ULTIME FRONTIÈRE

Le portail Star Trek francophone

Vous n'êtes pas identifié(e).

#26 26-10-2011 01:51:03

mypreciousnico
_________

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

yrad a écrit :
scorpius a écrit :

Sinon moi ce soir, j'ai vu un  trés bon film : The Man From Earth : un homme qui est sur le point de faire ses adieux à ses plus proches amies et
collégues, leur fait une incroyable révélation...je n'en dirais pas plus, si ce n'est qu'on y retrouve Phlox et que c'est vraiment passionnant !

Bon, je dirais quand meme que c'est un film de S.F de "dialogue" sans le moinde alien, starship ou technologie futuriste mais
qu'on est vraiment captivé, est qu'on ne s'ennui pas une seconde

J'avais un peu évoqué The Man From Earth dans ce post. Mais nul n'avait réagi...

Je note l'existence de ce film.
J'étais également passé à côté de ton post initial qui donne pourtant bien envie smile

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Je serais ravi si tu souhaite en discuter Yrad smile

Pour les références, tu parle du côté aventure ?

Oui, ainsi que de Speed Racer et de la ligne claire d'Hergé...
Des détails finalement...

Oui, effectivement des détails au regard du film smile

Pour Speed Racer, c'est au niveau du montage que je place ma référence. dans cette manière d'adoucir les cut jusqu’à les rendre invisibles. Le travail sur les transitions. c'est particulièrement frappant je trouve lors de la séquence du flashback (une des meilleure du film pour moi).

Évidemment, sur la forme comme le fond, Speed Racer et Tintin ne peuvent pas être comparés.

En tout cas, je ressort ravi de cette projection, le sentiment d'avoir vu un bon film.

Hors ligne

#27 26-10-2011 02:02:23

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

mypreciousnico a écrit :

Pour Speed Racer, c'est au niveau du montage que je place ma référence. dans cette manière d'adoucir les cut jusqu’à les rendre invisibles. Le travail sur les transitions. c'est particulièrement frappant je trouve lors de la séquence du flashback (une des meilleure du film pour moi).

Oui, je connais bien cet argument. wink
Mais conceptuellement, est-ce si différent de ce que faisait déjà Highlander (1986) de Russell Mulcahy dans ses flashbacks ? C'est à dire des astuces graphiques pour maintenir un sentiment de parfaite continuité. N'est-ce pas au fond la vocation même d'une transition cinématographique, qui constitue l'équivalent audiovisuel de la synesthésie en psychologie ?


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#28 26-10-2011 02:31:17

mypreciousnico
_________

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Pour Speed Racer, c'est au niveau du montage que je place ma référence. dans cette manière d'adoucir les cut jusqu’à les rendre invisibles. Le travail sur les transitions. c'est particulièrement frappant je trouve lors de la séquence du flashback (une des meilleure du film pour moi).

Oui, je connais bien cet argument. wink
Mais conceptuellement, est-ce si différent de ce que faisait déjà Highlander (1986) de Russell Mulcahy dans ses flashbacks ? C'est à dire des astuces graphiques pour maintenir un sentiment de parfaite continuité. N'est-ce pas au fond la vocation même d'une transition cinématographique, qui constitue l'équivalent audiovisuel de la synesthésie en psychologie ?

Oui, c'est le principe même d'une transition, sa définition brute, que d'être le moins visible possible. Mais ça n’empêche pas qu'une transition au delà de son but peut avoir un "style". Les transition de Star Wars par exemple (les fameux volets) ont un but et un visuel différents puisqu'elles amènent en général un nouveau lieu (comme un changement de chapitre en sommes) et indiquent une rupture plutôt qu'une continuité.
Donc voir les transition uniquement comme...

des astuces graphiques pour maintenir un sentiment de parfaite continuité.

...Oui et paradoxalement non smile

Je doit confesser que j'ai un souvenir assez vague des transitions dont tu parle dans Highlander, je jetterais un œil prochainement. Ça m’ennuie parce que mon argumentaire est un peu aveugle et je ne répond pas directement à tes arguments (et je n'ai pas le film sous la main), mais je vais quand même essayer si tu me le permet smile

Je trouve que dans Speed Racer et dans Tintin, la nature numérique permet d'organiser des transition d'un genre que je n'avais jamais vu avant (je n'ai pas tout vu évidemment) du moins pas de manière aussi poussée. Dans le style graphique, dans la dynamique, dans la manière dont c'est fait tout simplement, j'y vois des similitude, une écriture semblable.

Dans une certaine mesure, l'ouverture/générique de Origins Wolverine  met similairement en scène des transitions fondues qui génèrent l'illusion d'un vaste plan séquence. Mais visuellement, je trouve que l'effet rendu n’est pas le même.

