" et la surenchère feuilletonnante (Torchwood, Fringe, Warehouse 13...), il était totalement irresponsable de pondre un méga-stand alone, qui plus est davantage référentiel par son propos (en gros Frankenstein sur fond de "rédemption pédophilique") que véritablement innovant !

Certes, ce n'est pas mal en soi, c'est même plutôt bien (et très fin), mais ce n'était pas du tout ce que les X-Philes attendaient six ans après le formidable final The X Files 09x19+09x20 The Truth !
Résultats : le public est sorti des salles obscures convaincu que The X Files avait pris un sérieux coup de vieux, et le troisième film - "mythologique" quant à lui - prévu par Chris Carter pour l'horizon 2012... ne verra probablement jamais le jour ! sad

Alors oui, j'adore l'audace d'auteur… mais pas lorsqu'elle est à ce point suicidaire !
Surtout que le désaveu par les fans, l'éreintement critique, et le faible succès commercial d'I Want To Believe expose désormais l'univers X Files à un reboot (avec recast et tout ça..) ! mad
Je suis même prêt à parier que JJ Abrams sera le premier à se porter candidat... roll


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#13 26-11-2011 10:40:18

scorpius
Nowhere Man

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Un reboot d'X-Files !!!   Gardons espoir, dans une interview Gillian Anderson, disait que le troisiéme films était toujours prévue
Surtout que je ne suis pas sur que la Fox considére I Want To Believe, comme un énorme échec ( 80 M de recettes pour 30 M de budget )
Alors certes on est loin des 20 millions de téléspectateurs de la grande époque...mais avec en plus les ventes D.V.D.
Je me dis que c'est encore possible ( mais bon, faut ce dépécher ! )


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#14 26-11-2011 11:09:08

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

scorpius a écrit :

Surtout que je ne suis pas sur que la Fox considére I Want To Believe, comme un énorme échec ( 80 M de recettes pour 30 M de budget )

A ma connaissance, pour 30 millions de budget (hors pub), le film a en fait généré 68 millions de recettes mondiales, dont seulement 21 millions de recettes nationales (USA) ! Soit un profil rarement considéré comme suffisant par les majors pour continuer une aventure sur le grand écran...
La situation commerciale de The X Files: I Want To Believe (30/21/68) évoque hélas pas mal celle de Star Trek: Nemesis (60/43/67).

Pour en revenir au film lui-même, j'aime personnellement beaucoup I Want To Believe car il est d'une grande finesse psychologique, bourré de subtexts envers la grande époque, et pour ne rien gâcher très beau visuellement. Sa qualité première est de rendre justice aux deux protagonistes de la série, torturés, brisés, marginalisés, et impuissants. smile
MAIS son énorme défaut est de ne pas du tout rendre justice à l'Univers X-Files, à tout ce qu'il pouvait avoir de fascinant, d'hypnotique... et de fondateur ! Comme si finalement Chris Carter avait lui-même déroulé le tapis rouge à la nouvelle génération de plagieurs-imposteurs... sad


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#15 26-11-2011 13:17:51

scorpius
Nowhere Man

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Aprés verification sur Mojo : effectivement 68 millions de recttes mondiale...putain, si Abrams ou un autre tacheron
se lance dans un reboot...je ne réponds plus de moi !!!

Comme dis plus haut, je partages ton avis I want to Believe, est un grands et beau film...mais peut étre pas un" grands X-Files"
Mais bon...franchement, les fans auraient peut étre pu plus le soutenir !


