ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1751 27-12-2017 11:33:40

Prelogic
Legaliste

Re : Star Wars : Films / Séries

dl500 a écrit :

Franchement George, t'as merdé...

Ce n'est malheureusement pas Lucas qui est responsable de la tournure prise par la franchise. Certes, il a vendu Lucasfilm et les droits d'exploitation qui vont avec, mais il faut prendre en compte le contexte de l'époque. Lucas en avait littéralement assez d'être désavoué par la communauté de fans et du mépris des studios (avec lesquels il a toujours entretenu des relations conflictuelles depuis THX). Son dernier Red Tails, quelle que soit la qualité de la vision d'auteur sur ce film, a été un four critique et il semble qu'il n'ait même pas été distribué en dehors des Etats-Unis.

C'est à l'occasion d'une discussion avec Bob Iger, le PDG de Walt-Disney en 2010 que la possibilité de prendre une retraite anticipée a été évoquée. Étant donné l'état d'incertitude économique qui planait sur Lucasfilm à cette époque (Disney a d'ailleurs fermé les studios Lucasarts depuis), et compte tenu du fait que le public semblait demandeur pour une nouvelle trilogie, Lucas a fait le choix de vendre, afin d'assurer un avenir à l'univers de Star Wars. Pour le pire et pour le meilleur. Mais je pense qu'il savait pertinemment que le message humaniste de la saga risquait de passer à la moulinette de considérations plus clientélistes. C'est pour cela qu'il s'est accroché, dans un premier temps, à son poste de consultant en essayant d'orienter le plus possible les choix conceptuels et artistiques sur cette nouvelle trilogie. En vain, puisqu'il a été poussé gentiment vers la sortie, avec les conséquences que l'on connait aujourd'hui. Les studios ont conservés finalement l'idée de "faire des suites", en faisant du marketing orienté plutôt que de poursuivre la réflexion humaniste de Lucas.

La saga en 6 films de Lucas, c'est l'histoire de la vie et de la mort, des choix que l'on fait et des conséquences de ces choix. On peut tomber, mais on peut aussi se relever. On peut détester, mais on peut aussi pardonner et faire preuve de compassion. L'opinion de l'entité morale "Walt-Disney" sur le sujet Star Wars est manifestement de considérer qu'il faut flatter l'opinion publique avec une communication orientée, selon les tendances et les retours critiques. Cette stratégie d'adaptation à la nature du marché est d'ailleurs flagrante de The Force Awakens à The Last Jedi, le premier chouchoutant le public avec une promotion orientée, le deuxième renversant la table - ou faisant mine de la renverser. Mais dans un cas comme dans l'autre, on vise à côté.

De toute façon, le "cas" Lucasfilm n'est qu'une goutte d'eau. L'utopie indépendante et l'idéalisme des années 60 a laissé la place depuis bien longtemps à une autre logique de concentration qui sert une politique bien plus destructrice encore pour la diversité culturelle et l'engagement pour un cinéma d'opinion. Le premier Star Wars n'était peut-être pas une critique sociale dans le plus stricte sens du terme, mais il intervenait dans un contexte politique et économique bien particulier : celui de la Guerre du Viet-Nam, du Watergate et des mouvements sociaux. On aurait presque pu qualifier ce film de "contre-mouvement social", tant il propose un retour à la terre, au mythe fondateur des États-Unis. Mais Lucas ne prenait pas pour autant le public pour des imbéciles, puisqu'il partageait en grande partie les mêmes références culturelles que n'importe quel gamin ayant grandi à cette époque (Flash Gordon, le téléfilm du dimanche après-midi, etc..). Le concept du film tenait en quelques mots simples : Un Nouvel Espoir. Dans un contexte historique et social mouvementé, c'était une petite révolution.

Aujourd'hui, le dernier film de la série s'appelle : Le Dernier Jedi. Ca en dit long, à mon sens, sur l'état d'esprit qui flotte autour des nouveaux projets...

On fantasme souvent les gens qui réussissent comme des "gros plein d'fric", mais je constate très régulièrement que quand il s'agit de s'attaquer au "système", plus personne ne trouve rien à redire. Et si on peut reprocher à Lucas d'avoir vendu son âme au diable en devenant un véritable homme d'affaires plutôt d'être demeuré cinéaste documentaliste, on devrait également commencer à s'interroger sur la nature actuelle des super-productions, qui revendent en réalité au public son propre narcissisme sans jamais interroger ou remettre en question la réalité du monde (Les gentils américains gagnent toujours à la fin).


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#1752 27-12-2017 11:36:51

Prelogic
Legaliste

Re : Star Wars : Films / Séries

*Post à fusionner éventuellement avec le précédent*

Ce n’est pas très grave, c’est peut-être le moment de passer à autre chose, de ce tourner vers de nouvelles saga à construire smile

Pour les amateurs de grandes épopées et de messages universels, le deuil est difficile mais probablement pas insurmontable. Il y a plein de bonnes choses qui nous attendent à l'avenir, de nouvelles découvertes, des gens courageux qui sauront relever le défi que personne ne souhaite relever. Il faut le croire pray

Dernière modification par Prelogic (27-12-2017 11:55:38)


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#1753 27-12-2017 12:13:01

dl500
TOS Forever

Re : Star Wars : Films / Séries

Je ne comprends toujours pas comment on peut vendre l'œuvre de sa vie juste pour de l'argent. Pour moi il s'est fait avoir quelque part. La parole n'a pas été tenue.

Et vu qu'il a toujours été contre vents et marées, je ne pense pas que les avis des "fans" et studios aient eu une influence quelconque...

Bref, on ne saura probablement qu'après sa disparition quels étaient ses traitements premiers...pour cette postlogie morte née. C'est curieux de faire aussi nul!

Mais SW n'est pas le seul exemple, pour trouver aujourd'hui de l'original et de la qualité, faut se lever de bonne heure.
C'est pour ça que je n'ai pas posté sur les top/flop de 2017...je n'ai rien à dire dessus parce que rien vu d'intéressant de l'année.

