ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#126 21-08-2020 12:29:58

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Cela sent le reboot général de l’univers.
Si le Batman de Patinson ne fonctionne pas bien et que le Batman Affleck est très apprécié, à voir ce que cela donnera...
Je pense que DC a fait une erreur avec ce Batman. Il marchera peut être. Ou bien sa proximité dans le temps amènera une comparaison avec origins. Et cela peut jouer contre lui.
Il aurait mieux valu montrer un Batman Affleck et un Robin Pattinson, avec Pattinson qui prend le relai de Batman.

Hors ligne

#127 21-08-2020 12:55:18

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

L'idée du multivers avec Flash qui les relie ça me va bien.
Les films DC sont très hétérogènes et principalement les films Batman.
A voir ce qui seront reliés... On parle du green lantern de Reynolds en cameo avec le vrai Justice League de l'année prochaine.
Et un énième Batman.... Franchement je ne vois pas l'intérêt sauf s'il est en relation avec le DCEU. (qui est un sacré bordel)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#128 22-08-2020 17:41:01

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

dl500 a écrit :

Et un énième Batman.... Franchement je ne vois pas l'intérêt sauf s'il est en relation avec le DCEU. (qui est un sacré bordel)

En dépit du fait qu'on approche de la dizaine de films mettant en scène Batman, certains aspects du personnage et de son univers restent relativement vierges. Avec ce nouveau film, Matt Reeves va ainsi mettre l'accent sur le fait que Batman est un détective. Qu'il est censé être le plus grand détective du monde, hors ça ne ressort presque jamais des films (c'est même carrément inexistant).

Avoir le Riddler comme méchant va dans ce sens, il est une menace plus intellectuelle que physique.

Puis Matt Reeves est un excellent réalisateur et pour l'instant je trouve qu'il fait des choix très intéressants. Le fait de tourner en europe par exemple, d'utiliser l'architecture européenne pour créer Gotham. C'est un truc que j'ai détesté chez Nolan, Gotham est juste une ville américaine générique, elle n'a aucune identité qui lui soit propre. Là, on va avoir une Gotham qui exploite l'architecture Victorienne de Glasgow, avec évidemment des petites touches américaines ça et là. Ca devrait permettre de créer un environnement "réaliste" (ce ne sera pas la mégalopole gothique de Burton ou celle art-déco de Schumacher) mais ça aura un vrai cachet (j'espère du moins).

Robert Pattinson est le meilleur acteur à endosser le costume depuis Val Kilmer, j'aime bien Bale et plus encore Affleck, mais Pattison est un monstre. On nous promet que le film va plonger en profondeur dans les psychoses du personnage (seul Batman Forever a tenté - maladroitement - d'aller sur ce terrain). J'ai tellement hâte de voir Pattison jouer cela.

Justement le casting est quand même fou eek Colin Farrell en Pingouin, Paul Dano en Riddler (2 personnages dont les incarnations cinés précédentes étaient très éloignées des comics) Jeffrey Wright en Gordon, Andy Serkis en Alfred (tu sais déjà que le rôle d'Alfred sera bien plus actif). Sans oublier Zoë Kravitz en Catwoman, ça fait du beau monde...

Y a quand même pas mal de points d'intérêts, amha.

Dernière modification par scorpius (22-08-2020 21:46:05)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#129 22-08-2020 18:29:58

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Mais cela reste une énième version de Bruce Wayne.
Au cinéma, il n’a jamais été question d’aborder d’autres Batman.
Alors que c’est le moment.
En 30 ans, il y a eu 4 séries de films et 6 acteurs.
Et le plus crédible de tous physiquement étant Affleck.
Il y avait donc de quoi faire bien plus avec Affleck.
Avec lui on pouvait:
- faire l’arc de Bane ( bon pas avec lui car déjà fait, merci Rise d’avoir sabordé le tout) avec un Bruce physiquement hors jeu et donc installer Dick Grayson
- amener une histoire avec Damian
- adapter l’arc de la confrérie des hiboux

Dans toutes ces histoires, il y avait de quoi amener Pattinson pour en faire un successeur de Batman. Et mettre Bruce Wayne ailleurs ( au cimetière, gardien du puit de Lazarre).
Tout ce que Reeves veut faire était adaptable avec ces histoires.