Dans le genre non-numérique , il y avait aussi les transitions des pubs Old Spice (une marque gel douche, Je t'invite pour la beauté de la chose à visionner le making-of de ces pubs, très instructif) : http://www.youtube.com/watch?v=uLTIowBF ? ure=relmfu

Mais la encore, graphiquement, ça n’est pas exactement ça. C’est proche néanmoins, mais le ressenti graphique n’est pas le même. Hors du point de vue visuel, difficile de trouver plus éloigné que Tintin et Speed Racer...Pourtant du point de vue de ces transitions, je trouve qu'ils se rejoignent. Mais comme je l'ai écrit dans ma critique, je serais probablement le seul, ça n’est pas grave smile

Donc, si dans l'idée je peu admettre que toutes les transitions partagent une même finalité, graphiquement, sur le terrain de la narration, je maintient que je trouve des similitudes (improbables peut-être car cachées derrière des visuels tellement différents) entres les transitions de Speed Racer et celles de Tintin smile

Dernière modification par mypreciousnico (26-10-2011 02:34:00)

Hors ligne

#29 26-10-2011 12:04:07

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

mypreciousnico a écrit :

Je doit confesser que j'ai un souvenir assez vague des transitions dont tu parle dans Highlander, je jetterais un œil prochainement. Ça m’ennuie parce que mon argumentaire est un peu aveugle et je ne répond pas directement à tes arguments (et je n'ai pas le film sous la main)

Le principe était en fait très simple, mais efficace. Par exemple : la caméra plongeait sur un aquarium du 20ème siècle pour ressortir à la surface d'un lac des Highlands du 15ème siècle. Les transitions de Highlander s'appuyaient toujours sur un objet ou un élément "commun".

mypreciousnico a écrit :

Je trouve que dans Speed Racer et dans Tintin, la nature numérique permet d'organiser des transition d'un genre que je n'avais jamais vu avant (je n'ai pas tout vu évidemment) du moins pas de manière aussi poussée. Dans le style graphique, dans la dynamique, dans la manière dont c'est fait tout simplement, j'y vois des similitude, une écriture semblable.

Dans une certaine mesure, l'ouverture/générique de Origins Wolverine  met similairement en scène des transitions fondues qui génèrent l'illusion d'un vaste plan séquence. Mais visuellement, je trouve que l'effet rendu n’est pas le même.
(...)
Mais la encore, graphiquement, ça n’est pas exactement ça. C’est proche néanmoins, mais le ressenti graphique n’est pas le même. Hors du point de vue visuel, difficile de trouver plus éloigné que Tintin et Speed Racer...Pourtant du point de vue de ces transitions, je trouve qu'ils se rejoignent. Mais comme je l'ai écrit dans ma critique, je serais probablement le seul, ça n’est pas grave smile

Donc, si dans l'idée je peu admettre que toutes les transitions partagent une même finalité, graphiquement, sur le terrain de la narration, je maintient que je trouve des similitudes (improbables peut-être car cachées derrière des visuels tellement différents) entres les transitions de Speed Racer et celles de Tintin smile

Je soulignais pour ma part l'invariance du concept de transition, qui n'a quant à lui pas été révolutionné par le numérique, ni dans Speed Racer, ni dans Tintin.
Maintenant, en effet, il existe de nombreux styles graphiques de transitions. Et c'est toujours par le style que s'expriment la créativité et la personnalité.
Perso, j'ai beaucoup apprécié les transitions du Tintin de Spielberg, mais moins celles de Speed Racer...

mypreciousnico a écrit :

Dans le genre non-numérique , il y avait aussi les transitions des pubs Old Spice (une marque gel douche, Je t'invite pour la beauté de la chose à visionner le making-of de ces pubs, très instructif) : http://www.youtube.com/watch?v=uLTIowBF ? ure=relmfu

Oui, une pub vraiment impressionnante. Aussi bien techniquement qu'artistiquement... smile


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#30 26-10-2011 12:25:28

mypreciousnico
_________

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Je doit confesser que j'ai un souvenir assez vague des transitions dont tu parle dans Highlander, je jetterais un œil prochainement. Ça m’ennuie parce que mon argumentaire est un peu aveugle et je ne répond pas directement à tes arguments (et je n'ai pas le film sous la main)

Le principe était en fait très simple, mais efficace. Par exemple : la caméra plongeait sur un aquarium du 20ème siècle pour ressortir à la surface d'un lac des Highlands du 15ème siècle. Les transitions de Highlander s'appuyaient toujours sur un objet ou un élément "commun".

Ah oui d'accord, effectivement le coup du lac me parle smile

Très belles transitiosn en effet, le coup de l’objet en commun étant un classique, mais c'ets pas toujours très bien fait.

En l’occurrence, les transition de Tintin sont pour la plupart d'un autre genre.

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Je trouve que dans Speed Racer et dans Tintin, la nature numérique permet d'organiser des transition d'un genre que je n'avais jamais vu avant (je n'ai pas tout vu évidemment) du moins pas de manière aussi poussée. Dans le style graphique, dans la dynamique, dans la manière dont c'est fait tout simplement, j'y vois des similitude, une écriture semblable.

