ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 29-02-2012 21:27:36

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

mypreciousnico a écrit :

Tu aurais un lien éventuellement vers ces discussions ?
Je ne souhaite pas participer mais ça m'intéresse de lire, voir un peu des avis qui changent de l'encensement généralisé autour de ce film, même si je l'ai bien aimé smile

Je préfère éviter car ce n'est guère reluisant. Comme souvent en France, les divergences d'appréciation virent très vite à l'empoignade politique. Or jusqu'à maintenant, le PSTF a eu la chance d'être épargné par cette "exception française"-là...
Ceux qui critiquent et rejettent Intouchables sont réputés (à tort ou à raison selon les cas) être soit d'extrême-gauche (dénonçant - en gros - l'apologie de la servitude dorée), soit d'extrême-droite (dénonçant - en gros - la bienpensance).


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#27 29-02-2012 21:29:18

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

mypreciousnico a écrit :

ha ouais je suis bien d'accord avec ça, il y a mieux à adapter que le Marsupilami roll

Le Marsupilami était une création génialissime sous la plume (1952-1980) de Franquin.
Mais c'est devenu de la sous-sous-merde (aussi bien en BD que sur n'importe quel autre support) depuis que les droits ont été ravis par Marsu Productions en 1987.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#28 29-02-2012 21:30:12

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

mypreciousnico a écrit :

Je ne me souvient plus si j'avais déjà posté ça ici (si c’est le cas, c’est pas grave, je le remet), un article qui analyse le mépris de la SF en France par l’exemple de Star Trek : http://serialogies.free.fr/index.php/20 ? star-trek/

C'est parfois un peu réducteur et je ne suis pas d'accord avec tout, mais ça me parait pas idiot comme analyse...

Laurent a malheureusement fait partie des grands défenseurs de ST 2009, et il a eu du mal à comprendre que le bon accueil dont a bénéficié pour la première fois en France un film estampillé Star Trek tenait au fait que ce n'était tout simplement pas un Star Trek (STINO) !
Mais bon, mis à part ça, nous avons le même avis sur l'imposture de "l'exception française". Et son excellent article a eu le mérite de rétrocéder à Star Trek sa place emblématique : à la fois victime et symbole de la connerie hexagonale.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#29 29-02-2012 21:30:51

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

KIRK a écrit :

Pourquoi tu devrais être navré mypreciousnico ? si tu n'aimes pas tu as le droit de le crier haut et fort n'en déplaise à Dvmy... non mais ! nono smile

Certes oui smile

Dvmy a écrit :

Tu sais en général les gens qui me sont proches sont traités de tacherons: pitof, paul ws anderson, kurt wimmer... Mais bon je connais leurs défauts. Avec moi ça donne une vraie communauté de tâcherons. big_smile

Je n'ai aimé aucun film de Pitof. Le pompom reste quand même Vidock parce qu’en plus d'être mauvais il est désagréable visuellement. Il y a des idées, mais le "joujou numérique" est trop mis en avant et c’est un peu indigeste.

En revanche, j'aime bien le cinoche de Wimmer, en particulier Equilibrium, maladroite mais sympathique adaptation non avouée de Fahrenheit 451, si on enlevait le Kung-Fu et les ralentis post Matrix, ainsi que les gardes à casque de moto(qu'est-ce que ce cliché dans la SF ciné sérieux ?) le film serait parfait smile

Dvmy a écrit :

Paul devrait grandir un peu, et ses ralentis et autres cascades irréalistes depuis quelques années me gonflent. Son dernier film est vraiment mauvais, mais j'aime tous les autres malgré leurs défauts. Et Death Race c'est l'adaptation ultime (mais non officielle) de jeu vidéo. Absolument pas prétentieux, ultra généreux.

J'aime bien aussi le cinéma de Paul WS Anderson, je crois d'ailleurs l'avoir déjà écrit sur le pstfr.
C'est du bon cinéma série B, rien à dire, et certainement pas un cinéaste tâcheron smile

Par contreLes 3 mousquetaires c'était très mauvais oui, visuellement beau, mais absolument raté sur quasiment tout le reste.