Manifestement, le studio avait décidé de dégager Affleck. Et Reeves et Pattinson sont arrivés. Les mêmes qui ont décidé de massacrer Justice League ( le Snyder Cut est peut être un mauvais film mais le film actuel est d’une incroyable nullité).
Ce Batman me semble de plus en plus comme un projet lancé par des dirigeants qui sont actuellement remis en cause.
Mais hélas, il est trop tard pour revenir en arrière.

Puis ce film part mal selon moi. Trop de personnages nouveaux. J’ai plus l’impression d’une histoire d’animation ou de comic qu’un film. Car autant de nouveau personnage, à amener en un film, c’est peu conseillé. Nolan avait fait un bon choix avec maximum deux. Begins est correct ( l’épouvantail est un peu rajouté artificiellement mais bon), TDK parfait (Double face bien présenté et le Joker laissé dans des origines ambiguës), et Rise comme d’hab se plante (Bane expédié, Catwoman survolée et Talia raté, oui 3 c’est trop).
Là on a Catwoman, le Sphinx, le pingouin. Tout en devant introduire un nouvelle incarnation de Batman, Alfred, Gordon.
Le choix semble de parler aux fans, amateurs etc et non de construire pas à pas un nouvel univers avec le spectateur.

Pattinson, pour moi, ne correspond pas à Batman. Il sera sûrement très bon. Le film sera certainement bon. Mais cela ne veut pas dire que l’on aura une dynamique de créer.
Perso, je dirai que le film aura un succès mais moindre que l’on pourrait l’espérer. Je pense qu’il fera moins qu’Aquaman.

Hors ligne

#130 22-08-2020 19:12:01

dl500
TOS Forever

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Je n'irai pas voir ce film. J'attends de voir ce qui est prévu avec le DCEU.
Il y a une émission en cours sur YouTube sur le sujet.
Affleck reprend du service dans The Flash... On va certainement avoir un rétro pédalage avec certains films et si ce film est hors continuité comme Joker... Je ne suis pas intéressé.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#131 22-08-2020 20:24:05

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

The Batman ne fait pas partie de la continuité du DCEU. Alors, ça a pu changer depuis (j'en doute) mais lorsque Reeves a pitché son projet à la Warner, il a pitché une trilogie qui se situe dans sa propre continuité. Je trouve ça dommage de balayer cette proposition juste parce qu'elle ne fait pas partie de la continuité extrêmement bancale du DCEU...

Affleck dans Flashpoint à priori n'aura (malheureusement) qu'un simple caméo. En gros il est là au début du film et lorsque Barry voyage dans le temps pour tenter d'empêcher l'assassinat de sa mère il se retrouve dans une continuité ou Keaton est Batman, un Batman âgé sur le déclin, peut être à la retraite. On pourrait imaginer que Barry en tentant de restaurer la continuité "provoque" la création du Batman de Pattinson, l'intégrant au DCEU. Je n'y crois pas, The Batman doit sortir en 2021, le personnage, son univers sera donc établi un an minimum avant la sortie de Flashpoint.

Nan, soit Flashpoint finit avec un retour d'Affleck, soit Keaton devient le Batman du DCEU et on part sur un arc à la Batman Beyond. Quoi qu'il en soit, la trilogie de Reeves continuera d'exister de son côté.

@Matou : En fait Affleck a choisit de quitter le rôle, il est certain que le bordel autours de Justice League n'a pas du le motiver, mais à l'époque il était en plein divorce, son alcoolisme s'était agravé et physiquement il était donc pas au mieux (on l'a vu avec les reshoots de JL) ainsi que mentalement. Il a dit lui-même que si il n'avait pas abandonné le rôle à l'époque il en serait peut être mort... Aujourd'hui, il est "clean" et il fréquente Ana de Armas ( rien que ça mdr ).