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#16 26-11-2011 13:49:35

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Je peux me prévaloir d'avoir défendu TXF I Want To Believe à sa sortie (et ce en dépit de mes réserves), comme je l'avais fait plusieurs années auparavant pour ST Nemesis.
Car lorsque j'aime vraiment le travail d'un auteur, et l'univers qu'il a créé/développé, c'est un devoir pour moi de demeurer son apologète, son avocat.
De la même façon que Dvmy est resté fidèle à George Lucas jusqu'au bout, je suis pour ma part resté tout aussi fidèle à Rick Berman et à Chris Carter. Car même s'ils ont fait quelques erreurs (mais qui n'en fait pas ?), je n'oublie jamais ce que je leur dois !
Il n'y a rien de plus pathétique que les waries qui crachent sur Lucas, les trekkers qui calomnient Berman, les x-philes qui désavouent Carter...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#17 26-11-2011 15:18:03

KIRK
vétéran

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

yrad a écrit :

Pour en revenir au film lui-même, j'aime personnellement beaucoup I Want To Believe car il est d'une grande finesse psychologique, bourré de subtexts envers la grande époque, et pour ne rien gâcher très beau visuellement. Sa qualité première est de rendre justice aux deux protagonistes de la série, torturés, brisés, marginalisés, et impuissants.
MAIS son énorme défaut est de ne pas du tout rendre justice à l'Univers X-Files, à tout ce qu'il pouvait avoir de fascinant, d'hypnotique... et de fondateur

X Files Regeneration :

Torturés , brisés , marginalisés et impuissants mais ne l'ont ' ils pas toujours été depuis le départ ? je pense tout simplement que Régénération était le combat de trop pour Carter et qu'il aurait du en rester là et je ne suis pas du tout certain que si ce film n'avait pas été un stand alone il aurait mieux fait. Si tu mets de côté l'historique de Scully & Mulder à ce moment là de leur histoire, Régénération aurait parfaitement eu sa place comme 1 épisode lambda de la série. L'erreur est d'en avoir voulu faire un long métrage même si on retrouve l'atmosphère inquiétante et poisseuse de la grande époque avec des paysages enneigés magnifiques qui apportent à la fois inquiétude et beauté à l'ensemble. Sur ce point de vu là on retrouve le Carter de la grande époque. Les principales erreurs résident selon moi { et en toute modestie } : 

¤ Une histoire sans grand intérêt avec une sensation de déjà vu dans les séries

¤ Un film stand alone qui n'apporte rien à l'édifice X Files

¤ Un prêtre pédophile en recherche de rédemption... bon pas très originale et encore un médium... sad0018.gif

¤ Une volonté vaine et qui m'a rendu triste pour Carter de faire du X Files sans plus vraiment y arriver avec les armes qu'il possédait à la grande époque. La magie s'en est allée...

yrad a écrit :

MAIS son énorme défaut est de ne pas du tout rendre justice à l'Univers X-Files, à tout ce qu'il pouvait avoir de fascinant, d'hypnotique

C'est cette volonté vaine et un peu triste dont je parle juste au dessus...

Pour en revenir à Mulder et Scully dans ce film j'ai eu un étrange sentiment. J'avais l'impression que tout à coup que les personnalités de  Duchovny/Mulder et Anderson/Scully se mélangeaient ; tu sais tout autant que moi Yrad que nos deux protagonistes ont acceptés de faire ce film pour des raisons purement financières et que la réalité rejoignait la fiction dans le film et qu'ils n' y croyaient pas vraiment... Si c'est un coup de Carter alors chapeau mais je n'y crois pas un seul instant ! happy0015.gif

Ce film est une épitaphe qui aurait pu être de meilleure facture mais je n'en veux pas à Carter qui nous aura ébloui avec ses 9 saisons. I believe encore en lui !

Dernière modification par KIRK (26-11-2011 16:52:42)


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#18 27-11-2011 01:55:40

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

KIRK a écrit :

X Files Regeneration :

Torturés , brisés , marginalisés et impuissants mais ne l'ont ' ils pas toujours été depuis le départ ?