Dernière modification par dl500 (27-12-2017 15:26:20)


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1754 27-12-2017 14:54:53

mypreciousnico
_________

Re : Star Wars : Films / Séries

Prelogic a écrit :

Ce n’est pas très grave, c’est peut-être le moment de passer à autre chose, de ce tourner vers de nouvelles saga à construire smile

Pour les amateurs de grandes épopées et de messages universels, le deuil est difficile mais probablement pas insurmontable. Il y a plein de bonnes choses qui nous attendent à l'avenir, de nouvelles découvertes, des gens courageux qui sauront relever le défi que personne ne souhaite relever. Il faut le croire pray

Bah, il est temps de temps de forger de nouvelles sagas. Quel intérêt d'étendre encore et toujours plus si c’est pour faire de la merde. Tant qu'il y a une vision ça marche, mais à la seconde ou c’est uniquement pour le fric ça se casse la gueule, forcément. On ne va pas se voiler la face, il y a un intérêt commercial évident à produire ces sagas, mais il y a aussi un rapport à l'Art. C’est à la fois un art ET une industrie. Or on penche plus vers l'industrie en ce moment. Ça ne veux pas dire que, de temps en temps il ne peux pas y avoir des propositions intéressantes, mais sur la globalité c’est nul. Passons à autre chose.

Star Wars aujourd'hui, je suis persuadé que ça ne tient que par la pub. Si on s'insole un peu de la com, on se rend vite compte qu'en fait la Postlogie on en a rien à cirer. L'univers Marvel c'est pareil, Star Trek c’est pareil.

Si ça ne se vend pas les studio produiront autre de chose, c'est une certitude.

dl500 a écrit :

Mais SW n'est pas le seul exemple, pour trouver aujourd'hui de l'original et de la qualité, faut se lever de bonne heure.
C'est pour ça que je n'est pas posté sur les top/flop de 2017...je n'ai rien à dire dessus parce que rien vu d'intéressant de l'année.

Il y a d'autres cinémas, asiatique, par exemple. Bon, le cinéma Asiatique ce n’est pas trop mon truc, mais en revanche j'aime bien les animes et j'ai un retard énorme à rattraper sur le genre smile

Hors ligne

#1755 27-12-2017 15:52:26

Synock
Cuitasses les patatas

Re : Star Wars : Films / Séries

mypreciousnico a écrit :

C’est à la fois un business ET une industrie.

lol
Tu voulais probablement dire c'est à la fois un art & une industrie non ?


Star Trek... pour les nuls ! (et par des nuls)

https://www.facebook.com/nulstrek/
http://www.parlonstrek.com/

Hors ligne

#1756 27-12-2017 15:56:27

mypreciousnico
_________

Re : Star Wars : Films / Séries

Hah, ouais le vilain lapsus lol
Je corrige

Hors ligne

#1757 27-12-2017 16:18:07

Prelogic
Legaliste

Re : Star Wars : Films / Séries

J'avoue que j'avais tiqué au passage...

Tout est arrangé, je sens un poids en moins sur mes épaules d'un seul coup signlove


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#1758 27-12-2017 16:20:23

mypreciousnico
_________

Re : Star Wars : Films / Séries

Pareil, je me sent carrément mieux bounce

Hors ligne

#1759 27-12-2017 16:30:08

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars : Films / Séries

dl500 a écrit :

Je ne comprends toujours pas comment on peut vendre l'œuvre de sa vie juste pour de l'argent. Pour moi il s'est fait avoir quelque part. La parole n'a pas été tenue.

Tu ne comprend pas l'homme George Lucas.. Pourtant tout ces films ne parlent que ça , que de lui , de sa philosophie de vie..  Pour George Lucas , Star Wars n'a jamais été qu'un heureux accident de parcours.  Il ne s'attendait pas à ce raz de marée , ni même à ce phénomène générationnelle . Ce succès lui aura permis de développer tout ces autres projets d'entrepreneur donc il rêvait ( le skywalker ranch , ILM , Pixar ect.. ) .. Lui même se définit comme un bâtisseur , plutôt qu'un patron de studio . Le type qui gère tout ? Trop peu pour lui ..
Parce qu'il hait le pouvoir , il déteste donné des ordres  :  Il hait par dessus tout  les patrons de studio..

Si il vend sa compagnie à Disney, c'est justement pour ne pas finir en patron de studio .. Finir comme ce pauvre Walt Disney enfermer dans son propre univers , à manger , dormir , chier , penser  Star Wars du matin au soir.. C'est de nouveau un homme libre , il l'a toujours été.. Tout les personnages principaux de ses films  parlent de type qui s'évade ou s'émancipe pour faire autre chose: THX d'un univers Orwellien , Curt Henderson de la petite ville de Modesto , Luke Skywalker de Tatooine.

Annakin Skywalker de la prelogie ? Ca parle une fois de plus de lui.. C'est George Lucas son âme torturé par le pouvoir d'Hollywood , sa créativité emprisonné dans l'univers Star Wars...  "Try to let go everything you fear to lose " , c'est un mantra qui aura guidé la vie & la carrière de George Lucas.

Faut arrêter de voir en Disney & moi le premier, le vilain ogre démoniaque.. J'ai plus vue en The Last Jedi  un film de Rian Johnson ( Brick, Looper ) qu'un film Disney..
D'ailleurs cela n'a jamais été Disney qui énerve pas mal de monde avec TFA .. C'est la personnalité de JJ Abrams ....

Rogue One , je n'aime pas .. Parce que justement , il n'y a aucune personnalité , pas de point de vue derrière la caméra..

mbuna a écrit :

Le 7 a détruit l'immensité de l'univers et le rêve qui va avec, le 8 en a détruit la mythologie.

Euh , c'est l'essence de Star Wars.. Ce processus de destruction ( damnation )  & de reconstruction ( rédemption )?
C'est même acté dans sa genése : ( les Siths vs Jedis , il y a 1000 ans ) .
Ca s'appelle Star Wars , pas Star Peace ou Star travel..

Episode I révèle un monde bien plus large & complexe  que les films de la trilogie  ( & on lui en  a fait le reproche)
Episode II & III évoquent la destruction massive & sans appel de cet univers vers son plus petit dénominateur commun:
Un immense & unique Empire Galactique vs une petite flotte de résistance riquiqui ( la Trilogie donc ) ..
Au passage , le mythe des Jedis est détruit & la république ( vieille ) dans la foulée.

Dans cette nouvelle Trilogie , nous sommes en plein crépuscule des Dieux: La fin d'un mythe ..Celui de Luke Skywalker ( donc son  Star Wars, le nôtre en général ).
& là encore je suis stupéfait par cette déception généralisée.. On parle de Luke par ci , de Jedi par là.. Mais personne ( à part une poignée de résistant wink ) ne porte attention sur les nouveaux mythes émergents  que sont Rey & Kylo Ren . Ce sont eux , les véritables héros de cette trilogie... Eux & leur compagnon d'aventure..