J'espère qu'il reviendra à plein temps, ne serait-ce que parce qu'effectivement il était le Batman parfait pour avoir à l'écran une vraie Bat-family. Damian en Robin, Tim en Red Robin, Dick en Nightwing, etc. Pas dans le même film, mais y avait moyen de développer un véritable univers autours de Gotham, avec pas mal de spin-off.

Maintenant, concernant The Batman. Ca aurait été une tragédie de reléguer Pattinson au rôle d'un successeur de Bruce. Il est l'acteur parfait pour retranscrire l'instabilité mentale du personnage, son intensité, sa nature effrayante. Un truc qui appartient à Bruce et qui manque à ses héritiers. Quand au film en lui-même, il est un peu tôt pour juger, mais je ne pense pas qu'il soit surchargé. Farrell a dit par exemple qu'il avait un temps de présence à l'écran limité, je pense qu'on verra le Pingouin prendre le contrôle de la pègre de Gotham au fil de la trilogie. Quand à Catwoman, elle est le seul personnage féminin central du film. Barbara ayant un rôle plus secondaire.

Bref, t'as Batman et Alfred d'un côté, Catwoman/Selina pour la partie romantique, le Riddler en méchant principal, avec le Pingouin dans l'ombre et les Gordon père et fille. Ca me parait très équilibré.

Dernière modification par scorpius (22-08-2020 21:45:44)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#132 22-08-2020 23:44:55

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Quand tu as un tel avantage avec Affleck, tu dois le garder. Tu vois maintenant alors que l’on peut tourner Batman, il est parfaitement capable de le tourner.
Tout dépend donc de la vision que tu as.
Pour Pattinson, c’est un manque de carrure physique.
Et si Batman depuis 30 ans, est ce personnage torturé, ce n’est pas la seule vision du personnage. C’est que notre époque a voulu rendre ainsi ce héros.
Dans un autre optique, un film comme tu le décris avec D’ici et Damian peut montrer les autres facettes de Bruce. Car bon Dick a aussi une perte de ses parents pas super choucard et Damian, son enfance euh qu’elle est enfance déjà?  Dans les deux cas Pattinson aurait été parfait.

Donc je pense que ce projet arrive trop tard. Si Affleck n’avait pas été Batman cela aurait pu se tenter. Même si Begins.
Il se peut d’ailleurs que ce que je dis soit dans un tiroir, prêt à servir si ce Batman est une déception (ce que je crois).

Hors ligne

#133 23-08-2020 04:21:18

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

https://www.youtube.com/watch?v=mpwVhGT ? =emb_title

Perso, c'est absolument tout ce que j'attendais du film : ambiance sombre et poisseuse, le costume déchire et Pattinson en impose sans être un tank. Il est de loin le Batman le plus intimidant qu'on a vu à l'écran (puis cette brutalité, je les ai sentis passer les coups de poings dans la gueule qu'il envoie eek) !

Ca va tout déchirer!

Le film se déroule alors que Bruce est Batman depuis 2 années, Reeves confirme une trilogie et ça se situe bel et bien dans une continuité séparée du DCEU. Le film aura un axe politique assez fort, avec Bruce/Batman qui est amené à découvrir un secret liant l'histoire des Wayne et celle de Gotham.

Au passage, DC/Warner a confirmé que d'autre projets hors continuité à l'image de Joker ou de cette trilogie allaient voir le jour.

Dernière modification par scorpius (23-08-2020 05:18:22)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#134 23-08-2020 12:42:35

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

matou a écrit :

Quand tu as un tel avantage avec Affleck, tu dois le garder. Tu vois maintenant alors que l’on peut tourner Batman, il est parfaitement capable de le tourner.
Tout dépend donc de la vision que tu as.