Pas à ce point ! Et Scully ne l'était pas du tout au départ. C'est en se faisant "convertir" par Mulder qu'elle a progressivement fini par partager son infortune.
Jusqu'à la fin de la saison 9, Mulder et Scully ont tant bien que mal réussi à rester dans le système, bien qu'en marge et sans pouvoir.
Mais dans I Want To Believe, ils en ont été carrément exclus !
C'est en quelque sorte l'aboutissement de l'anti-parcours initiatique campbellien. COOL

KIRK a écrit :

je pense tout simplement que Régénération était le combat de trop pour Carter et qu'il aurait du en rester là

Je suis bien d'accord. La meilleure façon de préserver le mythe était de ne pas tenter de le ressusciter, notamment pour éviter toute comparaison malheureuse et déplacée..

KIRK a écrit :

le mettre en conurrence et je ne suis pas du tout certain que si ce film n'avait pas été un stand alone il aurait mieux fait.

Bien entendu, impossible de le garantir à l'avance. Seulement lorsqu'on déterre un univers clos (et bien clos) depuis six ans, il faut vraiment que le jeu en vaille la chandelle, et donc que le film apporte une contribution essentielle à l'ensemble dudit univers (révélations, révisionnisme, réinterprétation, nouveau souffle...). Il faut aussi et surtout que le film en question soit un véritable ambassadeur, qu'il saisisse tout ce que cet univers pouvait avoir d'inhérent, d'unique, et d'exclusif.

KIRK a écrit :

Si tu mets de côté l'historique de Scully & Mulder à ce moment là de leur histoire, Régénération aurait parfaitement eu sa place comme 1 épisode lambda de la série. L'erreur est d'en avoir voulu faire un long métrage

Oui, la partie "policière" de l'histoire de méritait pas davantage qu'un épisode de série (et pas le meilleur). C'est d'ailleurs exactement le même problème que pour le film ST Insurrection.

KIRK a écrit :

même si on retrouve l'atmosphère inquiétante et poisseuse de la grande époque avec des paysages enneigés magnifiques qui apportent à la fois inquiétude et beauté à l'ensemble. Sur ce point de vu là on retrouve le Carter de la grande époque.

Dans la forme, entièrement d'accord (la superbe HD en plus).
Mais dans le fond, on en très loin de la "grande époque"...

KIRK a écrit :

Les principales erreurs résident selon moi { et en toute modestie } :

¤ Une histoire sans grand intérêt avec une sensation de déjà vu dans les séries

Exact.

KIRK a écrit :

¤ Un film stand alone qui n'apporte rien à l'édifice X Files

C'est ce que j'ai déploré moi-même. Et c'est bien le plus gros défaut du film !

KIRK a écrit :

¤ Un prêtre pédophile en recherche de rédemption... bon pas très originale et encore un médium... http://serve.mysmiley.net/sad/sad0018.gif

Qu'il s'agisse d'un prêtre est un détail (juste un écho de l'actualité). Mais le thème du pédophile en quête de repentance est un des (seuls) points que j'ai trouvé vraiment audacieux et intéressant dans la "composante polar" du scénario d'I Want To Believe. Car c'est politiquement incorrect (surtout dans le pays des puritains) tant cette criminalité-là est infamante. Or le film aura donné un visage, et même une humanité, une conscience, ainsi que de très belles lignes de dialogues à ceux que l'on préfère habituellement ne pas montrer de près ni regarder en face !

KIRK a écrit :

¤ Une volonté vaine et qui m'a rendu triste pour Carter de faire du X Files sans plus vraiment y arriver avec les armes qu'il possédait à la grande époque. La magie s'en est allée...

Oui, mais je crois que c'est juste en raison de l'histoire, du scénario qui n'offrait pas matière à une résurrection. Parce que la maestria de la mise en scène, la rentabilisation du (faible) budget, et l'ambiance étaient 100% au rendez-vous !
Ce qui confirme ce que je ne cesse de répéter ici et ailleurs : le scénario représente le perpétuel facteur limitant du cinéma (et a fortiori des séries TV) ! Il n'est pas possible de faire un grand film, un film "magique", si le scénario n'est pas à la hauteur. Même en étant le plus grand des réalisateurs.