On préfère s'apitoyer sur un mythe entrain de mourir, que de s'émerveiller comme des mômes devant  la naissance d'un autre radicalement différent.. sad

prelogic a écrit :

La saga en 6 films de Lucas, c'est l'histoire de la vie et de la mort, des choix que l'on fait et des conséquences de ces choix. On peut tomber, mais on peut aussi se relever.

Mais The Last Jedi ne parle que de ça !! Se prendre des coups, se relever , se battre pour la moindre parcelle d'espoir..
J'irais même plus loin , c'est se battre sans pour autant perdre son âme , ce que l'on est au fond de soi.

Luke arrive à vaincre Kylo sans arme, ni violence.. C'est le Luke que j'ai toujours connut , c'est le message que je veux entendre d'un Star Wars !
Pour se relever , il faut d'abord tomber.. & les causes de son échec se sont encore là , les traits de caractère du Luke de notre enfance. Il doit lutter contre ses instinct , ne pas devenir le monstre qu'il combat ( son échec dans la grotte )..

C'est dommage de passer devant un film aussi riche thématiquement, & très fidèle à la philosophie de George Lucas.. sad

Enfin j'espère qu'avec le temps,  vous arriviez à faire ce même geste d'ouverture que j'ai eue envers la prélogie .


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1760 27-12-2017 16:50:23

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars : Films / Séries

mypreciousnico a écrit :

Bah, il est temps de temps de forger de nouvelles sagas.

Tout bon mythe est un mythe mort ... Jusqu'à The Last Jedi , je suis resté sur ma faim..
J'ai toujours  ressenti Return Of The Jedi comme une fin mi figue mi raisins , pas transcendante..

Ca y est désormais , Rian Johnson m'a livré une conclusion qui va au delà de tout mes fantasmes ! Je suis un fan comblé. Je peux passer à autre chose.
Bon je suis tout de même tombé fou amoureux de Rey & Kylo , j'ai envie de connaître la fin de leur voyage.
Je prendrais un dernier Star Wars pour la route.. lol

Sinon.. De nouvelles sagas SF , je veux bien .. Mais il faudrait aussi y répondre quand  elles se présenteront :

Pacific Rim
, les suites Avatar ( pas gagné d'avance ) Battle Angel Alita , Tiens ce petit truc steam punk produit par Peter Jackson : Mortal Engine..

Sommes nous capable de faire preuve d'autant d'enthousiasme devant ces morceaux de fraîcheur que nous en av(i)ons pour un Star Wars ? hmm


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1761 27-12-2017 17:32:35

mypreciousnico
_________

Re : Star Wars : Films / Séries

Buckaroo a écrit :

Sinon.. De nouvelles sagas SF , je veux bien .. Mais il faudrait aussi y répondre quand  elles se présenteront :
Pacific Rim , les suites Avatar ( pas gagné d'avance ) Battle Angel Alita , Tiens ce petit truc steam punk produit par Peter Jackson : Mortal Engine..

Sommes nous capable de faire preuve d'autant d'enthousiasme devant ces morceaux de fraîcheur que nous en av(i)ons pour un Star Wars ? hmm

Ben non parce que ce n’est pas très frais tout ça.
Pacific Rim ? Le premier était sympa mais super méga con, le second pue la mort à 300km (Del Toro c’est barré), Avatar est intéressant mais j'ai vraiment un doute, Battle Angel Alita est une adaptation de Gunm qui semble, là aussi, complètement nulle, quant à Mortal Engine... sérieux Peter... C’est ça le vente de fraicheur et la nouveauté ?

Le truc c’est que tu peux pas apporter un vent de fraicheur dans un système bouffé jusqu'a la moelle par l'escalade des budgets...en produisant de nouveau machins boursouflés qui se ressemblent tous.

Hors ligne

#1762 27-12-2017 18:07:48

Prelogic
Legaliste

Re : Star Wars : Films / Séries

Dans cette nouvelle Trilogie , nous sommes en plein crépuscule des Dieux: La fin d'un mythe ..Celui de Luke Skywalker

Effectivement, nous sommes en plein crépuscule. Le problème qui se pose, c’est de savoir si ce crépuscule participe d’une réflexion d’ensemble ou d’une quelconque réflexion stratégique sur la durée, ou s’il s’agit d’une espèce de discours méta que tente de nous vendre Rian Johnson, et que Walt-Disney a joliment emballé dans un paquet cadeau plastique en espérant que le public relèvera le génie de la chose. Sauf qu’entre l’approche humaniste de Grand-Père Lucas et les gros sabots de l’industrie, il y a un gouffre. Et c'est là que ce crépuscule m'apparait à moi comme particulièrement sinistre, au sens le plus négatif du terme.

Je doute sincèrement que le point de vue d’un Rian Johnson, d’un JJ Abrams ou d’un Gareth Edwards pèse lourd dans la balance quand on voit l’enjeu représenté par la seule image de marque. Et ce malgré toutes les bonnes intentions des uns et des autres. Ces réalisateurs à la tâche, qu’ils soient scénaristes ou non sur leur propre film, sont condamnés à voir leur « œuvre » révisée, ré-interprétée ou étirée pour des besoins qui dépassent largement des intérêts particuliers ou des questions d'opinions personnelles. D’ailleurs, soyons francs : les amateurs du genre se fichent complètement que ce soit Rian Johnson ou Casimir qui réalisent l’Episode 42 de Star Wars. Ce qui compte à l’heure actuelle, c’est d’avoir la propriété intellectuelle et d’en disposer, car la base sera toujours là pour supporter les décisions prises. C’est relativement clair, et c’est là que se situe (à mon avis), la ligne de fracture.

On pourra toujours trouver que le film de Rian Johnson relève du génie et d’une certaine forme d’iconoclastie qui permet de « relancer le genre » en « brisant nécessairement les codes ». Mais ceci fait, quel contrôle Rian Johnson peut-il exercer sur sa propre création et sur les suites, puisqu’il ne dispose pas de la propriété intellectuelle et qu’il est donc susceptible, tout comme Lucas, de voir son travail relégué pour les besoins du marketing ou selon les états d’âmes de Kathleen Kennedy ? Voilà un problème qui continuera de se perpétuer tant qu’on ne donnera pas davantage de mou aux artistes. On voit ce que cela a pu donner récemment avec l’éviction des frères Miller sur Han Solo, ou encore avec Trevorrow.