De toute façon, la "vision" de Snyder pour Affleck était qu'il n'ait pas de Bat-Family. Le Robin mort de BvS était Dick (tué par le Joker de Leto) et il serait resté mort, il n'aurait pas hérité de l'arc de de Jason ou quoi que ce soit du genre. Snyder avait bien prévu d'avoir un Robin, ou plutôt une Robin. En effet, il aurait introduit la version DCEU de Carrie Kelley (logique, vu l'obsession de Snyder pour TDKR ).

Vu le destin prévu pour le Batman d'Affleck (mort sacrificielle face à Darkseid), Carrie aurait été sa seule héritière. J'imagine qu'elle serait devenue Batgirl ou un truc du genre après la mort de Bruce... Plutôt une bonne chose donc que Affleck ait pris ses distances pour se reconstruire. Le Snyder Cut/Flashpoint sera soit un moyen de tourner la page de son Batman pour le DCEU ou de le réintroduire en grande pompe, tandis qu'on à côté, on a Pattinson dirigé par Reeves.

Batman revient de loin, mais en ce qui le concerne, là, on est dans la meilleure des timelines mdr

sx7isf1rl5d11.jpg


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#135 23-08-2020 12:55:40

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Oui donc Snyder est donc bien à côté de la plaque...

Hors ligne

#136 24-08-2020 11:19:58

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Colin Farrell en Pingouin, absolument bluffant !

euwfb5bh2si51.jpg

Il n'a pas encore son monocle...

Dernière modification par scorpius (24-08-2020 11:25:06)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#137 24-08-2020 11:56:30

mypreciousnico
Who ?

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Je dois avouer que je partage assez l'enthousiasme de Scorpius, à mon plus grand étonnement. Elle me botte grave cette BA, Pattinson a l'air monstrueux.
Même le délire multivers DC à venir me fait hausser le sourcil, ça pourrait être cool, j’attends de voir. J'ai été tellement échaudé par ce DCEU tout pourri.

Hors ligne

#138 24-08-2020 12:37:15

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

mypreciousnico a écrit :

Je dois avouer que je partage assez l'enthousiasme de Scorpius, à mon plus grand étonnement. Elle me botte grave cette BA, Pattinson a l'air monstrueux.

joy

Presque de quoi te pardonner ton hérésie concernant Kristen Stewart (presque).


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#139 24-08-2020 12:50:00

Prelogic
Legaliste

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Moi je pense que je vais passer mon tour. Je ne sais pas si c'est l'acteur en lui-même que je trouve transparent de manière générale, ou si c'est l'épuisement induit par l'exploitation du Batmanverse dans tous les sens, mais j'en ai un peu assez. J'attendrai la VOD éventuellement.

J'ai regardé récemment Batman Returns sur une chaîne du cable... Putain quelle ambiance graphique... Cette incarnation cauchemardesque qui frole l'hystérie.. Que peut-on souhaiter de mieux ?

Dernière modification par Prelogic (24-08-2020 12:51:02)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#140 24-08-2020 14:22:44

Oberon
Section 31

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Je rejoins le camp de Matou et Prelogic. On a même plus le temps entre les itérations pour que le personnage de Batman nous manque. En 30 ans, une dizaine de films, 5 acteurs dans le rôle titre, franchement, j'ai atteint mon niveau de saturation.
Si au moins on se souciait de passer le flambeau, d'oser poursuivre Batman sans Bruce Wayne. Je n'ai jamais été spécialement fan des Robin, mais au point où nous en sommes, qu'un d'entre eux devienne le chevalier noir aurait au moins le mérite d'apporter du renouveau, une nouvelle perspective sur la mythologie.
Et puis Pattinson, indépendamment de son jeu, me fais plus penser à Dick (ou Jason dans son côté cinglé) que Bruce, que ce soit dans les traits ou la carrure.
Bref, pas de hype pour moi, mais une lassitude devant l'absence évidente de prise de risque...