KIRK a écrit :

Pour en revenir à Mulder et Scully dans ce film j'ai eu un étrange sentiment. J'avais l'impression que tout à coup que les personnalités de  Duchovny/Mulder et Anderson/Scully se mélangeaient ; tu sais tout autant que moi Yrad que nos deux protagonistes ont acceptés de faire ce film pour des raisons purement financières et que la réalité rejoignait la fiction dans le film et qu'ils n' y croyaient pas vraiment... Si c'est un coup de Carter alors chapeau mais je n'y crois pas un seul instant ! http://serve.mysmiley.net/happy/happy0015.gif

J'ai eu le même sentiment, mais son analyse demeure incertaine... 
Il est fort possible que David Duchovny et Gillian Anderson aient eu des difficultés à renouer avec leurs rôles respectifs six ans après (trop d'interprétations différentes durant ce laps de temps, ou simplement des personnages dans lesquels ils ne croyaient plus). Mais ayant été "davantage eux-mêmes" que dans la série, et ayant pris de la bouteille, les acteurs ont conféré à leur personnage une authenticité humaine inattendue, celle du temps qui passe et des cicatrices indélébiles.
Donc en terme d'interprétation, le miracle a bien eu lieu. Mais il est en effet peut-être involontaire, ou du moins incident.

Duchovny et Anderson auront beau clamer le contraire par vanité (et par contrainte professionnelle), Mulder et Scully resteront les rôles de leur vie. 

KIRK a écrit :

Ce film est une épitaphe qui aurait pu être de meilleure facture mais je n'en veux pas à Carter qui nous aura ébloui avec ses 9 saisons. I believe encore en lui !

Idem.
Pas plus que je n'en veux à Michael Piller pour ST Insurrection ni à Rick Berman pour ST Nemesis. Ce qui n'est d'ailleurs pas difficile quant à ce dernier film, car je l'aime vraiment.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#19 27-11-2011 02:16:56

scorpius
Nowhere Man

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Je dois dire que si bien sur le fait que le film n'aborde pas la mythologie ( notament sur la vraie nature de William )est dommage !
Au premier visionnage ( tout comme Yrad, je peux étre fier d'avoir soutenu le film, l'ayant vu au cinema à trois reprises )
ça ne m'a pas vraiment déranger...quelque part, je le vois comme un trés bel adieux à Mulder & Scully !

Dernière modification par scorpius (27-11-2011 02:18:55)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#20 06-12-2011 13:51:30

mypreciousnico
_________

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

J'attaque doucement le visionnage smile

J'ai vu 5 épisodes pour le moment, c'est très prometteur, surtout en termes d'ambiance. Le pilote est excellent !

A suivre...

Hors ligne

#21 06-12-2011 22:52:33

KIRK
vétéran

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

mypreciousnico a écrit :

J'attaque doucement le visionnage smile

J'ai vu 5 épisodes pour le moment, c'est très prometteur, surtout en termes d'ambiance. Le pilote est excellent !

A suivre...

Tu vas apprécier de plus en plus j'en suis certain et tu n'es qu'au tout début d'une fabuleuse aventure au niveau ambiance, rebondissements et qualités scénaristiques ... I want to bielieve smile


37663528102_1b2f172d76_m.jpg
TNG crew face à Discovery...

Hors ligne

#22 06-12-2011 23:13:30

mypreciousnico
_________

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Ouais c'est vraiment sympa pour le moment, en termes d'ambiance notamment, c'est assez unique. Y'a une zik super anxiogène avec ses nappes de clavier hypnotiques. C’est assez saoulant au départ, mais on s'y fait et ça participe bien de l’identité de la série.