Il ne s’agit pas de verser systématiquement dans la caricature en dénonçant le grand méchant capitaliste Walt-Disney (une fois ce point Goodwin atteint en général, le débat a tendance à s’appauvrir de lui-même), mais de simplement mettre en évidence les dérives d’un système qui n’est jamais remis en cause par le public, et qui pénalise les vraies idées et la véritable innovation. La véritable indépendance et le véritable génie, il se situe dans le contrôle dont dispose l'artiste sur sa propre création. Plus on enlève de liberté à l'artiste, plus on lui enlève de contrôle, et plus le film ressemble à un paquet de lessive qu'on essaye de travestir en film d'auteur.

Je me rends compte évidemment, qu’on ne reviendra pas en arrière : la marque Star Wars existe, et elle dispose d’un potentiel économique faramineux 40 ans après la sortie du premier film. Il est hors de question de confier les rênes d’une nouvelle trilogie à un réalisateur indépendant sans ingérence (quoique, ça pourrait être vraiment un parti pris réellement audacieux de la part de Disney). Mais je pense qu’on peut trouver un juste milieu entre les exigences des studios et la nécessaire et vitale expression des artistes. Ceci plus le fait que, si cet Episode 8 cherche à s’inscrire dans un tout construit, alors il faut qu’il prenne en compte un certain nombre d’éléments. Or, pour le moment, ces films semblent parler d’autre chose et ne faire cas à aucun moment du passé. Plusieurs réflexions au hasard qui, à mon sens, ruinent complètement l’effort consenti sur les 6 films de Lucas, que ce soit dans le film d’Abrams ou celui de Johnson :

>> Les propos de Lor San Tekka fragilisent la notion d’équilibre instaurée par Lucas. Comme si les Jedis étaient les « garants » de l’équilibre, alors même qu’ils en ont été les fossoyeurs et ce depuis avant les évènements de La Menace Fantôme. En jalousant le pouvoir de la Force, les Jedis ont été l’une des causes principales du déséquilibre, mais aveuglés par un point de vue biaisé, ils n’ont pas vu que la menace venait de l’intérieur. Il semble que Lucas et Abrams aient un désaccord sur ce point, il faudrait clarifier les intentions des uns et des autres.

>> Comment Maz Kanata, qui affirme ne pas disposer du pouvoir de la Force, peut se permettre de donner à Rey des leçons sur le sujet ? Comme s’il suffisait finalement de fermer les yeux très forts pour ouvrir les vannes ? Tout comme Rian Johnson, JJ Abrams semble ne pas vouloir comprendre que la Force n’est pas un pouvoir magique qui s’exprime selon le degré de foi des individus. C’est là que les Midi-Chloriens avaient leur utilité, et permettaient de dresser une sorte de barrière invisible entre les uns et « les autres », frappés par la grâce. Pas des globules rouges, simplement des organismes microscopiques qui, au hasard, se sont accrochés très fort sur Anakin au point d’en faire une véritable curiosité- ainsi qu’un objet de convoitise.

>> Kilo Ren est-il seulement au courant du parcours de son Grand-Père, revenu du bon côté pour sauver son fils ? Visiblement non, et Luke ne semble même pas s’être confié à lui sur ce point. Pourquoi ? On ne le saura sans doute jamais – et je soupçonne fortement, là aussi, une volonté d’éluder les évènements de la prélogie pour éviter de se raccrocher d’une manière ou d’une autre à des figures controversées.

>> Comment Luke a-t-il pu reconstruire un Ordre Jedi après l’expérience qui a été la sienne, auprès d’Obi-Wan, puis de Yoda. Sans parler du sacrifice de son père qui est parvenu à démontrer la validité de la thèse originelle de Luke ? Anakin devait être le dernier Jedi, et Luke un homme accompli, en mesure de faire preuve de compassion. Ni Sith, ni Jedi simplement quelqu’un de bien en mesure de « transmettre ce qu’il avait appris ». Dès lors, son geste plus ou moins arrêté envers son neveu est une énormité qui contrevient totalement au discours global de la saga. Peu importe au final qu'il ai appuyé ou non sur le bouton. Si on peut être intéressé à l’idée de « briser des codes » pour faire avancer l’intrigue, il est clair que la direction choisie sur l’Episode 8 est une erreur monumentale et irrattrapable. Il aurait fallu que Luke disparaisse dès l’Episode 7 par exemple (tradition oblige plutôt que de faire mourir inutilement un ressort comique en la personne d’Harrison Ford qui cachetonne au passage), en faisait le choix conscient de « passer le relais » à un « No-One », jetant par la même les fondations d’une Ecole de la Force épurée, débarrassée du poids du passé. Là, pour le moment, on voit bien que les projets de Lucasfilm sous Walt-Disney cherchent à nous vendre plus ou moins l’idée de « tourner la page », mais avec beaucoup de maladresse et sans aucune vision sur le long terme.

C'est dommage de passer devant un film aussi riche thématiquement, & très fidèle à la philosophie de George Lucas.

Si les projets de Walt-Disney & Lucasfilm sont si fidèles à la philosophie de Lucas, pourquoi avoir accepté le départ en catimini de ce dernier ? Sinon d’avouer à demi-mot que celui-ci devenait trop gênant pour les besoins de l’exploitation de la franchise, qui ne pouvait s’embarrasser d’un cadre trop strict ? Sans parler bien sûr de l'éternelle polémique autour de la prélogie, qu'il fallait essayer à tout prix essayer de glisser sous le tapis à grand renfort de documentaires retro-marketing ? Depuis 5 ans, la stratégie de Walt-Disney n’est pas extraordinaire, elle est même affreusement banale et ressemble à s’y méprendre à une logique d’exploitation que l’on retrouve dans les univers partagés type Marvel ou les films de Monstres d’Universal. Ceci dans le seul but assumé de marcher sur les terres de la concurrence, en faisant mine de faire des films "d'auteurs".

Comme j’ai eu l’occasion de le dire ailleurs, je trouverais très présomptueux de la part d’un Rian Johnson ou d’un JJ Abrams de s’identifier à un Lucas sous prétexte qu’ils évoluent dans un même univers franchisé. Leur film ne peut pas être à la fois « personnel » et devenir en même temps un prolongement de la réflexion très personnelle de Lucas sur Star Wars. Ce n'est pas aussi simple et tout ceci manque cruellement d'un minimum d'humilité. Lucas a un point de vue bien particulier sur sa propre création, et Rian Johnson en a un autre. Les deux cohabitent par la force des choses, mais ne parlent pas de la même chose de la même façon. Il aurait fallu idéalement que Lucas supervise l'écriture de cette nouvelle trilogie comme cela était manifestement prévu au départ, et passe progressivement le relais aux artistes et aux réalisateurs pour de nouveaux projets dans l'univers de Star Wars, sans forcément tourner sans arrêt autour de l'existant.