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#141 24-08-2020 15:34:15

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Oberon a écrit :

noir aurait au moins le mérite d'apporter du renouveau, une nouvelle perspective sur la mythologie.
Et puis Pattinson, indépendamment de son jeu, me fais plus penser à Dick (ou Jason dans son côté cinglé) que Bruce, que ce soit dans les traits ou la carrure.

Ca, j'avoue que je ne comprends pas. Le gars fait 1m85 (seuls West et forcément Affleck sont plus grands) il est bien plus "carré" que Bale, Clooney ou Kilmer (Keaton n'en parlons pas). Il a une putain de machoire, t'as l'impression qu'elle a été dessinée par Bob Kane en personne.

Je comprends tout à fait qu'on ne soit pas intéressé par le film, qu'on puisse saturer (après les déceptions Nolan et Snyder, moi, je suis affamé) mais voir Dick ou Tim chez Robert Pattinson, ouaip, je comprends pas trop...


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#142 24-08-2020 16:37:34

Oberon
Section 31

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Bale avait ce côté rentré dans son jeu qui correspondait au personnage. Du reste, il était physiquement monstrueux, grâce au fameux régime actor studio de 3 boeufs par jour. Je ne retrouve pas cette dimension physique dans Pattinson, et son jeu beaucoup plus extériorisé n'aide pas, pas plus que ces traits de visage trop graciles. Quand je le regarde, je vois un successeur, pas un fondateur.
Maintenant, si on est honnête, tous les Bruce des années 90 étaient des choix litigieux. Keaton ne jouait pas dans son registre, Clooney dans l'un de ses plus mauvais rôle, et Kilmer, s'il collait un peu mieux, ne pouvait pas faire des miracles dans un film aussi ridicule. En revanche, Afleck a réussi à passer après Bale et à tenir la route, le tout avec une narration lamentable. Respect.
J'ai de nombreux reproches envers Nolan et sa trilogie, mais je lui rend une chose: il fait le boulot en directeur de casting.
Bale collait très bien, Eckhart était parfait, et Ledger inoubliable.
Ici, je vois plusieurs idées douteuses. Farrel en pingouin et Serkis en Alfred? Et personne ne s'est dit que ce serait plus pertinent et en adéquation avec leurs points forts de switcher ça? Serkis est imbattable dans les fous de pouvoirs, et Farrel (dont j'admire le registre) n'est jamais aussi puissant que dans la réserve et la distance. Ça rappelle pas un certain majordome?
Donc oui, pour moi, il y a certains choix de casting étranges. Après, ce sont tous des acteurs de haute volée, et je ne doute pas qu'ils feront du très bon travail. Mais j'ai la conviction (qui peut être erronée, soyons clairs sur ce point) qu'ils pourraient être hallucinant si des choix plus pertinents avaient été fait. Afleck dans son dernier Batman, mourrant dans le film et introduisant son successeur Pattinson, le tout sous le regard bienveillant mais endeuillé de Farell en entendant le rire extatique de Serkis en arrière champ, ça me vendrait tout de suite plus de rêve.
Comme quoi, ça se joue parfois à peu de choses...

Mais bon, c'est peut-être moi qui suit à côté de la plaque...

Dernière modification par Oberon (24-08-2020 16:38:58)


"No beast so fierce but know some touch of pity. But i know none, and therefore am no beast."
Richard 3

Hors ligne

#143 24-08-2020 16:38:00

Prelogic
Legaliste

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Tu peux avoir un physique de cacheur et avoir tout de même une tête de gringalet. D’ailleurs le simple fait d’avoir engagé Taylor Lautner à l’époque de Twilight n’était pas un choix anodin : Stewart se devait de choisir entre le poète maudit anorexique et le capitaine de l’équipe local de football dopé comme une vache aux hormones mdrno Mais bref, on ne va pas juger cette énième variation autour du même thème sur le physique de l’acteur principal. Par contre, autant refiler les clés de la culture populaire à un algorithme, au point où nous en sommes…

Bruce Wayne est un avatar d’Howard Hugues, ces grandes fortunes maudites qui regardent le monde s’écrouler du haut de leur penthouse – et qui contribuent souvent à la chute de ce monde qu’ils prétendent pourtant protéger, en sombrant dans le même temps dans une forme de psychose névrotique. Froncer les sourcils et se mettre du feutre de camouflage sous les yeux, même quand on s’appelle Robert Pattinson, n’y changera rien. Je crois que tout a déjà été dit sur ce personnage. Il me semblerait plus raisonnable de faire une longue pause, avant d’accueillir une nouvelle vague de réalisateurs créatifs. Regarder le monde tel qu’il est, et adapter les tourments du personnage en conséquence.