Hors ligne

#30 29-02-2012 21:38:56

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Tu aurais un lien éventuellement vers ces discussions ?
Je ne souhaite pas participer mais ça m'intéresse de lire, voir un peu des avis qui changent de l'encensement généralisé autour de ce film, même si je l'ai bien aimé smile

Je préfère éviter car ce n'est guère reluisant. Comme souvent en France, les divergences d'appréciation virent très vite à l'empoignade politique. Or jusqu'à maintenant, le PSTF a eu la chance d'être épargné par cette "exception française"-là...

D'accord je comprend très bien wink

yrad a écrit :

Ceux qui critiquent et rejettent Intouchables sont réputés (à tort ou à raison selon les cas) être soit d'extrême-gauche (dénonçant - en gros - l'apologie de la servitude dorée), soit d'extrême-droite (dénonçant - en gros - la bienpensance).

Il est étrange de conditionner l'amour d'un film uniquement à des raisons d'ordre politique, mais le Français aime la politique smile

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

ha ouais je suis bien d'accord avec ça, il y a mieux à adapter que le Marsupilami roll

Le Marsupilami était une création génialissime sous la plume de Franquin (1952-1980)
Mais c'est devenu de la sous-sous-merde (aussi bien en BD que sur n'importe quel autre support) depuis que les droits ont été ravis par Marsu Productions en 1987.

J'aime beaucoup le Marsupilami, du moins quand il apparaissait dans les aventures de Spirou par Franquin. La série sur le Marsupilami seul m'emballe déjà beaucoup moins, même quand j'étais gamin, mais c’est surtout que ça ne nécessitait pas, à mon sens, une adaptation ciné.
Maintenant, je ne demande qu'a être surpris par Chabat...

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

(...)un article qui analyse le mépris de la SF en France par l’exemple de Star Trek : http://serialogies.free.fr/index.php/20 ? star-trek/

C'est parfois un peu réducteur et je ne suis pas d'accord avec tout, mais ça me parait pas idiot comme analyse...

Laurent a malheureusement fait partie des grands défenseurs de ST 2009, et il a eu du mal à comprendre que le bon accueil dont a bénéficié pour la première fois en France un film estampillé Star Trek tenait au fait que ce n'était tout simplement pas un Star Trek (STINO) !
Mais bon, mis à part ça, nous avons le même avis sur l'imposture de "l'exception française". Et son excellent article a eu le mérite de rétrocéder à Star Trek sa place emblématique : à la fois victime et symbole de la connerie hexagonale.

Je vois que tu est en terrain connu smile

Ça n’est pas tant sa position sur ST2009 qui m'intéresse, mais bien sa réflexion sur la place de Star Trek dans le monde et en France. Quand à sa réflexion sur Télérama, je la partage sans réserves !

Hors ligne

#31 29-02-2012 22:14:16

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

mypreciousnico a écrit :

D'accord je comprend très bien wink

Merci.
Et le PSTF a finalement pas mal de mérite d'avoir conservé l'apolitisme de ses échanges, car nombre de gros posteurs présents et passés (Matou, Dvmy, Kirk... moi-même) sont relativement politisés IRL... et pas forcément dans les mêmes obédiences...

mypreciousnico a écrit :

Il est étrange de conditionner l'amour d'un film uniquement à des raisons d'ordre politique, mais le Français aime la politique smile

Oui, mais en même temps, c'est un signe de raison, de maturité. Soit la capacité à résister aux sirènes de la forme (qualité ciné par ex.) et des sentiments (auxquels la plupart des films font appel quitte à en faire des vecteurs de manipulation)... pour percer à jour les véritables intentions des auteurs/réalisateurs/producteurs.
La politisation d'une lecture n'est pas en soi une mauvaise chose. Ce sont en fait les outrances et les intolérances corollaires qui sont critiquables.

mypreciousnico a écrit :

J'aime beaucoup le Marsupilami, du moins quand il apparaissait dans les aventures de Spirou par Franquin.