Luke arrive à vaincre Kylo sans arme, ni violence.. C'est le Luke que j'ai toujours connut , c'est le message que je veux entendre d'un Star Wars !

Et c'est bien le problème. Le Luke de Rian Johnson est à peine différent de celui de la trilogie classique, il n'évolue pas. Il se retrouve confronté aux mêmes choix : la tentation de tuer sans aucun recul, puis la recherche de justice (pour lui) et de rédemption (pour son père / pour son neveu). Le public voulait tellement revoir une dernière fois le Luke des origines (Monnnn Préééciiiiieuuux), qu'on comprend mieux, finalement, ce qui a poussé des gens comme JJ Abrams ou Rian Johnson a ne surtout développer aucune autre opinion. D'où le sentiment constant d'être en face d'un véritable "projet" à vocation régressive, ne cherchant jamais à prendre le public à revers.

Dernière modification par Prelogic (27-12-2017 18:22:53)


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#1763 27-12-2017 20:18:57

Haeresis
membre

Re : Star Wars : Films / Séries

Dès qu'ils ont viré Lucas, il était clair et net que ce que les gens de Disney avaient en tête concernant Star Wars n'aurait quasiment rien à voir avec les projets de Lucas. Dire que les films comme TFA ou TLJ respectent la philosophie du SW de Georges tient juste de la bêtise et du non-sens.

En ce qui me concerne actuellement, il n'y a que Rogue One qui s'en sorte plus qu'honorablement. La critique de Durendal résume bien en quoi d'ailleurs RO est de loin supérieur à TFA, mais la principale raison en ce qui me concerne, c'est que Gareth Edwards respecte l'univers de Lucas, mieux encore, il le fait exister, accompagner les personnages, et l'étend, la ou TFA et TLJ s'en foutent complètement.

Alors certes, les personnages peinent à avoir de l'ampleur, mais dans ce film, on se concentre davantage à raconter l'histoire qu'à se concentrer sur eux. Dans un sens, ça me plait, surtout au milieu de toutes ces productions maladivement character driven qui, la plupart du temps, se résument à des narcissiques névrosés ou des personnages creux, au milieu d'un grand vide, vu que l'univers n'existe quasiment pas autour d'eux.


We’ll take the next chance, and the next, until we win or the chances are spent.  Jyn Erso

Hors ligne

#1764 27-12-2017 21:44:33

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars : Films / Séries

Lucas n'a pas été viré, il est parti de lui-même lorsqu'il a compris que Kennedy et Abrams voulaient d'un film nostalgique avec zéro inventivité visuelle et qu'ils n'allaient garder que quelques éléments de ses traitements. Il n'a pas voulu être associé à ça donc il est parti.

Concernant Edwards je suis d'accord. Et que Buckaroo dise que c'est un réalisateur sans aucune vision me fait doucement rire. Abrams n'a jamais eu la moindre vison et c'est un Yes-Man qui lèche les bottes Kennedy, et Johnson aussi. Et c'est bien parce que ce dernier est allé dans le sens de Disney (humour débile et super-héroisation des forceux principalement) qu'on lui a foutu la paix pour le VIII et qu'on lui a confié une nouvelle trilogie sans même attendre les résultats de film au box-office. D'ailleurs il finira très loin des objectifs attendus par Disney, qui comptait sur 700 à 750  millions sur sol US.

Hors ligne

#1765 27-12-2017 22:14:44

mbuna
Ancien fan

Re : Star Wars : Films / Séries

Buckaroo a écrit :
mbuna a écrit :

Le 7 a détruit l'immensité de l'univers et le rêve qui va avec, le 8 en a détruit la mythologie.

Euh , c'est l'essence de Star Wars.. Ce processus de destruction ( damnation )  & de reconstruction ( rédemption )?
C'est même acté dans sa genése : ( les Siths vs Jedis , il y a 1000 ans ) .
Ca s'appelle Star Wars , pas Star Peace ou Star travel..

Lol ou l'art de quoter n'importe qui pour raconter n'importe quoi.

Quand je parlais d'univers, c'est son immensité,  sa variété, pas du fait qu'il y ait des histoires de guerre dedans mdr
Il n'y a plus de bestiaire dans sw7, les personnages secondaires (et même surtout tertiaires) n'ont aucun charisme, le scénario est incohérent,  l'univers est tout petit géographiquement, et l'histoire est une repompée sans talent et flemmarde du 4. Et pour certaines de ces assertions c'est pas moi qui le dit c'est Lucas.

SW c'est aussi plein de détails pour certains presque subliminaux, sans aucun intérêt pour l'histoire principale mais qui participent de l'étendue de l'univers, des choses insignifiantes en soi mais finalement primordiales pour l'ambiance et les messages cachés. C'était aussi une marque de cette saga. Cette impression diffuse d'imensité, de grandiose, d'infini a totalement disparu avec le film d'Abrams. Bon la dessus je ne lui en tiens pas rigueur par ce que c'était vraiment une patte Lucas et l'une des marques de son talent, savoir faire ressentir tout cela en des plans géniaux et définitifs.

Bref, SW c'est un tout.

JJ n'avait par contre pas touché à la mythologie.  SW8 s'en est chargé. Cette saga n'aura pas survécu à son créateur. Tout à fait d'accord avec les 2 messages juste au dessus.

Hors ligne

#1766 28-12-2017 01:49:09

matou
modérateur

Re : Star Wars : Films / Séries

Oui je suis d’acvors, le film sera bien en deçà de ce que Disney prévoyait.
Prelogic, je pense pas que la faute retombe sur les Jedi. Les Sith ont perdu gros et seul des visionnaires ont vu une voie pour gagner après cet échec presque fatal. Ce sont les sith qui ont réussi, les Jedi ont fait ce qu’ils pouvaient.
Sinon je partage ton avis.

Hors ligne

#1767 28-12-2017 02:46:45

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars : Films / Séries

Après avoir revu le VIII :

1 - L'Empire contre-attaque, comme tout le monde.
2 - Le Réveil de la Force, le meilleur de la trilogie d'origine en un seul film avec en plus Rey, le meilleur personnage de Star Wars.
3 - Les Derniers Jedi, arriver à tourner la page de la trilogie d'origine avec beaucoup de classe et d'émotion. Un film qui m'a profondément marqué, comme jamais. Je ne sais pas encore comment en parler.
4 - La Guerre des étoiles, toujours aussi génial.
5 - Le Retour du Jedi, le moins bon de la trilogie.
6-  Rogue One, de beaux paysages mais des personnages tellement vides. La bataille de vaisseau à la fin, c'est quand même le grand luxe.