Dans une certaine mesure, l'ouverture/générique de Origins Wolverine  met similairement en scène des transitions fondues qui génèrent l'illusion d'un vaste plan séquence. Mais visuellement, je trouve que l'effet rendu n’est pas le même.
(...)
Mais la encore, graphiquement, ça n’est pas exactement ça. C’est proche néanmoins, mais le ressenti graphique n’est pas le même. Hors du point de vue visuel, difficile de trouver plus éloigné que Tintin et Speed Racer...Pourtant du point de vue de ces transitions, je trouve qu'ils se rejoignent. Mais comme je l'ai écrit dans ma critique, je serais probablement le seul, ça n’est pas grave smile

Donc, si dans l'idée je peu admettre que toutes les transitions partagent une même finalité, graphiquement, sur le terrain de la narration, je maintient que je trouve des similitudes (improbables peut-être car cachées derrière des visuels tellement différents) entres les transitions de Speed Racer et celles de Tintin smile

Je soulignais pour ma part l'invariance du concept de transition, qui n'a quant à lui pas été révolutionné par le numérique, ni dans Speed Racer, ni dans Tintin.
Maintenant, en effet, il existe de nombreux styles graphiques de transitions. Et c'est toujours par le style que s'expriment la créativité et la personnalité.
Perso, j'ai beaucoup apprécié les transitions du Tintin de Spielberg, mais moins celles de Speed Racer...

Un sentiment que je comprend et respecte évidemment smile

Reste que si en termes de fluidité, de souplesse, le numérique permet réellement de s'affranchir du physique, j'y trouve un côté forcément moins audacieux que les transitions à l'ancienne ou les monteurs étaient obligés de mettre en œuvre des trésors de créativité et d'ingéniosité technique.

Visuellement, il est heureux que les écritures ne soient pas les même, car la technique diffère.

yrad a écrit :
mypreciousnico a écrit :

Dans le genre non-numérique , il y avait aussi les transitions des pubs Old Spice (une marque gel douche, Je t'invite pour la beauté de la chose à visionner le making-of de ces pubs, très instructif) : http://www.youtube.com/watch?v=uLTIowBF ? ure=relmfu

Oui, une pub vraiment impressionnante. Aussi bien techniquement qu'artistiquement... smile

J'adore ces pubs, je suis d'accord il y a une vrai démarche de créativité artistique, une vrai maitrise de la narration smile

Et a part quelques raccords numériques, tout est réalisé en mécanique, avec un acteur suspendu à des câbles et c'est indépendamment le plateau ou la caméra qui bouge.

Hors ligne

#31 26-10-2011 12:44:23

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

mypreciousnico a écrit :

Très belles transitiosn en effet, le coup de l’objet en commun étant un classique, mais c'ets pas toujours très bien fait.

Dans Highlander, c'est extrêmement bien fait, presque trop dans un sens (au point de surprendre, ce qui n'est pas forcément idéal pour la "fluidité" et l'immersion).

mypreciousnico a écrit :

Reste que si en termes de fluidité, de souplesse, le numérique permet réellement de s'affranchir du physique, j'y trouve un côté forcément moins audacieux que les transitions à l'ancienne ou les monteurs étaient obligés de mettre en œuvre des trésors de créativité et d'ingéniosité technique.

Evidemment. Le numérique permet beaucoup plus de libertés, mais possède bien moins de mérite.

mypreciousnico a écrit :

Et a part quelques raccords numériques, tout est réalisé en mécanique, avec un acteur suspendu à des câbles et c'est indépendamment le plateau ou la caméra qui bouge.

Bien d'accord.
Je fais d'ailleurs partie de ceux que le numérique impressionne rarement... alors que je ne cesse d'admirer l'ingéniosité "mécanique" !


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#32 27-10-2011 19:35:33

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Ca y est je l'ai vu..et en 3D !!

Alors pour faire simple : Encore un chef d'oeuvre à l'actif de Spielberg, le Meilleur film en motion capture ( Weta digital rules !!) , LA meilleure adaptation de Tintin sur grand écran. D'une fidélité à toute épreuve, Spielberg nous venge des bouzins franchouillard en la matière ( Adéle Blanc Sec, Lucky Luke, Astérix) et s'éclate comme un gosse derrière son combo_ et nous avec lui !  C'est le Spielberg d'Amblin retrouvé , le Spielberg expérimental de Minority Report, le Spielberg cool et jazzy de Catch Me If You Can, tout trois réunis au service d' Hergé !!

Je n' ai pas trop envie de vous spoilier tout les agréables moments & surprise du film , et en particulier la première scène du film qui m'a mis la larme à l'oeil.. Autant dire tout de suite, bien qu'ayant aimer le dernier Indy , ce film vient de prendre un sacré coup de vieux d'un coup  : L' aventure avec un grand A , George Lucas n'a plus rien dans les chausettes, Hergé le bat à plat de couture, Spielberg est heureux,  réalisant des plans de malades, des scènes d'actions dingues et palpitantes.. Que dire du travail de Weta Digital, sur la profondeur des regards, restituant au milimétres près la performance des acteurs, Andy Serkis evidemment  et Jamie Bell surtout qui livre un Tintin saissisant !

L'histoire? C'est simple , c'est le Secret de La Licorne  &  Le Crabe Aux Pinces d' Or mélangée ( superbre travail d'adaptation ).