De toute façon, Spirou et Fantasio millésime Franquin (et par extension tout Franquin) est un des chefs d'œuvres absolus de la BD mondiale. Surclassant même Tintin aussi bien scénaristiquement que graphiquement (et ce n'est pas moi qui le dit, c'était Hergé lui-même).

mypreciousnico a écrit :

La série sur le Marsupilami seul m'emballe déjà beaucoup moins, même quand j'étais gamin, mais c’est surtout que ça ne nécessitait pas, à mon sens, une adaptation ciné.
Maintenant, je ne demande qu'a être surpris par Chabat...

La série Le Marsupilami fut (d'emblée) une trahison du Spirou et Fantasio de Franquin & Greg autant que ST 2009 l'a été de Star Trek ! Et pour ne rien arranger, c'est allé de mal en pis depuis 25 ans...
De ce fait, même si Chabat réussit à "surprendre" (très peu probable vu la médiocrité de tout ce qu'il a fait jusqu'à maintenant), cela n'aura de toute façon rien à voir avec le VRAI Marsupilami... oublié par (presque) tout le monde depuis belle lurette.

mypreciousnico a écrit :

Quant à sa réflexion sur Télérama, je la partage sans réserves !

Tous les trekkers français la partagent sans réserve. Tous les amateurs et connaisseurs français de SF la partagent sans réserve.

J'avais moi-même mis en ligne un coup de gueule du même genre contre Télérama durant l'année 2009...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#32 29-02-2012 22:27:13

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dvmy a écrit :

Tu sais en général les gens qui me sont proches sont traités de tacherons: pitof, paul ws anderson, kurt wimmer... Mais bon je connais leurs défauts. Avec moi ça donne une vraie communauté de tâcherons. big_smile

Kurt Wimmer j'aime bien...Equilibrium mériterait d'étre réhabillité, quand à Law Abiding Citizen, c'était un film sympa sur le théme de la vengeance
(meme si je trouve dommage de ne pas avoir été au bout de l'idée en faisant "gagné" Gerard Butler...)
Va-il nous pondres une suite à Salt ? (ben oui, j'ai bien aimé) 
Je passe sous silence Ultraviolet, histoire de ne froisser personne lol


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#33 29-02-2012 22:45:35

mbuna
I don't know you

Re : La fiction française : l'état des lieux

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Il est étrange de conditionner l'amour d'un film uniquement à des raisons d'ordre politique, mais le Français aime la politique smile

Oui, mais en même temps, c'est un signe de raison, de maturité. Soit la capacité à résister aux sirènes de la forme (qualité ciné par ex.) et des sentiments (auxquels la plupart des films font appel quitte à en faire des vecteurs de manipulation)... pour percer à jour les véritables intentions des auteurs/réalisateurs/producteurs.
La politisation d'une lecture n'est pas en soi une mauvaise chose. Ce sont en fait les outrances et les intolérances corollaires qui sont critiquables.

Ben moi j'ai beaucoup aimé intouchables. En sortant du ciné je voyais bien un certain côté...malsain (même plusieurs), et beauuuucoup de clichés. Mais il m'a fait beaucoup rire. Alors j'ai décidé de voir le verre à moitié plein. Et ça fait du bien smile

Hors ligne

#34 29-02-2012 22:56:57

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

En somme, Mbuna, tu as froidement décidé de ne voir (enfin plutôt de ne retenir) que ce qui pouvait te faire aimer Intouchables. C'est un peu le principe de la mémoire sélective. p
Eh bien, pourquoi n'en avoir pas fait de même à propos de ST 2009 ?
Après tout, aimer fait toujours plus "de bien" que détester. La positive attitude, c'est la recette du bonheur. mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#35 29-02-2012 23:01:46

mbuna
I don't know you

Re : La fiction française : l'état des lieux

Je suis comprends les gens qui ont aimé ST2009. Toi même, tu ne lui as pas accordé une bonne note à l'époque en tant que film de SF ? wink
J'ai pris intouchables pour un film comique. Et il m'a fait rire, tout simplement wink
Maintenant je ne suis pas dupe de certaines choses, tout dépend après de l'importance qu'on leur donne. Et ca ce n'est pas forcément lié à une positive attitude, mais plutôt à une sensibilité.