Je viens de visionner l'épisode 8 "Ice", qui m'a particulièrement frappé. Une enquête au sein d'un station arctique. Le huis clos est incroyablement éfficace, le scénario et le suspens redoutables. C’est le premier épisode qui me scotch à ce point. J'y ai vu un hommage à "The Thing" (pour le décors arctique bien entendu, mais surtout pour la suspicion et la paranoïa au sein de l'équipe) et des Goa'uld avant l'heure smile

Hors ligne

#23 06-12-2011 23:48:04

scorpius
Nowhere Man

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

Il est vrai que pour une série "grand public" The X-Files a un nombres incroyables d'épisodes flirtant avec l'horreur, notament graçe à un
duo de scénaristes fabuleux : Glen Morgan & James Wong ( également à l'oeuvre sur millénium ) ils auront aussi écrits la plus belle
histoire "ever"sur la réincarnation, le sublime : "Le pré ou je suis mort" 4x05, avec un Duchovny extraordinaire !

Dernière modification par scorpius (06-12-2011 23:49:47)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#24 07-12-2011 21:57:30

yrad
admin

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

mypreciousnico a écrit :

J'attaque doucement le visionnage smile

J'ai vu 5 épisodes pour le moment, c'est très prometteur, surtout en termes d'ambiance. Le pilote est excellent !

A suivre...

mypreciousnico a écrit :

Ouais c'est vraiment sympa pour le moment, en termes d'ambiance notamment, c'est assez unique. Y'a une zik super anxiogène avec ses nappes de clavier hypnotiques. C’est assez saoulant au départ, mais on s'y fait et ça participe bien de l’identité de la série.

Je viens de visionner l'épisode 8 "Ice", qui m'a particulièrement frappé. Une enquête au sein d'un station arctique. Le huis clos est incroyablement éfficace, le scénario et le suspens redoutables. C’est le premier épisode qui me scotch à ce point. J'y ai vu un hommage à "The Thing" (pour le décors arctique bien entendu, mais surtout pour la suspicion et la paranoïa au sein de l'équipe) et des Goa'uld avant l'heure smile

Heureux que tu adhères d'emblée, Mypreciousnico. smile
Il y a beaucoup de remarquables épisodes dans cette première saison !
TXF 01x01 Pilot, TXF 01x02 Deep Throat, TXF 01x04 Conduit, TXF 01x08 Ice, TXF 01x09 Space, TXF 01x10 Fallen Angel, TXF 01x13 Beyond The Sea, TXF 01x14 Gender Bender, TXF 01x17 E.B.E., TXF 01x20 Darkness Falls, TXF 01x24 The Erlenmeyer Flask, et TXF 02x01 Little Green Men m'ont énormément marqué...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#25 07-12-2011 22:19:44

mypreciousnico
_________

Re : The X Files & ses deux spin-off : l'univers le plus fantasmatique !

yrad a écrit :

Heureux que tu adhères d'emblée, Mypreciousnico. smile

Oui, et j'adhère de plus en plus à mesure que j'avance dans cette saison 1 smile
A ce demander pourquoi je ne l'ai pas découverte plus tôt cette série...

yrad a écrit :

Il y a beaucoup de remarquables épisodes dans cette première saison !
TXF 01x01 Pilot, TXF 01x02 Deep Throat, TXF 01x04 Conduit, TXF 01x08 Ice, TXF 01x09 Space, TXF 01x10 Fallen Angel, TXF 01x13 Beyond The Sea, TXF 01x14 Gender Bender, TXF 01x17 E.B.E., TXF 01x20 Darkness Falls, TXF 01x24 The Erlenmeyer Flask, et TXF 02x01 Little Green Men m'ont énormément marqué...

Au moment ou j'écris, je viens d'attaquer l'épisode 13 "Beyond The Sea", un vrai plaisir de retrouver Don S. Davis smile

Pour les épisodes qui précèdent celui la, je suis assez d'accord avec toi, ils sont excellents. j'ai un peu moins aimé "Space" peut-être...

Dernière modification par mypreciousnico (07-12-2011 22:20:38)

Hors ligne

Pied de page des forums