Courez le voir, moi j'y retourne ce week end, je viens de me prendre une baffe, je veux bien tendre l'autre joue.. smile


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#33 27-10-2011 20:11:57

chronos
candidat

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

J'avoue que j'ai un peu peur sur l'aspect visuel , la 3d n'étant pas trop mon trip et pour dire la vérité j'ai surtout peur de ne pas retrouver l'atmosphère des albums de Hergé hmm

buckaroo a écrit :

L'histoire? C'est simple , c'est le Secret de La Licorne  &  Le Crabe Aux Pinces d' Or mélangée ( superbre travail d'adaptation ).

Pourquoi ne pas avoir plutot adapté le trésor de Racckam le rouge et le secret de la licorne ??? cela semblait plus logique non ?

Dernière modification par chronos (27-10-2011 20:17:00)

Hors ligne

#34 27-10-2011 20:26:27

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Je ne veux pas trop spoilier pour le moment disons.. Que le Tresor de Rackam le Rouge est aussi présent dans le film..
J'ai pas trop envie de spoilier,  parce qu'il y a de belles surprise , y compris pour les fans de Tintin. Je n'ai pas envie de vous voler ça en particulier la première scène du film.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#35 27-10-2011 20:32:29

mypreciousnico
_________

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Oui, c'est un plus compliqué que juste le mix de deux/trois albums...difficile d'en dire plus sans gâcher quelques excellentes surprises !

Sinon, content qu'a ça t'ai plus Buckaroo, assez d'accord avec ton avis globalement smile

Hors ligne

#36 28-10-2011 10:34:30

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Buckaroo a écrit :

Ca y est je l'ai vu..et en 3D !!

Alors pour faire simple : Encore un chef d'oeuvre à l'actif de Spielberg, le Meilleur film en motion capture ( Weta digital rules !!) , LA meilleure adaptation de Tintin sur grand écran. D'une fidélité à toute épreuve, Spielberg nous venge des bouzins franchouillard en la matière ( Adéle Blanc Sec, Lucky Luke, Astérix) et s'éclate comme un gosse derrière son combo_ et nous avec lui !  C'est le Spielberg d'Amblin retrouvé , le Spielberg expérimental de Minority Report, le Spielberg cool et jazzy de Catch Me If You Can, tout trois réunis au service d' Hergé !!

Je n' ai pas trop envie de vous spoilier tout les agréables moments & surprise du film , et en particulier la première scène du film qui m'a mis la larme à l'oeil.. Autant dire tout de suite, bien qu'ayant aimer le dernier Indy , ce film vient de prendre un sacré coup de vieux d'un coup  : L' aventure avec un grand A , George Lucas n'a plus rien dans les chausettes, Hergé le bat à plat de couture, Spielberg est heureux,  réalisant des plans de malades, des scènes d'actions dingues et palpitantes.. Que dire du travail de Weta Digital, sur la profondeur des regards, restituant au milimétres près la performance des acteurs, Andy Serkis evidemment  et Jamie Bell surtout qui livre un Tintin saissisant !

L'histoire? C'est simple , c'est le Secret de La Licorne  &  Le Crabe Aux Pinces d' Or mélangée ( superbre travail d'adaptation ).

Courez le voir, moi j'y retourne ce week end, je viens de me prendre une baffe, je veux bien tendre l'autre joue.. smile

Hormis les Indis, et quelques opus "réalistes" comme Duel, The Color Purple, Munich... je n'ai jamais été fan du cinéma de Steven Speilberg. sad
Amblin ? Ce sont mes pires souvenirs ciné d'enfance, le genre de films qui me dégoûtaient du cinoche et me poussaient à me réfugier dans la littérature...
Minority Report ? Correct certes, mais surtout pour le peu qui subsiste de Philip K. Dick, rien d'expérimental en tout cas...
Catch Me If You Can ? Assez drolatique et très ambiancé, mais bourré de facilités...

En revanche, je suis un vrai geek et un fétichiste des BD, des comics, des mangas... que je collectionne de façon maladive dans les éditions les plus rares possibles, et que je chronique périodiquement en d'autres lieux. Un amour bien plus ancien que le cinoche et les séries en ce qui me concerne. C'est dire à quel point je perçois d'un mauvais oeil toute tentative d'adaptation de BD dans d'autres formats, en animation surtout, et même en live...

Et pourtant, contre toute attente, le Tintin de Spielberg m'a agréablement surpris ! J'avais "prévu" de le détester, oui, comme je m'attendais à détester l'adaptation de Star Trek par JJ Abrams.
Mais la finesse des dialogues, l'intelligence de la construction narrative ont réussit à être à la fois innovantes par la manière et respectueuses par l'esprit de la source (Hergé).
Or ce tour de force, si rare, c'est aux scénaristes qu'on le doit... et parmi eux (Steven Moffat, Joe Cornish, Edgar Wright) plus particulièrement à Steven Moffat, dont je n'ai cessé de reconnaître la signature plus que virtuose !
Et je suis plutôt bien placé pour la détecter cette signature, étant donné que j'ai attentivement suivi toutes les productions audiovisuelles (anglaises) écrites par Moffat, depuis le choc qu'avait représenté pour moi Coupling 2000.*

C'est bien au niveau du script (et parfois du story board) que se décide le respect ou la trahison, la transcendance ou le foutage de gueule.