Hors ligne

#36 29-02-2012 23:04:38

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

yrad a écrit :

La politisation d'une lecture n'est pas en soi une mauvaise chose. Ce sont en fait les outrances et les intolérances corollaires qui sont critiquables.

Je suis assez d'accord oui. Le soucis étant que j’ai rarement rencontré des gens capables de parler de politique sereinement, à commencer par moi-même smile

C’est la raison pour laquelle j’essaie d'éviter de politiser le débat si je peu l'éviter...

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

J'aime beaucoup le Marsupilami, du moins quand il apparaissait dans les aventures de Spirou par Franquin.

De toute façon, Spirou et Fantasio millésime Franquin (et par extension tout Franquin) est un des chefs d'œuvres absolus de la BD mondiale. Surclassant même Tintin aussi bien scénaristiquement que graphiquement (et ce n'est pas moi qui le dit, c'était Hergé lui-même).

Parfaitement d'accord, le Spirou version Franquin, c'était quelques chose ! Et je trouve également que ça surclasse Tintin sur quasiment tous les niveaux. Mais je ne suis pas un immense fan de Tintin, ceci pouvant expliquer cela.


yrad a écrit :

Tous les trekkers français la partagent sans réserve. Tous les amateurs et connaisseurs français de SF la partagent sans réserve.

J'avais moi-même mis en ligne un coup de gueule du même genre contre Télérama durant l'année 2009...

D'un côté ça me rassure smile

scorpius a écrit :

Va-il nous pondres une suite à Salt ? (ben oui, j'ai bien aimé) 
Je passe sous silence Ultraviolet, histoire de ne froisser personne lol

Ouais, Salt était bien, pas toujours crédible, mais bien troussé, j'ai passé un bon moment smile

Quand à Ultraviolet...hum...

mbuna a écrit :

Ben moi j'ai beaucoup aimé intouchables. En sortant du ciné je voyais bien un certain côté...malsain (même plusieurs), et beauuuucoup de clichés. Mais il m'a fait beaucoup rire. Alors j'ai décidé de voir le verre à moitié plein. Et ça fait du bien smile

Oui, c’est un peu ça, le film est marrant, les acteurs sont bons...Je me suis honnêtement marré à gorge déployée dans la salle, ce qui m'arrive vraiment rarement...
Des clichés ? Oui quelques uns en effet, en revanche le côté malsain je ne vois pas...

Hors ligne

#37 29-02-2012 23:08:43

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

mypreciousnico a écrit :

Le soucis étant que j’ai rarement rencontré des gens capables de parler de politique sereinement, à commencer par moi-même smile

Je fais probablement partie des exceptions, car je m'impose de rester ouvert et réceptif envers n'importe quelle opinion politique, même infamante voire illégale.
Mais rester serein dans les débats politiques est justement ce qui conduit la plupart des contradicteurs à perdre leur sérénité... grrr

mypreciousnico a écrit :

Des clichés ? Oui quelques uns en effet

En fait, il n'y a que ça dedans...

mypreciousnico a écrit :

en revanche le côté malsain je ne vois pas...

C'est tout l'objet des débats houleux qui sévissent en d'autres lieux.
Et c'est précisément ce que je préférais ne pas aborder ici. Car cela pourrait bien être une boîte de Pandore...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#38 29-02-2012 23:13:44

mypreciousnico
_________

Re : La fiction française : l'état des lieux

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

en revanche le côté malsain je ne vois pas...

C'est tout l'objet des débats houleux qui sévissent en d'autres lieux.
Et c'est précisément ce que je préférais ne pas aborder ici. Car cela pourrait bien être une boîte de Pandore...