Et enfin la prélogie. Elle est passée à la télé récemment et vraiment je n'accroche pas. Ces films sont à la rigueur de bons divertissements avec de bonnes trouvailles visuelles, mais niveau émotion, il n'y a rien. Même la mort des héros de Rogue One m'a un minimum touché.

Dernière modification par McRaktajino (28-12-2017 02:51:32)

Hors ligne

#1768 28-12-2017 10:29:16

dl500
TOS Forever

Re : Star Wars : Films / Séries

Clairement à vous lire, le fond a disparu au profit de la forme.
Et si certains (jeunes) fans aiment, la majorité crie au scandale (à part les vieux croutons comme nous, cette majorité avait "accepté" que le 7 soit si creux et un repompage en règle).

Et Disney se prépare apparemment  à une catastrophe industrielle avec "Solo".

https://gamergen.com/actualites/cinema- ? s-288039-1

http://braindamaged.fr/27/12/2017/star- ? o-a-fuite/

Je ne crois plus du tout que Disney maitrise sa communication.


L'être humain a deux vies. La seconde commence quand il se rend compte qu'il n'en n'a qu'une...

Hors ligne

#1769 28-12-2017 11:01:04

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars : Films / Séries

Euh non pour moi c'est surtout la forme et l'univers en général qui ont disparu. Les idées de Lucas sont toujours présentes mais c'est si mal amené, si mal écrit, si mal exploité qu'on en perd toute saveur.

Hors ligne

#1770 28-12-2017 11:57:38

Prelogic
Legaliste

Re : Star Wars : Films / Séries

dvmy a écrit :

Lucas n'a pas été viré, il est parti de lui-même lorsqu'il a compris que Kennedy et Abrams voulaient d'un film nostalgique avec zéro inventivité visuelle et qu'ils n'allaient garder que quelques éléments de ses traitements. Il n'a pas voulu être associé à ça donc il est parti.

C'est un peu kif-kif en réalité. Si Kathleen Kennedy ne voulait pas voir Lucas partir, elle pouvait très bien taper un scandale auprès des instances de Walt-Disney pour que les termes du contrat d'origine soient respectés. Car il était bien prévu que Lucas dispose d'un poste de consultant, même si cette notion peut paraître floue aujourd'hui. Mais personne n'a visiblement cherché à retenir Lucas, ni même à discuter / négocier. Pas même la principale intéressée, qui pourtant s'obstine à dire qu'elle continue d'avoir des relations de travail avec Lucas - Pour moi, ce ne sont clairement pas quelques coups de téléphone par mois pour s'échanger des platitudes qui feront la différence.

Matou a écrit :

je pense pas que la faute retombe sur les Jedi. Les Sith ont perdu gros et seul des visionnaires ont vu une voie pour gagner après cet échec presque fatal. Ce sont les sith qui ont réussi, les Jedi ont fait ce qu’ils pouvaient.

C'est un sujet qui continue de faire débat, et c'est très bien laugh

Je pense que les Jedi sont tout aussi responsables que les Sith du déséquilibre dans la Force - déséquilibre à la fois physique / quantifiable et psychique. Les uns se sont efforcés de traquer les Sith, rejetant le savoir du Côté Obscur et jalousant les secrets de la Force. Les autres étant trop tournés vers le chaos et la destruction. Entre les deux, Anakin qui a remis les compteurs à zéro, et a permis à une nouvelle génération de repartir sur de bonnes bases - C'était le Luke du Retour du Jedi, avant que les repreneurs de la franchise fassent n'importe quoi.

dvmy a écrit :

Les idées de Lucas sont toujours présentes mais c'est si mal amené

Si les idées de Lucas sont toujours là mais mal amenées, alors c'est qu'il y a eu à un moment donné un problème de compréhension de la philosophie sous-jacente et par conséquent un manque de recul terrible teinté d'une certaine forme d'arrogance. Star Wars est devenue sa propre tragédie.

Dernière modification par Prelogic (28-12-2017 11:59:00)


Sans_titre_3.png
« En général, je ne réfléchis pas en termes d’hommage. Quand tu démarres un projet, tu essayes d’imaginer quelque chose de différent, tu ne tentes pas de reproduire le passé » - Phil Tippett.
« La contre-culture ne viendra pas d’une institution d’État, ni d’une major hollywoodienne. Elle n'appartient à personne. » - Rafik Djoumi.

Hors ligne

#1771 29-12-2017 16:23:13

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Star Wars : Films / Séries

dvmy a écrit :

Concernant Edwards je suis d'accord. Et que Buckaroo dise que c'est un réalisateur sans aucune vision me fait doucement rire. Abrams n'a jamais eu la moindre vision

Cela n'a jamais été question de vision & de personnalité avec JJ Abrams.. C'est juste une question de style..

Je n'aime pas trop Zack Snyder ( & je suis gentil ) , mais bordel , je lui reconnais du style.. On reconnait un film Zack Snyder .. Des tics, des leitmotivs , de la technique..
Pareil pour le tocard des tocards : Michael Bay .. Imaginez un Star Wars sous sa houlette.. Vous verrez du Michael Bay avant tout !
C'est pareil pour JJ Abrams .. Il a son style ( qu'on aime ou pas , j'aime ) .. On reconnait sa signature, sa patte , sa technique inimitable .. Qui que l'on met derrière ses Star Trek, son Star Wars ou son Super 8 , ça ne serait pas les mêmes films..
Sacre bleu , on vient d' écrire même un bouquin sur lui ! tongue ..

Gareth Edwards n'a aucun style.. C'est du niveau d'un Jon Favreau ou d'un Michael Berg.. Tu met ses deux là derrière sur Rogue One.. Ca ne changerait rien au film. Tiens, il aurait put même être remplacé par Ron Howard.. Sauf que Ron Howard n'aurait jamais put remplacé JJ Abrams & encore moins Rian Johnson.

Je ne suis pas encore un " spécialiste " de Johnson.. Mais ma première impression fut que j'avais devant mes yeux ( le style encore ! )  .. Un film Rian Johnson , plus qu'un produit Disney... Un produit Disney aurait réunit plus de monde comme la Belle & La Bête.


c'est un Yes-Man ( JJ Abrams )  qui lèche les bottes Kennedy, et Johnson aussi.