* Coupling 2000 est réputée être une version anglaise de la série mainstream Friends, alors que cette série de Steven Moffat est tout à l'inverse un pur chef d'oeuvre décalé so british, faisant honneur aux Monty Python et à Father Ted, tout en dévoilant une psychologie redoutable et une critique sociale au vitriol.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#37 28-10-2011 12:16:52

scorpius
Nowhere Man

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Je n'ai pas encore vu Tintin ( c'est prevue pour ce week-end ) mais je ne peut etre qu'en accord avec
Yrad, sur le travail de Moffat : ce mec est juste un monstre, Coupling, Six Sexy en françe est à voir absolument
mais aussi Jekyll et Sherlock, relectures modernes et brillantes des classiques de Stevenson & Doyle


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#38 28-10-2011 14:24:38

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

yrad a écrit :

Hormis les Indis, et quelques opus "réalistes" comme Duel, The Color Purple, Munich... je n'ai jamais été fan du cinéma de Steven Speilberg. sad

J'ai toujours été fan de Spielberg.. Moins de la partie adulte de sa filmo auparavant, mais aujourd'hui de plus en plus.. C'est un cinéaste qui a toujours la niak de filmer, toujours en avance sur son temps.. A part Scorsese, tout ceux de sa génération se sont vendu ou ont jété l'éponge ( Coppola, Lucas, De Palma) .. Pour moi , c'est encore un plus grand cinéaste que Stanley Kubrick de part sa palette sans limite .

Minority Report ? Correct certes, mais surtout pour le peu qui subsiste de Philip K. Dick, rien d'expérimental en tout cas...

Je parle en terme de mise en scène, de mouvement de caméra , de montage et d'idée de cinéma.. qui se font en parfaite osmose avec les thémes du film, à savoir la manipulation des images..
Qu'est que le cinéma, si ce n'est qu'à travers les images manipulé nos émotions, notre intellect?

Or ce tour de force, si rare, c'est aux scénaristes qu'on le doit... et parmi eux (Steven Moffat, Joe Cornish, Edgar Wright) plus particulièrement à Steven Moffat, dont je n'ai cessé de reconnaître la signature plus que virtuose !

Et la mise en scène de Spielberg, ses idées de cinéma.. On n'oublit pas combien les cases et l'enchaînement des cases sont dynamique chez Hergé.. & je ne pense pas que la première scène du film, et le "caméo special" soit le fait d'un scènariste, c'est une vrai  idée de cinéma, une déclaration d'amour d'un artiste pour un autre..Mais il est vrai qu'en terme d'adaptation le travail est vraiment formidable..Et s'offre même des introspections très  juste sur Tintin ou le Capitaine Haddock qui coulent  de source et n'étaient pas présente chez Hergé.


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#39 30-10-2011 13:12:15

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Buckaroo a écrit :

J'ai toujours été fan de Spielberg.. Moins de la partie adulte de sa filmo auparavant, mais aujourd'hui de plus en plus.. C'est un cinéaste qui a toujours la niak de filmer, toujours en avance sur son temps.. A part Scorsese, tout ceux de sa génération se sont vendu ou ont jété l'éponge ( Coppola, Lucas, De Palma) .. Pour moi , c'est encore un plus grand cinéaste que Stanley Kubrick de part sa palette sans limite .

Evidemment, pas du tout d'accord avec ça. Surtout dans la comparaison à Kubrick. C'était Kubrick qui avait une palette sans limite. p

Quant à s'être vendu, Spielberg n'a pas fait mieux que Coppola, Lucas, et De Palma. Simplement il existe de nombreuses manières différentes de "se vendre". Et "se vendre" tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre, est presque obligatoire dans ce métier, mais cela n'interdit néanmoins pas de continuer à faire de bons films à l'occasion.

Buckaroo a écrit :

J'ai Je parle en terme de mise en scène, de mouvement de caméra , de montage et d'idée de cinéma.. qui se font en parfaite osmose avec les thémes du film, à savoir la manipulation des images..
Qu'est que le cinéma, si ce n'est qu'à travers les images manipulé nos émotions, notre intellect?

Je ne nie pas le travail visuel de Spielberg. Mais en tant qu'inconditionnel de Philip K Dick, je ne suis pas du tout satisfait par ce que Spielberg en a fait. Le sens réel de la nouvelle de Dick - à la fois ambivalente, ultra-SF orientée multivers, pessimiste jusqu'au bout - a été transformée en un vulgaire polar à décors futuristes, souscrivant à tous les truismes américains sur les complots d'état, et s'achevant par un happy end hollywoodien totalement HS. sad
Tous les jeux de caméras que tu kiffes ne compenseront jamais une "trivialisation" politiquement correcte de l'histoire originelle.
Minority Report porte l'empreinte aseptisante du "Spielberg-mainstream". roll

Buckaroo a écrit :

Et la mise en scène de Spielberg, ses idées de cinéma.. On n'oublit pas combien les cases et l'enchaînement des cases sont dynamique chez Hergé.. & je ne pense pas que la première scène du film, et le "caméo special" soit le fait d'un scènariste, c'est une vrai  idée de cinéma, une déclaration d'amour d'un artiste pour un autre..