Héhé, alors dans ce cas, évitons le débat smile
D'autant que je ne tiens pas moi non plus mordicus à me lancer dans une argulentation sur "Intouchables" ^^

Hors ligne

#39 29-02-2012 23:23:36

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

mbuna a écrit :

Je suis comprends les gens qui ont aimé ST2009. Toi même, tu ne lui as pas accordé une bonne note à l'époque en tant que film de SF ? wink

A l'issue de mon premier visionnage de ST 2009, je lui avais accordé la note la plus faible possible sur le terrain de ST, une note moyenne sur le terrain de la SF, et la note maximale sur le terrain technique.
Cela dit, je ne suis pas certain d'avoir jamais compris les gens ayant aimé ST 2009... mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#40 29-02-2012 23:26:56

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

yrad a écrit :

C'est tout l'objet des débats houleux qui sévissent en d'autres lieux.
Et c'est précisément ce que je préférais ne pas aborder ici. Car cela pourrait bien être une boîte de Pandore...

A la limite on peut en parler (et se bouffer le nez) en MP lol


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#41 29-02-2012 23:38:47

mbuna
I don't know you

Re : La fiction française : l'état des lieux

Moi je suis assez atypique sur ce sujet, je m'engueule beaucoup entre moi et moi-même mais rarement avec les autres mdr

Hors ligne

#42 29-02-2012 23:42:44

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

Les Kurlans avaient donc vu juste. mdr


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#43 29-02-2012 23:48:22

KIRK
Il est mort Jim !

Re : La fiction française : l'état des lieux

Scorpius a écrit :

Je passe sous silence Ultraviolet, histoire de ne froisser personne

Pourquoi donc j'avais pas mal aimé même si je ne suis pas amateur ce type de film )purple
Voici le commentaire que j'avais fais de ce film :

ULTRAVIOLET :

Je me suis laissé prendre à ce film tout en action ; magnifiques images et couleurs:<< Ultraviolet a été entièrement tourné dans le nouveau format haute définition avec des caméras Sony 950 et rejoint la liste des rares films à l'avoir été avant lui : Star wars : épisode II - L'Attaque des clones et Star wars : épisode III - La Revanche des Sith. Kurt Wimmer a longuement hésité avant de décider de tourner avec ce format. Il aura fallu qu'il rende visite à Georges Lucas sur le tournage de Star wars : épisode III - La Revanche des Sith et que celui ci lui montre toutes les possibilités qu'offrait cette caméra pour qu'il décide de se lancer. : attention le film date de 2006 et depuis il y a eu Avatar et consorts...

6 // 10

Yrad a écrit :

Merci.
Et le PSTF a finalement pas mal de mérite d'avoir conservé l'apolitisme de ses échanges, car nombre de gros posteurs présents et passés (Matou, Dvmy, Kirk... moi-même) sont relativement politisés IRL... et pas forcément dans les mêmes obédiences...

Intéressant... et tu me << catalogues >> dans quelle catégorie in my IRL ? je serais curieux de le savoir Dpurple

Dernière modification par KIRK (29-02-2012 23:54:56)

Hors ligne

#44 01-03-2012 00:12:33

yrad
admin

Re : La fiction française : l'état des lieux

Ne te formalise pas, Kirk, il n'y avait rien de péjoratif dans mon propos. wink
Je peux bien sûr me tromper, mais étant très "politisé" moi-même (bien que soumis depuis quelques temps au devoir de réserve - profession oblige), j'ai tendance à "détecter" la "politisation" chez les autres... Comme les aliens ou les vampires, nous nous reconnaissons généralement entre nous. lol
Pour autant, pas question de verser dans les étiquetages, fatalement réducteurs et bien souvent impropres. oops


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#45 01-03-2012 00:18:44

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

vu le costume qu'il porte actuellement sur son avatar, Kirk est forcément un facho

Hors ligne

#46 01-03-2012 00:55:22

KIRK
Il est mort Jim !