Si je veux regarder une série judiciaire ou une série TV friquée, bah je vais sur les chaînes du groupe TF1, Disney + ou Netflix quoi…

Dernière modification par Prelogic (24-08-2020 16:39:39)


*Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises - WB Yeats
tumblr_oespwkTTIV1uurkb7o3_250.gif

Hors ligne

#144 24-08-2020 17:55:48

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Prelogic a écrit :

Bruce Wayne est un avatar d’Howard Hugues, ces grandes fortunes maudites qui regardent le monde s’écrouler du haut de leur penthouse – et qui contribuent souvent à la chute de ce monde qu’ils prétendent pourtant protéger, en sombrant dans le même temps dans une forme de psychose névrotique. Froncer les sourcils et se mettre du feutre de camouflage sous les yeux, même quand on s’appelle Robert Pattinson, n’y changera rien. Je crois que tout a déjà été dit sur ce personnage. Il me semblerait plus raisonnable de faire une longue pause, avant d’accueillir une nouvelle vague de réalisateurs créatifs. Regarder le monde tel qu’il est, et adapter les tourments du personnage en conséquence.

Ah parce que Matt Reeves n'est pas un réalisateur créatif ? Rappellons que le mec il débute chez Bad Robots avec le lamentable Cloverfield, c'est quand même une trajectoire pour en arriver à la Planète des Singes et à Batman peu commune. Et affirmer que tout a été dit sur le personnage est un non sens total, cette bande annonce, ne serait-que son emphase sur le detective, le fait que Batman travaille une scène de crime, qu'il collabore avec Gordon pour résoudre un meurtre, on a jamais réellement vu ça (mis à part une scène ou deux).

Reeves évoque également que l'une de ses influences principales était "Batman : Ego" une histoire ou après le suicide d'un criminel, la psychée de Batman vole en éclat et il remet en cause son utilisation de la violence. Là-aussi une chose qu'on a pas vraiment exploré. Que ce soit avec Nolan ou Snyder on était dans des extrêmes. Chez Nolan, son Batman est incorruptible, sa moralité parfaitement définie (en principe du moins) dès qu'il devient Batman. C'est d'ailleurs tout le sujet de The Dark Knight, il est tellement incorruptible et intransigeant y compris face à un homme comme le Joker qui remet en cause sa vision très définie de la criminalité qu'il finit par devoir endosser (de façon un peu artificielle) les crimes du monstre créé par le Joker. Inutile de revenir sur l'autre extrême qu'est le Batman d'Affleck...

Tout ça pour dire qu'il est évident que le Batman de Pattinson joue dans une autre catégorie, beaucoup plus conflictuelle (réduire ça à du froncement de sourcils et au camouflage sous les yeux, franchement Prélo' je suis déçu mdr ).

On peut aussi évoquer la dimension politique qui reste assez vierge et que Reeves promet d'approfondir (le philanthropisme de Bruce ayant souvent de profondes répercussions politiques, entre autre).

@Oberon, ben comme quoi. Tu vois personnellement, je ne trouve pas Bale impressionnant pour un sous. Physiquement parlant, je veux dire. Il n'est pas intimidant, il "n'habite" pas son costume, mais ce n'est pas un problème puisque c'est assumé et ça fait partie de la construction du personnage. Chez Nolan il est avant tout un ninja high-tech. même son visage, il n'a rien de Bruce Wayne, on est même plus proche du Joker laugh

Ca n'enlève rien au fait qu'il est très bon, évidemment.