Je n'ai pas encore eu accès au script de Tintin, mais un scénario complet est supposé couvrir aussi des éléments comme ce "caméo special". Après, le talent de cinéaste rendra la matérialisation de la scène plus ou moins graphique et inspirée, certes.

La construction de la pensée humaine demeure essentiellement verbale. Or comme les "symphonies en image" du cinoche ne sont pas spontanées, puisqu'elles requièrent de nombreuses procédures techniques & contributions multiples (contrairement à la composition musicale dans certains cas), le cinéma repose donc toujours sur une verbalisation préalable.
Idem dans la BD, où c'est le découpage du scénario qui préside à l'enchaînement des cases.

L'enchaînement des cases (justement wink) est en effet relativement dynamique chez Hergé. Cela dit, le culte (excessif) dont Hergé fait l'objet a tendance à occulter d'autres auteurs de BD (y compris européens et de la même époque) bien plus dynamiques que lui.

Buckaroo a écrit :

Mais il est vrai qu'en terme d'adaptation le travail est vraiment formidable..Et s'offre même des introspections très  juste sur Tintin ou le Capitaine Haddock qui coulent  de source et n'étaient pas présente chez Hergé.

Oui, entièrement d'accord avec ça. Steven Moffat est parvenu à tellement bien comprendre Hergé qu'il a prolongé naturellement son geste de façon posthume, en émulant ce que le père de Tintin aurait probablement fait lui-même s'il avait été chargé d'écrire le script pour Spielberg.


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#40 02-11-2011 20:11:57

scorpius
Nowhere Man

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Je dois dire que mes impressions sur ce Tintin sont assez mitigé : J'ai trouvé la premiére partie vraiment formidable,
visuellement c'est stupéfiant, Tintin est vraiment "incarné". L'histoire est trés prenant,. mais je trouves que le film a les mêmes defauts
que le Royaume du Crâne de Cristal.

En effet j'ai l'impression que tout comme avec la partie Amazonienne du dernier Indiana Jones, dés que ce Tintin arrive au Maroc
Spielberg lache les rênes de son film : la même course poursuite pas terrible, Milou dans le role de Shia leBoeuf ( heureusement Milou est meilleur acteur ) 
la même absence de vrai "climax" cependant, la ou Indy nous offres une soucoupe volante, avec Tintin on a un combat de grues qui fait bien pitié...

Voila à lire Buckaroo, on croirait presque tenir là le film d'aventure ultime.
Mais franchement, on est à des années lumiéres des Aventuriers de l'Arche Perdu ou du Temple Maudit...

Dernière modification par scorpius (02-11-2011 20:45:50)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#41 02-11-2011 21:24:29

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Il est certain que Raiders Of The Lost Ark est le film d'aventure ultime, totalement inégalé et inégalable.
Et pour ma part, aussi satisfaisante que soit l'adaptation de Tintin, jamais je n'ai même songé à la comparer à cette référence indépassable du serial et du cinéma réunis qu'est le premier Indi...


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#42 03-11-2011 09:30:12

dvmy
dvmy shot first

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Bon je vais ajouter mon grain de sel au débat. Je viens à peine de voir le film. En effet je tenais absolument à voir le film en 2D (je déteste la 3D) et en première semaine c’était pas facile de trouver une bonne salle qui projetait le film en 2D.
Le film est plaisant, mais complètement anecdotique dans l’histoire du cinéma et dans la filmographie de Spielberg. J’ai souvent lu et entendu que ce film était « le vrai Indy 4 » et que ça ressemblait à la trilo des années 80. A vrai dire, Tintin ressemble beaucoup et uniquement au moins bon des Indy : la dernière croisade, ou plutôt c’est Indy 3 qui ressemblait énormément à Tintin avec son style « enquête », son trop plein d'humour et son côté parodique. Mais ce qui fonctionne avec Tintin ne marche pas du tout avec Indy. Enfin bref c'est un autre débat.
Bon déjà j’étais totalement hostile à ce que le film se fasse en motion capture donc je partais avec, il est vrai, un a priori défavorable. Finalement j’ai trouvé ça correct mais sans aucune saveur. Un film mineur dans la filmographie de Spielberg. Quand il est seul maître à bord d'un film d'aventure ça donne ce Tintin ou Indy 3. C'est pas trop mon trip. Jackson fera beaucoup mieux.