Re : La fiction française : l'état des lieux

Dvmy a écrit :

vu le costume qu'il porte actuellement sur son avatar, Kirk est forcément un facho

Heureusement que j' ai de l' humour lolpurple et puis il faut reconnaitre que cet épisode de TOS ou Kirk ( uniforme de la Weermatch = armée régulière allemande ) et Spock ( uniforme Nazie ) ne pas confondre les deux SVP était particulièrement bon !

Tiens faudrait que je revois le Dictateur ! merci Dvmy...

yrad a écrit :

Ne te formalise pas, Kirk, il n'y avait rien de péjoratif dans mon propos.

Ne t'inquiètes pas je l'avais bien pris comme cela )purple

Dernière modification par KIRK (01-03-2012 00:58:05)

Hors ligne

#47 14-02-2014 17:10:43

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Flash required

Flash required

J'ai bien envie d'aller soutenir l'effort de Gans, mais c'est incroyable à chaque fois qu'il y a un "blockbuster fantastique" français, le sujet me paraît inévitablement bien peu excitant. C'est toujours mieux qu'une énième comédie avec Kad Mérad ou que la vie d'Adéle (un épisode de Plus Belle la Vie, version palme d'or damn ) mais bon hmm

Dernière modification par scorpius (14-02-2014 17:16:04)


SIRmZIH.gif

Hors ligne

#48 14-02-2014 17:25:51

dvmy
dvmy shot first

Re : La fiction française : l'état des lieux

Rien de neuf. On disait la même chose il y a 10 et 20 ans. La vérité c'est que tant que ce sera la télévision qui financera le cinéma français rien ne bougera vraiment.

Hors ligne

#49 14-02-2014 17:59:48

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : La fiction française : l'état des lieux

Moi aussi, j'ai envie de défendre l'idée de cinéma populaire défendu par Christophe Gans..
J'ai toujours aimé son cinéma d'ailleurs de Crying Freeman à Silent Hill .. Il est peut être bourré de défaut, mais il est d'une sincérité et d'un amour pour le genre quie est  si rare.
La Belle et la Bête pourquoi pas.. l'intrigue me dérange pas, le film à l'air d'être visuellement beau comme je les aime.. Il y a juste la Seydoux qui me fait tiquer.. Elle est surélavuée.. Belle ? Chacun ses goûts.. Mais bon ,une nana qui quoi qu'elle fasse tire la tronche pendant deux heures..

Le timing est mauvais pour moi.. Trop, trop occupé en ce mois de février pour me rendre dans un cinéma. Si j'arrive à avoir une opportunité.. J'irai, mais comme l'a dit dvmy cela restera lettre morte.. La nouvelle génération préfèrent torcher des films d'horreur ringuard .. Au lieu de faire des films de genre populaire.. Genre l' Homme de Rio, Le Magnifique de Phillipe de Broca...


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#50 14-02-2014 18:42:56

scorpius
Nowhere Man

Re : La fiction française : l'état des lieux

Buckaroo a écrit :

La nouvelle génération préfèrent torcher des films d'horreur ringuard .. Au lieu de faire des films de genre populaire.. Genre l' Homme de Rio, Le Magnifique de Phillipe de Broca...

Ben c'est un peu le problème j'ai l'impression, cette nouvelle génération n'a pas d'autre choix que de se rabattre sur des petits films d'horreurs. Des mecs qui ont du talent, on en a, regarde Aja, mais il est pas fou, il s'est barré aux US...
Sans même parler de grand films populaires, un instant de solitude suprême dans ma vie de tout jeune cinéphile ce fut "Babylon AD" - le film a des défauts, ok - mais merde je me souviens que le jour de sa sortie dans le plus grand cinéma de Marseille, il était relégué dans une des petites salles et que dans la salle en question, on devait être quoi, même pas une dizaine sad On ne veut pas de ce type de film chez nous, bon heureusement à priori "La Belle et la Bête" ça marche pas trop mal, si ça permet à Gans de concrétiser un Rahan par exemple, ce serait cool...


SIRmZIH.gif

Hors ligne

Pied de page des forums