Dernière modification par scorpius (24-08-2020 17:58:11)


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#145 24-08-2020 20:42:35

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

Le problème c’est que dans les BD depuis les années 80, on rend Batman de plus en plus derangé ou on lui colle des trauma.
C’est cette évolution là qu’il faut battre en brèche si on veut vraiment être précurseur de ce que le public va aimer.
La psychose et autre c’est fini. 30 ans qu’on en bouffe et on a fait le tour. Le moment est à la révolte.

Un Batman bien plus affirmé moralement, un héros, je pense que le changement doit être là.
Keaton était perturbé, Kilmer était dérangé, Clooney était ailleurs, Bâle était perdu, Affleck était en rage, Pattinson en colère.
Faudra bien en finir.

Bon tu me laisses faire, je te fais un Batman très politique, ayant à affronter une police raciste et des chefs de gangs violents. Un Batman voie du peuple, refusant la corruption qu’elle soit par le racisme ou par la délinquance.
Avec en climax, un black out où Batman rejoint par une horde des quartiers pauvres s’opposent au pillage pour ensuite aller chercher les preuves des crimes racistes couverts par la police.
On soupoudre ça d’un super vilain jouant sur les deux camps.

Ouais, là au moins, on a un truc différent que de se regarder le trauma en boucle tout en allant tataner pour le guérir mais en fait en l’aggravant ainsi.

Hors ligne

#146 24-08-2020 20:44:22

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

En ce qui me concerne, plus Batman a une chauve-souris au plafond et mieux c'est smile


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#147 24-08-2020 21:03:00

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

scorpius a écrit :

En ce qui me concerne, plus Batman a une chauve-souris au plafond et mieux c'est smile

C’est normal, c’est, je pense le Batman qui est celui qui t’a accompagné depuis que tu es né.

Hors ligne

#148 24-08-2020 21:06:07

matou
modérateur

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

aZy8npV_460s.jpg

Hors ligne

#149 26-08-2020 15:45:59

scorpius
Nowhere Man

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

EgNDO5TXgAQPGyS?format=jpg&name=900x900

ucxsdj231bj51.jpg

118474235_3897127483637629_1144247648116601907_o.jpg?_nc_cat=107&_nc_sid=ca434c&_nc_ohc=5HbQmg3PL48AX8QbPio&_nc_ht=scontent.fnyc1-1.fna&oh=a4ec05f02a94de41f8ddbcb987424f19&oe=5F6B8DD8


24099b5f6cfeca61d9eedf46e3fd6d4839f59c8d.gifv

Hors ligne

#150 27-08-2020 09:46:55

Synock
Cuitasses les patatas

Re : Batman : le (premier) super-héros sans super-pouvoir

matou a écrit :

Bon tu me laisses faire, je te fais un Batman très politique, ayant à affronter une police raciste et des chefs de gangs violents. Un Batman voie du peuple, refusant la corruption qu’elle soit par le racisme ou par la délinquance.
Avec en climax, un black out où Batman rejoint par une horde des quartiers pauvres s’opposent au pillage pour ensuite aller chercher les preuves des crimes racistes couverts par la police.
On soupoudre ça d’un super vilain jouant sur les deux camps.

Ouais, là au moins, on a un truc différent que de se regarder le trauma en boucle tout en allant tataner pour le guérir mais en fait en l’aggravant ainsi.

Est-ce que c'est suffisamment intimiste ?
J'ai l'impression, peut être que je me trompe, que l'on est dans une époque où les héros dans les films cherchent à se construire. Pour que les spectateurs et spectatrices puissent s'identifier extrêmement facilement à lui.

Si tu veux, j'ai l'impression que l'on a des films qui ne nous racontent pas pourquoi il faut sauver le monde mais qui nous montre qui et comment on sauve le monde.

Dernière modification par Synock (27-08-2020 09:48:21)


"Two beers or not two beers."

Hors ligne

Pied de page des forums