Hors ligne

#43 03-11-2011 13:00:04

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Analyse pertinente...
Merci Dvmy. smile

J'aimerais également lire dans ce topic le coup de gueule d'un Tintinophile puriste (que je ne suis pas), d'un vrai amoureux de l'univers d'Hergé estimant que l'adaptation de Spielberg est une trahison pure et simple, finalement aussi offensante envers le héros à la houppette que celle de JJ Abrams l'avait été envers le vrai Star Trek... p


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#44 03-11-2011 15:00:42

dvmy
dvmy shot first

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Pour Tintin ne je dirais pas trahison. C'est quand même autre chose que st2009 ou les schtroumpfs. Ceci dit c'est bel et bien une américanisation de Tintin, avec son trop plein d'action et ses morceaux de bravoure un peu vains. Le compromis est limite acceptable, mais je garde confiance pour la suite: Jackson a davantage le sens de l'exotisme que SPIELBERG, et sera plus fidèle à Hergé.

Hors ligne

#45 03-11-2011 15:28:32

scorpius
Nowhere Man

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Au dela du fait que Spielberg n'a plus vraiment le "feu sacré". Je penses que les réécritures de Joe Cornish et Edgar Wrigth ont
fais du mal...Steven Moffat ayant expliquer que toute les scénes qu'il avait écrite, n'était pas dans le film !

Dernière modification par scorpius (03-11-2011 15:30:33)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#46 03-11-2011 16:37:59

Buckaroo
Gotta Light ?

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

scorpius a écrit :

Voila à lire Buckaroo, on croirait presque tenir là le film d'aventure ultime.
Mais franchement, on est à des années lumiéres des Aventuriers de l'Arche Perdue ou du Temple Maudit...

Non, c'est surtout par rapport au dernier Indy, même si je l'ai bien aimé, ça reste très en déca de la trilogie des 80's, très en déca de ce que peut faire Spielberg  & ne dépasse pas en intensité ce penultimate adventure qu'est le King Kong de Peter Jackson ( 2005).

Je ne suis pas nostalgique à ce point, je cherche avant tout le prochian film qui dépassera mes attentes en la matière .. Et cela n'enlève rien à l'amour , le culte que je porte à la trilogie Indiana Jones..J'ai toujours le même plaisir de revoir ces films, combien même King Kong ou les Aventures de Tintin ont repoussé les limites du genre depuis lors .. Indy est éternel.

Dvmy a écrit :

J’ai souvent lu et entendu que ce film était « le vrai Indy 4 » et que ça ressemblait à la trilo des années 80. A vrai dire, Tintin ressemble beaucoup et uniquement au moins bon des Indy : la dernière croisade, ou plutôt c’est Indy 3 qui ressemblait énormément à Tintin avec son style

Evidemment Indy 3 est le plus Spielbergien des 4. Raiders Of the Lost Ark & The Temple Of Doom c'est 50%Spielberg, 50% Lucas , The Last Crusade c'est 70% Spielberg / 30% Lucas.. The Kingdom Of The Crystal Skulls, c'est 70% Lucas/ 30% Spielberg ..Et je suis désolé, depuis 1982  Lucas a perdu le sens du mot merveilleux et de l'aventure, d'ou un Indy 4 pas mal certes , mais frustrant pour le fan de Spielberg que je suis.

Sur Tintin, je retrouve mon tonton Spielberg libéré, qui se lâche complétement pour livrer un nouveau jalon du genre, ce jalon qu'aurait dût être Indy 4 & qui ne le sera jamais pour cause de Lucasserie aïgue..

Finalement j’ai trouvé ça correct mais sans aucune saveur. Un film mineur dans la filmographie de Spielberg. Quand il est seul maître à bord d'un film d'aventure ça donne ce Tintin ou Indy 3.

.. Attend un peu, la dernière partie de Jaws est un film d'aventure , Jurrasik Park est un film d'aventure, Minority Report..

Personnellement Je n'aime pas Spielberg quand il traîne la patte derrière la caméra ( Lost World ) ou quand il a un train de retard sur les choses  ( Hook , Amistad..et quelque part Indy 4, mais ce n'est pas de sa faute ) . Tintin ne sera jamais un film mineur dans sa filmo  ( comme ne l'est certainement pas The Last Crusade wink ), puisse que Spielberg est entrain d'adouber ici  la révolution numérique, ecrire  la grammaire cinématographique de demain.. Non seulement , il l'adoube , mais en repousse les limites.. Ne serais ce que l'affrontement ( le ballet ! )  Rackham / Haddock ou l'incroyable plan séquence de la poursuite en moto.. Des idées de mise en scène à chaque plan, une fluidité élégante de la narration, le sens du merveilleux ..Tout ce que Spielberg n'a put faire sur Indy 4 est dans Tintin.

C'est pas trop mon trip. Jackson fera beaucoup mieux.