C'est plutôt le contraire.. C'est elle qui a léché les bottes pour qu'il fasse un Star Wars. Abrams a toujours été réticent.. Kathleen Kennedy sait ce qu'elle fait en choisissant des gens qui ont un style ( à défaut de vision ) .. Si nous avions été 17 ans en arrière.. Elle aurait confiait Star Wars à M. Night ShyAlaman ( The Sixth Sense, Unbreakable  )  ou Joe Johnson ( Jumanji , Captain America ).  Des gens qui ont un  style intellectuel ( Shyalaman/ Rian Johnson ) ou une putain de technique old school qui frise le génie ( Joe Johnson/ JJ Abrams ).


De toute façons, c'est impossible de mettre des visionnaires derrière un Star Wars..  Un David Fincher, un Guillermo Del Toro , un Tim Burton , un Peter Jackson même fan de Star Wars: 1 / Ils ont mieux à faire ,.. 2/ Ca ne ressemblerait plus du tout , mais alors là plus du tout à du Star Wars.. Dieu seul sait que Kennedy a tenté de les approcher..

Kathleen Kennedy , je ne la sens juste que paumé avec les Star Wars story.. Je pense que cela par d'un bon sentiment.. De donner leur chance à de jeunes cinéaste prometteurs.. Josh Trank , Gareth Edwards ,  Christopher Miller & Chris Lord.. Sauf que ces derniers fautes de style n'arrivent pas à franchir le pas & ne répondent pas à son exigence  ..
Star Wars ne sont plus des films d'auteurs, ce sont des films de producteur : Kathleen Kennedy.. C'est elle & son parcours , sa carrière qui devrait être étudier..Pour mieux comprendre ce Star Wars post Lucas .

mbuna a écrit :
Buckaroo a écrit :
mbuna a écrit :

Le 7 a détruit l'immensité de l'univers et le rêve qui va avec, le 8 en a détruit la mythologie.

Euh , c'est l'essence de Star Wars.. Ce processus de destruction ( damnation )  & de reconstruction ( rédemption )?
C'est même acté dans sa genése : ( les Siths vs Jedis , il y a 1000 ans ) .
Ca s'appelle Star Wars , pas Star Peace ou Star travel..

Lol ou l'art de quoter n'importe qui pour raconter n'importe quoi.

Quand je parlais d'univers, c'est son immensité,  sa variété, pas du fait qu'il y ait des histoires de guerre dedans mdr
Il n'y a plus de bestiaire dans sw7, les personnages secondaires (et même surtout tertiaires) n'ont aucun charisme, le scénario est incohérent,  l'univers est tout petit géographiquement,

.. Non j'avais bien compris.. J'essayais de ramener ( pathétiquement sad ) le débat sur le fond qui est, pour schématiser, un processus de destruction & de renaissance..

Mais nous pouvons parler de la forme .. Si cet univers nous semble si immense & varié , c'est qu'il y a avant tout 6 films & une multitude de produit dérivées ( les Clones Wars ect..)..
Si tu prends les films à part .. L'univers n'est pas  si immense que ça.. A New Hope , nous n'avons que deux planètes Tatooine & Yavin.. Tatooine nous la revisitont pas moins de 5 fois chez Lucas .. The Empire Strike Back nous n'avons que Hoth & Bespin.. Return Of The Jedi nous n'avons qu' Endor & on revient sur Tatooine..

Tu mélanges le tout , & il est vrai que nait un sentiment de variété & d'immensité infini.. Un plus large univers.

La nouvelle Trilogie, c'est la même chose, sauf qu'on ne lui pas le temps de s'unifier .. Jakku , ce n'est pas Tatooine, malgré ses étendues désertiques.. JJ Abrams y développe un mode de vie bien à part ( ce n'est pas une planète de fermiers ) , un véritable environnent , de nouvelles créatures qui n'ont rien à voir avec Tatooine.. N'avez vous pas remarqué que même après avoir quitté Jakku, Rey ne cesse de transpirer durant tout TFA  comme si son corps ne s'était pas encore habitué à d'autres environnements..
Ca c'est le genre de détails qui tue & que je ne retrouve pas dans Rogue One.. ou les environnement ne sont que des décors , ou des champs de batailles.. Hoth avant d'être un champ de bataille , c''est avant tout un environnement ( hostile ) , crédible à force de détails..

Dans The Last Jedi .. Rian Johnson crée pas moins de trois environnements avec leur propre détails biologique ou sociologique.. La dernière planète n'est pas une planète de glaces , mais de sels & de cristaux.. C'est un environnement inédit dans un Star Wars.. Même la faune locale devient un élément essentiel de l'intrigue.. Ce n'est pas juste le monstre pour le monstre.. Ca m'attriste la haine ( prévisible hélas sad ) déversée sur les poghs.. Ce n'est pas qu'une simple peluche à vendre .. Les Ewoks n'étaient pas des simples peluches.. C'était un mode de vie , un éco système ...

Il y a aussi un travail de miroir convergent  si cher à Lucas dans ses Star Wars ( un effet de forme comme de fond ) .. Si dans TESB, nous avons pour l'essentiel le point de vue du disciple ( nous tout aussi impatient que lui d'apprendre donc indiscipliné  ) , par un effet de miroir inversé Rian Johnson nous fait partager dans TLJ  le point de vue du maître ( la patience , la discipline )  .. donc de Yoda dans l'Episode V .

Ok autant je comprend la déception pour TFA .. Par contre celle plus virulente de TLJ .. Je ne la comprend pas.. Chez Rian , ce Star Wars n'est pas un remake déguisé, les environnements sont très travaillés à force de détails.. Le parcours des personnages est riche & surprenant ( Rogue One : On savait qu'ils allaient voler les plans  & tous crever ) .. Je n'ai vu le film pourtant qu'une fois.. Je suis sûr de trouver encore des détails à mon prochain visionnage.

prelogic a écrit :

Je doute sincèrement que le point de vue d’un Rian Johnson, d’un JJ Abrams ou d’un Gareth Edwards pèse lourd dans la balance quand on voit l’enjeu représenté par la seule image de marque. Et ce malgré toutes les bonnes intentions des uns et des autres. Ces réalisateurs à la tâche, qu’ils soient scénaristes ou non sur leur propre film, sont condamnés à voir leur « œuvre » révisée, ré-interprétée ou étirée pour des besoins qui dépassent largement des intérêts particuliers ou des questions d'opinions personnelles. D’ailleurs, soyons francs : les amateurs du genre se fichent complètement que ce soit Rian Johnson ou Casimir qui réalisent l’Episode 42 de Star Wars. Ce qui compte à l’heure actuelle, c’est d’avoir la propriété intellectuelle et d’en disposer, car la base sera toujours là pour supporter les décisions prises. C’est relativement clair, et c’est là que se situe (à mon avis), la ligne de fracture.

Je suis assez d'accord avec ton  point de vue.. Comme je le disais plus haut Star Wars ne peut plus être entre les mains de réalisateurs visionnaires.. Genre James Cameron , Peter Jackson , Guillermo Del Toro ou Christopher Nolan..

Par contre , Star Wars peut très bien se  concevoir  avec des gens qui ont style & qui s'accorde avec Kathleen Kennedy..
Rian Johnson a cette très belle allégorie à ce sujet.. Faire un Star Wars , c'est comme piloter un énorme Jaeger de Pacific Rim.. Il faut être à deux en parfaite harmoniepour  faire avancer cet énorme mastodonte dans le  bon  sens.

Je ne crois pas que Disney aient son moindre mot artistique à dire sur des sociétés comme Pixar ou Marvel. C'est pareil pour Lucas films..
Tu vas leur dire comment se faire des milliards de dollars, alors qu'ils touchaient le pactole  déjà bien avant leur rachat ? ...
Si les Marvel sont si nuls , ça provient de Kevin Feige.. Si les Pixars sont si bons, ça provient de John Lasseter..
Je pense que vu son CV , Kathleen Kennedy est l'une des meilleures productrices au monde.. Que les Star Wars désormais vont porter sa patte..Plus que celle des réalisateurs qu'elle va choisir.

Il faut oublier George Lucas..De tout de façons , il aurait rempiler qu'il se serait pris la même volée de bois vert.. C'est bon , il s'en déjà bien pris plein la gueule avec la prelogie..
Il a bien mérité sa retraite , loin de Star Wars & d'une large partie de son public d'éternels grincheux .. Je sais de quoi  je parle , j'en ai  fait partie.. Depuis , j'ai quitté la secte & je me sens beaucoup mieux . lol


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#1772 29-12-2017 18:15:03

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars : Films / Séries

As-tu vu les autres films d'Edwards et son rapport au gigantisme ainsi que son obsession du plan très large? Moi j'appelle ça avoir un style. Et c'est moins con que de mettre des lens flare et du chrome partout.

Hors ligne

#1773 29-12-2017 23:58:35

McRaktajino
Dernier Jedi

Re : Star Wars : Films / Séries

dl500 a écrit :

Clairement à vous lire, le fond a disparu au profit de la forme.
Et si certains (jeunes) fans aiment, la majorité crie au scandale (à part les vieux croutons comme nous, cette majorité avait "accepté" que le 7 soit si creux et un repompage en règle).

Et Disney se prépare apparemment  à une catastrophe industrielle avec "Solo".

https://gamergen.com/actualites/cinema- ? s-288039-1

http://braindamaged.fr/27/12/2017/star- ? o-a-fuite/

Je ne crois plus du tout que Disney maitrise sa communication.

Un film sur Han Solo c'est tellement casse-gueule. C'est le personnage le plus populaire de la saga, c'est sûr que rien de ne sera pardonné, à commencer par l'acteur qui sera Han.

Avec Dark Vador, on pouvait pardonner car c'était Lucas et que c'était son projet depuis longtemps.
Autant Rogue One je n'ai pas trop aimé, mais la démarche avait du sens. Mais là oser meubler entre 2 épisodes avec Han Solo, c'est suicidaire.

Dans ce genre de cas, tu fais un film sur Jar Jar Binks. Comme c'est le personnage plus détesté, tu ne peux pas décevoir avec le contenu. Et même, si c'est un bon film ça peut carrément réhabiliter le personnage aux yeux des fans et améliorer l'image l'épisode 1.

Car là, admettons que le film soit excellent, qui va aller dire : "grâce à ce film, j'aime bien Han Solo maintenant". Au mieux ça sera "ça change rien pour moi" et au pire il y aura les "vous avez tué Han Solo".

Hors ligne

#1774 30-12-2017 11:39:10

Pandisha
membre

Re : Star Wars : Films / Séries

McRaktajino a écrit :

Car là, admettons que le film soit excellent, qui va aller dire : "grâce à ce film, j'aime bien Han Solo maintenant". Au mieux ça sera "ça change rien pour moi" et au pire il y aura les "vous avez tué Han Solo".

Bah ils l'ont déjà tué une fois en même temps.xD
Comme aux US on peutpas être jugé deux fois pour le même crime, sur ce point ça peut passer (du point de vue legal). wink

Hors ligne

#1775 30-12-2017 12:08:30

dvmy
Je sens l'appel de la lumière

Re : Star Wars : Films / Séries

Buckaroo a écrit :

Je ne suis pas encore un " spécialiste " de Johnson.. Mais ma première impression fut que j'avais devant mes yeux ( le style encore ! )  .. Un film Rian Johnson , plus qu'un produit Disney... Un produit Disney aurait réunit plus de monde comme la Belle & La Bête.

Lui-même n'est spécialiste de rien du tout. On se demande pourquoi ce type est tant apprécié. Deux films complètement... loupés lol et 3 épisodes de série TV... Un CV digne d'Alan Taylor. Johnson est un très mauvais scénariste qui se prend pour un génie mais qui est nul.

Buckaroo a écrit :

Kathleen Kennedy sait ce qu'elle fait en choisissant des gens qui ont un style ( à défaut de vision )

Humm donc en gros elle a choisi Abrams et Johnson pour leur style mais Edwards et tous les autres parce qu'ils n'en ont pas selon toi... Tu te contredis complètement là. Les jours pairs elles fait des bons choix et les jours impairs des mauvais probablement...

Buckaroo a écrit :

Kathleen Kennedy , je ne la sens juste que paumé avec les Star Wars story

C'est drôle je pense tout à fait l'inverse. Elle est totalement à côté de la plaque avec la postlogie mais s'en sort bien avec les Star Wars Story.

Buckaroo a écrit :

Il faut oublier George Lucas

Il faudrait savoir! D'un côté tu dis que Lucas peut être fière de SW8 et de l'autre tu dis qu'il faut l'oublier. Pour moi c'est simple: les films sagas se doivent de respecter à la lettre la philosophie de Lucas. Pas les spin-off.

Hors ligne

Pied de page des forums