Il est condamné à faire mieux.. et pas qu'avec Tintin! ..Moi les expériences cinématographiques , c'est mon trip.. Avec l'ère du numérique, on vit une époque formidable d'expérimentation & de nouvelle mode de narration : Speed Racer des Wachowski bros ( film familial par excellence ) , le Scott Pilgrim de Edgar Wright , le Beowulf de Robert Zemeckis ,  le King Kong de Peter Jackson, l' Avatar de James Cameron, Spielberg pas mort du tout, et la niak de filmer comme à ses 20 ans , ils leur répond Tintin.. Pendant ce temps là, George Lucas comptent ses billets & repeint à la goauche son Star Wars.. Non  ce n'est pas ça le cinéma de demain.. sad


TrekCoreSig_Picard.jpg

Hors ligne

#47 03-11-2011 17:10:34

scorpius
Nowhere Man

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Buckaroo : Heu...Lucas sur Indy 4 c'est les cranes de cristal, la zone 51, la guerre froide, les soucoupes volantes...Spielberg c'est
Le frigo anti-nucléaire, Mutt qui fait Tarzan,  et surtout ce gros naze de Shia leBoeuf...à l'origine Lucas voulait qu'Indy est une fille,
( tout comme dans The Young Indiana Jones Chronicles )probablement incarné par Natalie Portman...ça aurait quand même eu une autre gueule !

Plus facile de cracher sur Lucas, que d'ouvrir les yeux sur le cinéma de Spielberg et Cameron, qui n'ont pas livrer un film
de la puissance de La Revanche des Sith depuis la fin des années 90...

Autant, je suis plus ou moins d'accord pour King Kong ( en dehors de cette manie insuportable, qu'a Jackson de faire des films
de 8 heures ) mais si Speed Racer ou Scott Pilgrim c'est le cinoche de demain...

Dernière modification par scorpius (03-11-2011 17:36:43)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#48 03-11-2011 18:27:21

yrad
admin

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

scorpius a écrit :

Au dela du fait que Spielberg n'a plus vraiment le "feu sacré". Je penses que les réécritures de Joe Cornish et Edgar Wrigth ont
fais du mal...Steven Moffat ayant expliquer que toute les scénes qu'il avait écrite, n'était pas dans le film !

Depuis qu'il a été embauché par Spielberg, Steven Moffat nous fait la marche du crabe à propos de sa contribution à l'adaptation Tintin. Rappelant à toute accasion qu'il est l'auteur sans être l'auteur, qu'il préfère choisir Doctor Who à la trilogie Tintin (ce que je comprends totalement au passage wink), qu'il ne participera probablement pas au premier opus, et encore moins aux second & troisième... lol
Alors je ne suis pas dans le secret des dieux quant à la répartition exacte des contributions effectives entre Steven Moffat, Joe Cornish, et Edgar Wright, mais d'après les "intersections" entre les nombreuses déclarations souvent contradictoires, c'est à Steven Moffat que l'on doit la structure générale du récit telle que portée à l'écran et la plupart des dialogues originels ; Joe Cornish et Edgar Wright s'étant quant à eux focalisés sur des scènes spécifiques... et ayant finalement réécrit nombre des lignes de dialogues de Steven Moffat (probablement pour les simplifier connaissant Moffat).

A mon humble niveau de spectateur (et de connaisseur aussi bien d'Hergé que de Moffat), tout ce que je puis certifier, c'est que j'ai reconnu dans le film la "patte Moffat", mais évidemment pas partout, en fait essentiellement dans les scènes que je préfère.

Après, je (dé)laisse volontiers à Buckaroo tous les orgasmes sur les "ballets", les "incroyables plans-séquences", la "révolution numérique", la "grammaire cinématographique de demain", et tout ça tout ça... big_smile

scorpius a écrit :

(...) mais si Speed Racer ou Scott Pilgrim c'est le cinoche de demain...

... ce sera un vrai cauchemar. sad


« Science fiction is the most important literature in the history of the world, because it's the history of ideas, the history of our civilization birthing itself. Science fiction is central to everything we've ever done, and people who make fun of science fiction writers don't know what they're talking about. »
Feu Ray Bradbury

Hors ligne

#49 03-11-2011 19:13:18

scorpius
Nowhere Man

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

J'y est moi aussi vu le "style" Moffat, mais seulement par intermitence...( les scénes avec les dupont, ça respire le Edgar Wright ou alors
j'ai ressentis ça, car ils sont interprétés par ces deux potes... )
et comme Tintin et le premier projet, ou le nom de Moffat est associé auquel, je n'adhéres pas complétement. 
J'aurais tendance à rejeter la faute sur Cornish et Wright...

Et je comprends totalement, qu'il préfére Doctor Who à Tintin...étre scénariste en chef des 50 ans du Doc', ça a quand même de la gueule !

Dernière modification par scorpius (03-11-2011 20:30:32)


ITb9ZyM.gif

Hors ligne

#50 03-11-2011 20:21:56

chronos
candidat

Re : Les Aventures de Tintin par Spielberg & Peter Jackson

Je n'ai pas encore vu le film ; j'aime bien lire des avis avant de voir la chose sur grand écran wink quelques remontées d'informations me disent que :

=> les personnages des Dupond-Dupont sont inexistants
=> la Castafiore est ratée
=> la fin est interminable
=> Spielberg a succombé à la mode des film US de maintenant : pas un moment de répis, de l'action à tout va et tout le temps ( sauf dans le désert )

Bon tout cela reste subjectif bien entendu wink

Hors ligne

Pied de page des forums